Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

HTML5 (5e version de HTML, définie par le W3C)

HTML5 : 5e version de HTML, définie par le W3C, commencée en 2007. Le 28 octobre 2014, HTML5 devient une recommandation du W3C, autrement dit, devient la norme.

01.10.2022 : Pierre Pinard.

Une page Web, y compris celle-ci que vous êtes en train de lire, est constituée de deux ensembles :

  • Le contenu, visible par le lecteur

  • Les Balises (« Tag ») de mise en page, invisibles, et d'autres ordres.

L'ensemble des balises forment un langage appelé HTML (HyperText Markup Language). Ce langage a été inventé par Tim Berners-Lee, l'inventeur du Web (WWW - Naissance du Web).

La grande différence d'avec un traitement de texte, qui, à priori, permet de faire la même chose, est que :

  • Dans un traitement de texte, on privilégie le support (par exemple, une feuille de papier au format A4 - 21 x 29,7 cm) et on y pose le texte enrichi dessus en s'arrangeant pour qu'il y tienne. Le changement de format du support est possible, mais le résultat n'est pas toujours heureux.

  • Sur le Web, on se fiche complètement du support, dont on s'est complètement affranchi (indépendance envers le média de restitution), pour ne s'intéresser qu'aux relations et à la hiérarchie entre les blocs de contenus (textes, sons, images fixes, images animées, vidéos, etc.) et à leurs présentations (avec les CSS [Cascading Style Sheets, Feuilles de Style en Cascade]). Les mêmes contenus doivent conserver leur organisation, que ces contenus soit à afficher sur un microécran d'un microsmartphone à la résolution d'écran rudimentaire, sur une page papier A5, A4, A3 ou autre, ou sur un grand écran à la résolution 4K (4096 pixels). HTML favorise les processeurs d'idées. HTML favorise le fond à la forme, bien que la forme soit beaucoup plus puissante dans HTML (avec les CSS [Cascading Style Sheets, Feuilles de Style en Cascade], par exemple) que dans un traitement de texte.

La balise la plus importante du langage HTML, celle qui fait que la page n'est plus seule, orpheline, mais s'intègre dans un ensemble plus vaste, beaucoup plus vaste, le WWW (le World Wide Web), est le lien hypertexte (la balise <a> permettant de transformer un simple texte en un lien vers un ailleurs, sur le Web).

HTML, comme tous les langages, évolue avec le temps et avec les besoins exprimés par les développeurs comme par les utilisateurs (les internautes).

HTML5 est la cinquième version de HTML. Les nouvelles balises qu'il implémente permettent de faire ce qui, auparavant, nécessitait des plug-ins pour le faire. HTML5 consacre l'abandon, en 2007, de XHTML, et la pertinence des travaux du WHATWG fondé par la Fondation Mozilla (le navigateur Firefox), Opera (le navigateur Opera) et Apple (le navigateur Safari). Cette démarche est adoptée par le W3C en 2007 pour commencer la définition de la nouvelle mise à jour du langage de description des pages Web (HTML version 5). Le 22 mai 2011, les fonctionnalités d'HTML5 sont définies. Le 28 octobre 2014, HTML5 devient une recommandation, autrement dit, devient la norme.

Logo de HTML5
Logo de HTML5

La suppression des plug-ins, remplacés pour partie par des applications Web (appels par des APIs), pose le problème de l'universalité du tracking qu'HTML5 favorise et met en place.

Le W3C travaille à des DRM (gestion des droits numériques) natifs dans HTML5, ce qui pose un problème de neutralité du Web qui serait, ipso facto, battue en brèche. Sous le nom d'EME (Encrypted Media Extensions), ces travaux sont considérés comme une trahison faite par l'inventeur du Web (Tim Berners-Lee) et conduisent à une levée de boucliers de la part des associations et mouvements de défense des libertés et de la vie privée, comme l'APRIL, l'association Creative Commons, l'EFF, la FSF, la Free Culture Foundation, l'Open Knowledge Foundation, etc.

La réaction immédiate de Firefox (Fondation Mozilla) est d'ajouter, dans nos paramètres de comportement du navigateur Firefox, l'autorisation ou le refus d'accéder aux contenus sous contrôle de DRM (gestion des droits numériques).

Il existe de nombreuses balises et d'autres identifiants de classes d'éléments (racine, métadonnées, scripts, sectionnement, etc.). Juste trois petits exemples de balises HTML.

  • Notons que les balises, qui sont un court code entre les caractères < et >, sont utilisées par paires : une balise de commencement (d'ouverture) et une balise de fin (de fermeture) identique à son ouverture et précédée du caractère / signalant sa fin.

  • Des paramètres additionnels sont optionnels ou obligatoires. Les valeurs des paramètres additionnels doivent être entre guillemets.

  • Les balises sont interprétées par la partie moteur de rendu ou par la partie navigateur du navigateur Web utilisé, mais ne sont pas affichées.

Exemples :

  1. La paire de balises ordonnant d'écrire en gras (bold en anglais) est <b>Texte en gras</b>, ce qui donne :
    Texte en gras.

  2. Pour faire un lien cliquable vers assiste.com (dont l'URL est https://assiste.com) on écrit, en html :
    <a title="https://assiste.com" href="https://assiste.com" target="_top">Assiste.com</a>
    Ce qui donne :
    Assiste.com
    Les balises <a> et </a> ouvrent et ferment le lien.
    Paramètres additionnels :

    • title, optionnel, mais recommandé pour le classement par les moteurs de recherche qui pénalisent l'absence du paramètre title, indique un texte à afficher si on laisse traîner le pointeur (le point d'insertion) au-dessus du texte affiché.

    • href, obligatoire, indique l'URL de destination.

    • target, optionnel, indique si, après avoir cliqué sur le lien, l'affichage du contenu de l'URL de destination doit se faire à la place de l'affichage actuel (targuet="_top") ou dans un nouvel onglet (targuet="_blank") ou dans une nouvelle fenêtre (targuet="_self"). Un principe veut que les contenus du même site (même domaine) soient affichés au même endroit, en remplacement, et les contenus provenant d'un autre site (autre domaine) soient affichés dans un nouvel endroit (nouvel onglet ou nouvelle fenêtre).

    • Le texte avant la balise de fermeture est le texte qui sera affiché.

  3. Pour tirer un trait horizontal :
    Utilisez la balise <hr> (horizontal rule)
    Cela donne, avec ces quelques paramètres (<hr align="center" width="400" size="20" color="red"></hr>) :


    Cette balise dispose de quelques paramètres optionnels - les valeurs des paramètres doivent être entre guillemets :

    • Alignement à gauche, au centre ou à droite
      align="center|left|right".

    • width=x%|y : Trait large de x pour cent|y pixels.

    • size=x : Hauteur du trait en pixels.

    • color="couleur" : Couleur de la barre (I.E. seulement).

    • noshade : Pas d'affichage ombré.

    Autre résultat, complètement inattendu, avec <hr align="left" width="20" size="400" color="red"></hr> :


    Il n'existe pas de balise pour dessiner une ligne verticale (balise putative <vr>). Une solution consiste à utiliser une division (balises <div></div>) avec une bordure déterminée dans une classe CSS. Celle-ci s'adaptera automatiquement à la hauteur du contenu de la division.

HTML5 - Balises HTML # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #

Dossier (collection) : Plugins et extensions

Plug-ins et extensions
Différences entre plug-ins et extensions

Extensions
Extension
Module additionnel (synonyme d'extension)
Module complémentaire (synonyme d'extension)
Module d'extension (synonyme d'extension)
Module externe (synonyme d'extension)
Application extérieure servant à personnaliser (synonyme d'extension)
Addin (synonyme d'extension)
Add-in (synonyme d'extension)
Additif (synonyme d'extension)
Addon (synonyme d'extension)
Add-on (synonyme d'extension)

Plug-in
Plug-in
Plugin (synonyme de plug-in)
Plug in (synonyme de plug-in)
Plugiciel (synonyme de plug-in)
Greffon (synonyme de plug-in)
Composant logiciel enfichable (synonyme de plug-in)
Mise à jour de tous les plugins dans tous les navigateurs d'un seul clic
HTML5 et abandon de la notion de plug-in fin 2016

Techniques d'accueil des plug-ins dans les navigateurs Web
NPAPI (mécanisme d'accueil des plug-ins dans les navigateurs)
PPAPI (mécanisme d'accueil des plug-ins dans les navigateurs)
Navigateurs Web
Navigateurs Androïd

Quelques exemples de plug-ins
Plug-in Adobe Flash Player (Shockwave)
Plug-in Java
Plug-in Silverlight
Plug-in Acrobat (.pdf)

Techniques de remplacement des plug-ins à partir du 1er janvier 2017
WHATWG Web Hypertext Application Technology Working Group
HTML5
API (Application Programming Interface)

Mise à jour de tous les plug-ins, pour tous les navigateurs
Mise à jour de tous les plug-ins dans tous les navigateurs
Mise à jour des plug-ins dans Google Chrome
Mise à jour des plug-ins dans Internet Explorer
Mise à jour des plug-ins dans Opera
Mise à jour des plug-ins dans Safari
Mise à jour des plug-ins dans Firefox


Dossier (collection) : Navigateurs Web

06.08.1991 : WorldWideWeb (n'existe plus)
06.08.1991 : Nexus (n'existe plus)
09.03.1992 : Viola (n'existe plus)
15.04.1992 : Erwise (n'existe plus)
25.07.1992 : tkWWW (n'existe plus)
16.11.1992 : Midas (n'existe plus)
23.01.1993 : NCSA Mosaic (n'existe plus)
??.??.1993 : Harmony (navigateur Web) (n'existe plus)
08.06.1993 : Cello (n'existe plus)
01.08.1994 : Spyglass Mosaic (n'existe plus)
15.12.1994 : Netscape navigator (n'existe plus)
01.09.1994 : InternetWorks (n'existe plus)
10.04.1995 : Opera
16.08.1995 : Internet Explorer - histoire initiale
16.08.1995 : Internet Explorer
14.10.1996 : Konqueror
21.08.2000 : K-Meleon
??.??.2000 : Maxthon
23.09.2002 : Firefox
01.11.2002 : Ghostzilla (n'existe plus)
07.01.2003 : Safari (Apple)
11.04.2005 : Flock (n'existe plus)
02.09.2008 : Chromium
11.12.2008 : Google Chrome
04.10.2009 : Pale Moon
01.10.2012 : Yandex Browser
29.04.2015 : Edge
06.04.2016 : Vivaldi
13.11.2019 : Brave