Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Moteurs de rendu pour navigateurs Web

Moteur de rendu HTML - partie d'un navigateur Web interprétant le code HTML et les styles (CSS) pour affichage. Tous répondent obligatoirement, mais plus ou moins bien, aux standards du W3C

Le moteur de rendu d'un navigateur Web (Firefox, Microsoft Internet Explorer, Microsoft Edge, Opera, Google Chrome, Safari, K-Meleon, etc. ...) est la composante logiciel s'occupant de :

  • L'interprétation du code HTML, XML, etc. et des mises en page (formatage avec les feuilles de styles CSS, XSL, etc.) et des scripts en JavaScript contenus dans les pages Web visitées et de l'affichage de celui-ci
  • La répartition des demandes d'exécution des technologies (appels à Flash Player, ShockWave, Java, CoDec (audio, vidéo), SilverLight, Adobe Acrobat, etc.).

Lorsque le Web était naissant, le code HTML était simple, les feuilles de styles (CSS) n'existaient pas et les technologies rares et balbutiantes. Chacun y allait de son propre moteur de rendu, ajoutant l'interprétation de balises HTML inventées sur lesquelles se jettaient les webmasters. Ainsi, des tonnes de balises absolument hors de tout standard et totalement incompatibles avec tous les navigateurs sauf un, voyaient le jour. Les sites Web affichaient, sur leur page d'accueil : « Pour visiter ce site, utilisez le navigateur machin ».

Autres outils utilisant un moteur de rendu

Il n'y a pas que les navigateurs Web qui utilisent un moteur de rendu

  • Tous les outils de développement Web ayant une fonction WYSIWYG
  • Tous les clients de messagerie interprétant du code HTML et autres technologies
  • Etc.

Puis le langage HTML et les mises en pages se sont complexifiées et des standards se sont imposés (sauf à Microsoft dont Internet Explorer continue à ne pas respecter les standards et a utiliser des balises propriétaires rejetées par les autorités de gouvernance et de standardisation du Web, dont le W3C, présidé par l'inventeur du Web, Tim Berners-Lee - Naissance du Web).

Les moteurs de rendu sont devenus de plus en plus complexes et leur nombre s'est réduit à une toute petite poignée, d'autant qu'ils sont tous censés faire la même chose, plus ou moins bien, plus ou moins vite, en respectant strictement TOUTES les normes formulées par le W3C et RIEN D'AUTRE.

les navigateurs Web utilisent un moteur de rendu choisi parmi les quelques-uns subsistant, et développent tout le reste « maison », ce qui fait la différence entre les navigateurs Web, dans le plus grand secret, avec interdiction de rétro-ingénierie, contenant tous les mécanismes d'espionnage/surveillance des utilisateurs (sauf le navigateur Firefox qui est entièrement open-source). Ainsi, le navigateur Google Chome utilise le moteur de rendu Blink, comme d'autres navigateurs, un moteur de rendu Open Source, mais tout le reste, ce qui fait le navigateur Google Chrome et ses dispositifs d'espionnage/surveillance, est totalement secret et propriétaire (d'ailleurs, les clauses de Google Chrome interdisent le reverse engineering [rétro-ingénierie, rétro-conception, ingénierie inversée, ingénierie inverse]).

Liste de quelques moteurs de rendu populaires et des navigateurs Web les utilisant (source Wikipedia complétée par Assiste)

  • Moteur de rendu Gecko (de la Fondation Mozilla)
    • SeaMonkey (Mozilla suite)
    • Mozilla Firefox
    • Mozilla Firefox mobile
    • Mozilla Thunderbird
    • Firefox OS (Mozilla OS - projet Open Source disponible ici - abandonné après sa version 2.2.0 publiée le 29.04.2015 - dernières contributions vers mi 2016)
    • Camino
    • Flock (avant la version 3)
    • Beonex Communicator
    • Netscape Navigator (depuis la version 6)
    • K-Meleon
    • Galeon
    • Kazehakase
    • Pale Moon
    • Cyberfox
    • Waterfox
    • Nvu
    • Kompozer
    • BlueGriffon
    • Wine (clone d'Internet Explorer pour Linux)
    • Lunascape (multi moteurs de rendu (Gecko - WebKit et Trident) plutôt pour tests par les développeurs de sites)
    • Orca Browser
    • Konqueror (Utilise KHTML mais, pour démontrer sa flexibilité, un module permettait d'utiliser le moteur Gecko)
    • Conkeror
    • Classilla
    • TenFourFox
    • HP Secure Web Browser
    • Oxygen Web Browser
    • Sylera (pour mobiles)
    • Songbird (n'existe plus)
    • Nightingale (dérivé de Songbird depuis l'abandon de ce dernier)
    • Instantbird
    • Google Picasa (pour Linux)
    • Epiphany (utilise aussi WebKit)
    • Kazehakase (utilise aussi WebKit)
    • Skipstone (utilise aussi WebKit)
    • DevHelp (GNOME Devhelp) (a utilisé Gecko jusqu'à sa version 0.22)
    • Sugar (pour OLPC (One Laptop per Child) "XO-1" - le projet d'ordinateurs portables, initialement prévu à moins de $100)
  • Moteur de rendu Quantum (de la Fondation Mozilla)
    • Firefox (à partir de la version 57, le 14 nov. 2017) - Quantum colle strictement aux normes du W3C et est le plus rapide du monde.
  • Moteur de rendu KHTML du projet KDE, puis son dérivé WebKit
    • Konqueror
    • ABrowse
    • GtkHTML du projet GNOME (basé sur KHTML, plus vraiment utilisé il semblerait…)
    • Moteur de rendu WebCore d'Apple (il est, à l'origine, basé sur KHTML)
      • Epiphany
      • Flock (depuis la version 3)
      • iCab (depuis la version 4)
      • iWeb
      • OmniWeb
      • RapidWeaver
      • Safari
      • Shiira
      • SunriseBrowser
      • Swift
      • Midori
      • Origyn Web Browser
      • Sputnik
      • Naveo
      • Protom Navigator
    • Moteur de rendu Blink, un fork de WebKit
  • Moteur de rendu Trident de Microsoft
    • La version Windows d'Internet Explorer (depuis la version 4.0)
    • Toutes les navigateurs Web basés sur Internet Explorer et rehabillés ( « skins » d'Internet Explorer )
    • L'explorateur de Windows (Windows Explorer - mutualisation d'IE dans Windows pour empêcher sa désinstallation)
    • MSN Explorer
    • OutLook Express
    • OutLook
    • Netscape (dans la version 8 lorsqu'il utilise Trident comme moteur de rendu)
    • Maxthon
    • Avant Browser
    • AOL® Explorer
    • AOL® 8.0
    • AOL® 9.0
    • CompuServe 2000
    • AIM®
    • NetCaptor
    • Browse3D
    • Macromedia Dreamweaver (développement Web en Wysiwyg racheté par Adobe)
    • Macromedia Contribute
    • Yahoo Explorer
    • iRider
  • Moteur de rendu EdgeHTML
  • Moteur de rendu Tasman de Microsoft
  • Moteur de rendu Presto de Opera Software
  • Moteur de rendu iCab de iCab Company
    • iCab (avant la version 4)
  • Moteur de rendu Elektra de Opera Software
    • Opera de sa version 4 à 6
  • Moteur de rendu Mariner de Netscape Communications Corporation
    • Netscape Communicator 5 (Mariner n'a jamais été commercialisé)

Moteur de rendu - Moteurs de rendu pour navigateurs Web