Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

SMART AdServer : Cookies - bloquer son tracking

SMART AdServer - Régie publicitaire pratiquant la collecte de vos données privées dont l'un des usages est votre analyse comportementale et votre ciblage comportemental.

Cette société est, entre autres, une plateforme d'Ad-exchange (plateforme d’achat/vente d’espaces publicitaires) pratiquant le Programmatique (Marketing Programmatique). En théorie elle n'a pas de contact avec les utilisateurs finaux (les internautes) et se situe entre les annonceurs publicitaires et les propriétaires d'espaces d'affichage. Les données de nature privées qu'elle peut collecter sont donc d'ordre professionnel. Toutefois, elle dispose d'ad-serveurs (« L'ad server le plus puissant du marché » selon ses propres mots) et sert plus de 30,000 sites Web dans le monde en 2017, dont en campagnes de publicités classiques. Ces serveurs reçoivent donc les requêtes HTTP des clients (au sens clients/serveurs), dont les entêtes HTTP.

Smart (Smart Adserver)

Smart (anciennement Smart Adserver jusqu'en 2016), est une société française qui fournit des solutions technologiques de gestion de la publicité en ligne. Créée en 2001 à Paris, elle vend l'une des trois principales solutions full-stack mondiales de gestion de la publicité, avec un adserver (Smart Adserver) et une plateforme de monétisation SSP (Smart RTB+), à destination des éditeurs de sites internet et des agences médias.

La société Smart compte, en 2017, plus de 700 clients sur plus de 30 000 sites via une douzaine de bureaux dans le monde.

La société commercialise différentes solutions :
  • Smart Adserver : adserving premium pour gérer la publicité sur un site internet
  • Smart RTB+ : solution SSP pour la vente aux enchères en temps réel des inventaires programmatiques
  • Yield+ : solution algorithmique de maximisation des revenus programmatiques
  • Deal+ : packs multi éditeurs d'inventaires programmatiques pré-calibrés pour les acheteurs

La société se distingue par une technologie propriétaire, une expertise sur le mobile, les formats rich media et sur la vidéo, ainsi que par un focus sur les éditeurs premium. Elle utilise une approche holistique sur la mise en concurrence de tous les acheteurs, directs ou programmatiques, pour maximiser les revenus de l'éditeur.

Depuis 2008, Smart est certifié adserver tiers au niveau mondial par Google. Depuis 2010, la société est certifiée par Microsoft et Yahoo, sur des formats display et rich media. Depuis 2011, Smart est certifié adserver tiers par Facebook à l'international.

Source : Wikipedia


Avec leurs propres mots :

Anglais :
« At Smart, we strive to be the best-quality ad exchange, enabling programmatic buyers to purchase with confidence. Working proactively to increase quality throughout the ecosystem, we use proprietary internal as well as leading external monitoring tools. We openly share all fraudulent activities data related to ad and traffic quality. “GDPR ready”, we’re leading the charge in building a transparent, privacy-sensitive ecosystem based on quality. »

Traduction en français :
« Chez Smart, nous nous efforçons d’être un « ad exchange » de la meilleure qualité, permettant aux acheteurs programmatique d’acheter en toute confiance. En travaillant de manière proactive pour améliorer la qualité de l’ensemble de l’écosystème, nous utilisons des outils de contrôle internes et externes exclusifs. Nous partageons ouvertement toutes les données relatives aux activités frauduleuses liées à la qualité des annonces et du trafic. « Prêt pour le GDPR », nous menons de front la création d’un écosystème transparent et respectueux de la vie privée, fondé sur la qualité. »

Ressources d'Assiste :


Se rendre sur le site


Vie privée :

Cette société est, entre autres, une plateforme d'Ad-exchange (plateforme d’achat/vente d’espaces publicitaires) pratiquant le Programmatique (Marketing Programmatique). En théorie elle n'a pas de contact avec les utilisateurs finaux (les internautes) et se situe entre les annonceurs publicitaires et les propriétaires d'espaces d'affichage. Les données de nature privées qu'elle peut collecter sont donc d'ordre professionnel. Toutefois, elle dispose d'ad-serveurs (« L'ad server le plus puissant du marché » selon ses propres mots) et sert plus de 30,000 sites Web dans le monde en 2017, dont en campagnes de publicités classiques. Ces serveurs reçoivent donc les requêtes HTTP des clients (au sens clients/serveurs), dont les entêtes HTTP.

Smart (Smart Adserver)

Smart (anciennement Smart Adserver jusqu'en 2016), est une société française qui fournit des solutions technologiques de gestion de la publicité en ligne. Créée en 2001 à Paris, elle vend l'une des trois principales solutions full-stack mondiales de gestion de la publicité, avec un adserver (Smart Adserver) et une plateforme de monétisation SSP (Smart RTB+), à destination des éditeurs de sites internet et des agences médias.

La société Smart compte, en 2017, plus de 700 clients sur plus de 30 000 sites via une douzaine de bureaux dans le monde.

La société commercialise différentes solutions :
  • Smart Adserver : adserving premium pour gérer la publicité sur un site internet
  • Smart RTB+ : solution SSP pour la vente aux enchères en temps réel des inventaires programmatiques
  • Yield+ : solution algorithmique de maximisation des revenus programmatiques
  • Deal+ : packs multi éditeurs d'inventaires programmatiques pré-calibrés pour les acheteurs

La société se distingue par une technologie propriétaire, une expertise sur le mobile, les formats rich media et sur la vidéo, ainsi que par un focus sur les éditeurs premium. Elle utilise une approche holistique sur la mise en concurrence de tous les acheteurs, directs ou programmatiques, pour maximiser les revenus de l'éditeur.

Depuis 2008, Smart est certifié adserver tiers au niveau mondial par Google. Depuis 2010, la société est certifiée par Microsoft et Yahoo, sur des formats display et rich media. Depuis 2011, Smart est certifié adserver tiers par Facebook à l'international.

Source : Wikipedia


Vie privée :
Clauses Vie privée
Contact Vie privée par e-mail



Affiliation(s) industrielle(s) :
IAB Opt-Out
EDAA


Smart+ (anciennement Smart Adserver) figure dans la liste anti-tracking de l’outil Ghostery filtrant les sociétés dont il faut protéger sa vie privée  en bloquant leur tracking sur le Web (vérifié le 25.01.2019)
Smart+ (anciennement Smart Adserver) figure dans la liste anti-tracking de l’outil Ghostery filtrant les sociétés dont il faut protéger sa vie privée en bloquant leur tracking sur le Web (vérifié le 25.01.2019)


Smart+ (anciennement Smart Adserver) figure dans la liste anti-tracking de l’outil Quantcast filtrant les sociétés dont il faut protéger sa vie privée en bloquant leur tracking sur le Web (vérifié le 25.01.2019)
Smart+ (anciennement Smart Adserver) figure dans la liste anti-tracking de l’outil Quantcast filtrant les sociétés dont il faut protéger sa vie privée en bloquant leur tracking sur le Web (vérifié le 25.01.2019)


Smart+ (anciennement Smart Adserver) figure dans la liste anti-tracking de l’outil TrustArc (de TRUSTe) filtrant les sociétés dont il faut protéger sa vie privée en bloquant leur tracking sur le Web (vérifié le 25.01.2019)
Smart+ (anciennement Smart Adserver) figure dans la liste anti-tracking de l’outil TrustArc (de TRUSTe) filtrant les sociétés dont il faut protéger sa vie privée en bloquant leur tracking sur le Web (vérifié le 25.01.2019)


Smart Adservers - Serveurs de campagnes publicitaires directes (classiques, avec requêtes HTTP et tracking)
Smart Adservers - Serveurs de campagnes publicitaires directes (classiques, avec requêtes HTTP et tracking)


Quelle que soit l'activité apparente de SMART AdServer, cette activité appuie une régie publicitaire à qui certains sites Web vendent des surfaces d'affichages (surfaces d'impressions publicitaires) dans leurs pages. Chaque fois que SMART AdServer est présente dans ces pages, ses scripts font des requêtes HTTP vers les serveurs de SMART AdServer.

Or, toutes les requêtes HTTP embarquent des informations qui relèvent de la vie privée (clickstream, etc.) La vie privée doit être et rester privée (ce que je fais sur le Web, à titre personnel, ne regarde personne).

Les « requêtes HTTP » sont le « cheval de Troie »
de la « charge utile » que sont les « entêtes HTTP »

Les « requêtes HTTP » sont le « cheval de Troie » de la « charge utile » que sont les « entêtes HTTP »

Il faut donc bloquer la collecte « naturelle », appelée tracking, de données privées sans bloquer la publicité qui est le modèle économique d'un Web gratuit.Pour cela il y a les outils imposés aux régies publicitaires, par les gouvernements, comme les Opt-Out ou le RGPD, etc., et les outils développés par les groupements professionnels de régies publicitaires elles-mêmes, pour se protéger des poursuites judiciaires si la vie privée des internautes n'est pas respectée, comme Ghostery. Il y a aussi les outils de la puissante et crainte EFF (Privacy Badger) et d'autres outils.

Les cookies

Les cookies ne sont pas/plus grand-chose, sinon rien, tellement ils sont combattus et vidés/supprimés par les internautes. Soit leurs contenus sont déplacés côté serveurs, soit ils sont répliqués et cachés avec EverCookies.


Pour bloquer le tracking, source de votre profilage, de vos analyses comportementales et de votre marketing comportemental, il y a :

Dans le même esprit, il y a Disconnect (au 06.04.2017, Ghostery filtre 2529 opérateurs du Web impliqués dans la collecte de données privées des internautes, tandis que Disconnect en filtre plus de 5 000 :

Le filtre de blocage sélectif des Scripts :

Plus globalement, utilisez la procédure complète :



Comprendre la chaîne de tracking et du profiling (et comprendre qu'il faut aller bien plus loin qu'un simple AdBlock-Plus) :

Tracking - Profiling - CRM - Data-Mining - Big-Data - Ciblage comportemental - Marketing comportemental - Ciblage temps réel - Marketing temps réel
Tracking - Profiling - CRM - Data-Mining - Big-Data - Ciblage comportemental - Marketing comportemental - Ciblage temps réel - Marketing temps réel



En savoir plus sur SMART AdServer :
SMART AdServer

Comment Ghostery et les Opt-Out découvrent les trackers du Web ?

L'identification des trackers du Web ne provient pas d'une démarche d'analyse qu'exercerait un scanner quelconque, comme le ferait un antivirus ou un anti-malwares (encore que Lightbeam [ex Collusion] le fasse). C'est l'inverse : les sociétés pratiquant le tracking sont obligées d'appartenir à un mécanisme collectif, et de s'y inscrire d'elles-mêmes, permettant aux internautes de sortir du tracking (Opt-Out), ou, depuis le 25 mai 2018 et la mise en place du RGPD, de ne pas y entrer (Opt-In).

Pourquoi ?

  • Le 30 septembre 2010, une charte « Publicité ciblée et protection des internautes » a été signée entre le gouvernement français et l’Union française du Marketing directUFMD, donnant à l'internaute, par un Opt-Out le droit d'en sortir. Cette charte suggère des mécanismes d’organisation collective des professionnels permettant aux internautes d'exprimer des souhaits et aux professionnels de respecter ces souhaits. Cela a donné naissance :
    • à Ghostery, un outil de mise en conformité des traqueurs avec la Loi. Mais Ghostery, à l'époque, était dans le giron d'Evidon Better Advertising, une société d'intelligence économique dans le monde de la publicité.
    • à plusieurs mécanismes d'Opt-Out, dont DAA, NAI, et d'autres
  • Le 25 mai 2018 entre en vigueur le RGPD (GDPR) qui inverse les rôles : l'internaute n'a plus à être traqué, le découvrir par hasard (très peu d'internautes ont connaissance de cette face cachée du WEB) et demander à en sortir par un Opt-Out (ils sont encore moins nombreux à savoir qu'ils PEUVENT et DOIVENT en sortir et que des outils existent pour cela). Le RGPD instaure l'information éclairée de l'internaute et l'usage obligatoire de L'Opt-In. Tant que l'internaute n'a pas donné son accord par un Opt-In, il reste, par défaut, en Opt-Out. Cela a donné naissance :
    • à l'avertissement, sur chaque site Web dans lequel on entre pour la première fois, de l'existence d'une gestion des Cookies que l'on peut tous refuser (autrement dit, refuser le tracking) en 2 à 3 clics
    • à un mécanisme d'Opt-Out supra national (européen) : EDAA (tous les autres continuant d'exister)

Rappel : les sociétés qui figurent dans ces outils de protection de la vie privée le sont :

  • parce qu'elles sont des sociétés de tracking
  • parce qu'elles le reconnaissent
  • parce qu'elles s'y inscrivent elles-mêmes, non pas pour nous protéger, ce qui est un effet collatéral, mais pour se mettre à l'abri des poursuites judiciaires et financières qu'elles encourent

Traquer les traqueurs

Vous êtes observé ?

Observez qui vous observe !

Lightbeam permet de traquer les traqueurs.

Lightbeam est développé par la Mozilla (Fondation Mozilla).

Lightbeam est gratuit et permet de suivre, graphiquement et en temps réel, dans le navigateur Firefox quels sont les sites et serveurs qui vous pistent, voir ce qui se passe dans votre dos, dans le « Web caché ».

Ne pas se méprendre : Lightbeam ne sert qu'à voir, il ne protège pas.

Ce que vous faites FAIT ce que vous êtes.

Ce que vous faites EST ce que vous êtes.

Ce que vous êtes ne regarde que vous - Personne d'autre.


Chargement...

Collusion - Annonce et démonstration par Gary Kovacs, président de la Fondation Mozilla

SMART AdServer - Publicité - Tracking - Opt-Out et liste des trackers

La publicité est l'unique modèle économique du Web gratuit, les autres modèles économiques étant :

  • les sites payants (le Web payant) - beaucoup le sont déjà devenu
  • les sites marchands

La publicité permet la monétisation de sites Web. Mais, pourquoi observer, surveiller, pister, filer les internautes, les suivre à la trace, et surtout collecter tout ce qui est observé ?

Pour l'efficacité du message publicitaire

Il s'agit d'analyser ces données privées, y compris en temps réel, pour en déduire des comportements marketing immédiats et des prévisions de comportements marketing futurs. Il s'agit :

  • de choisir la pub à afficher en fonction du comportement de chacun
  • pour que l'annonceur publicitaire ait plus d'efficacité de sa dépense
  • pour que l'éditeur (généralement le Webmaster ou le propriétaire d'un site Web) ait la meilleure monétisation des espaces qu'il met à disposition des annonceurs

Mais cela est fait à l'insu des internautes (malgrè la publicité faite autour de la Loi Informatique et Libertés (6 janvier 1978) puis du RGPD (25 mai 2018), ces deux textes, protecteurs, sont quasi totalement inconnus ainsi que les outils pour les mettre en oeuvre et se protéger des trackers). La collecte de données privées à l'insu du propriétaire de ces données

Tous les médias (presse écrite, radio, télévision, etc.) ont des publics plutôt ciblés. Les régies publicitaires qui insèrent des publicités dans ces médias (et les payent) savent « à peu près » (à la louche) à quel public leurs publicités s'adressent. Par exemple, on sait, « à peu près » :

  • quel est le lectorat des Échos
  • quel est le lectorat de L'Humanité
  • quel est le lectorat de L'Équipe
  • quel est le lectorat de Elle
  • quel est le lectorat du Monde Diplomatique
  • quel est le lectorat de Sciences et Avenir
  • quel est le lectorat du Chasseur français
  • quel est le lectorat de Rock & Folk
  • quel est le lectorat de Closer
  • Etc.

Pour les radios ou les télévisions, on sait, « à peu près », qu'entre 10h30 et 12h30, sur TF1, il y a tel type de téléspectateurs/téléspectatrices et les pubs les concerneront plus particulièrement.

Avec le Web (et avec tout ce qui est numérique dont les télévisions sous Android reliées à des BOX [modem/routeurs] qui rebondissent chez les fournisseurs d'accès Internet qui ont, eux-mêmes, des accords avec des éditeurs de presse, radio et télévision), c'est différent : on peut se permettre une granulométrie beaucoup plus fine, au niveau de l'individu ! Techniquement, on peut le faire donc on le fait.

Techniquement, on peut surveiller et collecter les données privées, donc on le fait !

Les listes de trackers

Les sociétés pratiquant le tracking doivent obligatoirement appartenir à un mécanisme collectif d'Opt-Out (sortie) du tracking afin de se protéger et se mettre en conformité avec les législations dont elles relèvent, sinon elles sont passibles d'amendes très élevées. La protection des internautes n'est qu'un effet collatéral.

Corolaire : les sociétés qui se trouvent dans les listes des outils d'Opt-Out sont des trackers (elles se déclarent elles-mêmes comme tel).

SMART AdServer - Publicité - Tracking - Opt-Out et liste des trackers

Outils d'investigations pour chercheurs