Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

W3C (World Wide Web Consortium)

Le W3C (World Wide Web Consortium) est un organisme à but non lucatif, fondé par l'inventeur du Web (Tim Berners-Lee). Il émet des avis et recommandations ayant force de standard des technologies Web.

Le WEB est né le 06.08.1991 à 14:56:20 GMT. Il est âgé de :

0 ans 0 mois 0 jours 0 heures 0 minutes 0 secondes.

En octobre 1994, l'inventeur du WEB, Tim Berners-Lee, fonde le W3C (World Wide Web Consortium) au MIT/LCS (Massachusetts Institute of Technology / Laboratory for Computer Science) avec le soutien de la DARPA (organisme de défense américain) et de la Commission européenne.

Le W3C est surtout connu des développeurs Web pour ses validateurs développés avec l'assistance de la Fondation Mozilla (Firefox, Thunderbird, etc.):

  • Unicorn - Le Validateur unifié du W3C
    Nu Html Checker est désormais le validateur de balisage par défaut du W3C. Pour les balises autres que HTML5, vous pouvez utiliser ce validateur en sélectionnant un ou des tests (tâches) personnalisés à effectuer (cochez une ou des cases : (X)HTML, Nu Html Checker, CSS, RSS/Atom)
  • W3C Markup Validation Service
    Service de validation, gratuit, qui vérifie la validité du balisage des documents Web en HTML, XHTML, SMIL, MathML, etc.
  • Feed Validation Service
    Service de validation de flux W3C, gratuit, qui vérifie la syntaxe des flux Atom ou RSS
  • CSS Validation Service
    Service de validation de feuilles de style (CSS)
  • Mobile checker (actuellement suspendu)
    Service de validation de feuilles de style (CSS)
  • Recherche de liens brisés (Link checker)
    Ce vérificateur de liens, gratuit, recherche les problèmes liés aux liens, aux ancres et aux objets référencés dans une page Web, une feuille de style CSS ou récursivement sur un site Web entier. Pour de meilleurs résultats, il est recommandé de vérifier préalablement le balisage HTML et CSS (Valid (X) HTML).
  • W3C Internationalization Checker
    Ce vérificateur effectue divers tests sur une page Web afin de déterminer son niveau de convivialité pour l'internationalisation. Il résume également les informations clés sur l'internationalisation d'une page, telles que le codage de caractères et les déclarations de langue, etc.

Comment le W3C a commancé (en anglais)

Logo du W3C - World Wide Web Consortium - Organisme de normalisation de WWW
Logo du W3C - World Wide Web Consortium - Organisme de normalisation de WWW depuis octobre 1994

Le W3C (World Wide Web Consortium) est un consortium international à but non lucratif constituant une organisation de membres. :

  • au 18.10.2012, 385 grands acteurs mondiaux de l'Internet
  • au 06.09.2018, 477 grands acteurs mondiaux de l'Internet

Ce consortium émet des recommandations qui, dans les faits, on force de normes mondiales (les standards technologiques du Web, mais aussi les finalités du Web).

Mission

La mission du W3C (World Wide Web Consortium) est de mener le WWW (World Wide Web) à son plein potentiel en développant des protocoles communs qui favorisent son évolution et garantissent son interopérabilité.

Web pour tous

La valeur sociale du Web réside dans le fait qu’il permet :

  • la communication humaine
  • le commerce
  • les possibilités de partager des connaissances

L'un des principaux objectifs du W3C est de mettre ces avantages à la disposition de tous, quels que soient son matériel, ses logiciels, son infrastructure réseau, sa langue maternelle, sa culture, son emplacement géographique ou ses capacités physiques ou mentales. En savoir plus :

Web sur tout

Le nombre de différents types de périphériques pouvant accéder au Web a considérablement augmenté. Les téléphones mobiles, les téléphones intelligents, les assistants numériques personnels, les systèmes de télévision interactive, les systèmes de réponse vocale, les kiosques et même certains appareils domestiques peuvent tous accéder au Web. En savoir plus :

Une Vision du Web

La vision du W3C pour le Web implique la participation, le partage des connaissances et, partant, la confiance à l'échelle mondiale.

  • Un Web pour une interaction riche

    Le Web a été inventé comme un outil de communication destiné à permettre à quiconque, n'importe où, de partager des informations. Pendant de nombreuses années, le Web était un outil de lecture seule pour beaucoup. Les blogs et les wikis ont amené plus d’auteurs sur le Web, et les réseaux sociaux ont émergé du marché florissant des contenus et des expériences Web personnalisées. Les normes du W3C ont soutenu cette évolution grâce à de solides principes d’architecture et de conception. En savoir plus :

  • Un Web de données et de services

    Certaines personnes considèrent le Web comme un référentiel géant de données liées, tandis que d’autres sont un ensemble géant de services qui échangent des messages. Les deux points de vue sont complémentaires et leur utilisation dépend souvent de l'application. En savoir plus :

  • Un Web de confiance

    Le Web a transformé la façon dont nous communiquons les uns avec les autres. Ce faisant, il a également modifié la nature de nos relations sociales. Les gens "se rencontrent maintenant sur le Web" et entretiennent des relations commerciales et personnelles, dans certains cas sans jamais se rencontrer en personne. Le W3C reconnaît que la confiance est un phénomène social, mais la conception technologique peut favoriser la confiance. Au fur et à mesure que les activités se déplacent en ligne, il sera encore plus important de soutenir des interactions complexes entre les parties du monde entier. En savoir plus :

Entre autres, les projets suivants sont actuellement discutés :
Do Not Track - Tracking Preference Expression (DNT) (sur Assiste) (Sur W3C)
Tous les projets - toutes les normes en cours de discussion sur le W3C




Exemples de Standards par le W3CExemples de Standards par le W3CExemples de Standards par le W3C

Le W3C supervise le développement d'un ensemble de standards ou projets dont :

  • ARIA (Accessible Rich Internet Applications)
  • ATAG (Authoring Tool Accessibility Guidelines)
  • AWWW (Architecture of the World Wide Web)
  • CC/PP (Composite Capabilities / Preferences Profiles)
  • CSS (Cascading Style Sheet / Feuilles de style en cascade)
  • DOM (Document Object Model)
  • EXI (Efficient XML Interchange)
  • GRDDL (Gleaning Resource Descriptions from Dialects of Languages)
  • HTML (HyperText Markup Language)
  • InkML (Ink Markup Language)
  • MathML (Mathematics Markup Language)
  • OWL (Web Ontology Language)
  • PICS (Platform for Internet Content Selection)
  • PNG (Portable Network Graphics)
  • POWDER (Protocol for Web Description Resources)
  • RDF (Resource Description Framework)
  • RDFa (Resource Description Framework for HTML)
  • SKOS (Simple Knowledge Organization System)
  • SMIL (Synchronized Multimedia Integration Language)
  • SML (Service Modeling Language)
  • SOAP (Simple Object Access Protocol)
  • SPARQL (langage de requête et un protocole pour RDF)
  • SVG (Scalable Vector Graphics)
  • UAAG (User Agent Accessibility Guidelines)
  • WCAG (Web Content Accessibility Guidelines)
  • WSDL (Web Service Definition Language)
  • XForms
  • XHTML (eXtensible HyperText Markup Language)
  • XML (Extensible Markup Language)
  • XML Encryption
  • XML Schema
  • XML Signature
  • XPath
  • XPointer (XML Pointer)
  • XProc (XML Pipeline Language)
  • XQuery
  • XSLT (Extensible Style sheet Language Transformations)


W3C - W3C (World Wide Web Consortium)