Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Evil : crypto-ransomware

Evil est un crypto-ransomware chiffrant (cryptant) les fichiers de l'utilisateur puis demandant le paiement d'une rançon pour communiquer le moyen de les déchiffrer.

Ransomware Evil

Evil est un crypto-ransomware, une forme particulière de ransomware agissant en cryptoware en chiffrant/cryptant tous vos fichiers (sauf les fichiers de Windows afin de vous permettre de démarer l'ordinateur et de payer la rançon demandée).

Attention - innombrables tromperies sur le Web à propos de Evil

Lorsque vous cherchez Evil sur le Web, vous trouvez des milliers de propositions, commerciales évidemment, pour acheter, très cher, un truc douteux et inconnu qui prétend supprimer Evil, sans jamais dire que :

  1. cela ne sert strictement à rien : vos fichiers cryptés restent cryptés
  2. le crypto-ransomware s'est souvent déjà auto-détruit après son ravage

Attention

  1. Si vous disposez de sauvegardes, NE LES BRANCHEZ PAS tant que le « crypto-ransomware Evil » est présent sinon il va se précipiter dessus et les crypter à leur tour.
  2. Ne comptez pas sur les copies de sécurité faites par Windows (les « versions précédentes »), si vous les avez paramétrées, car les crypto-ransomwares les détruisent.
  3. Certains fichiers d'informations du « crypto-ransomware Evil » ne doivent pas être détruits, car ils contiennent des données qui sont absolument nécessaires pour décrypter les fichiers
  4. Certains cybercriminels craignent que leur code ne soit échantillonné rapidement et :
    1. analysé par les anti-malwares qui vont se mettre à détecter la malveillance et la bloquer en temps réel alors que le cybercriminel compte poursuivre son déploiement
    2. analysé par des chercheurs en sécurité qui pourraient, avec une ingénierie inverse (Reverse engineering), trouver un moyen de décrypter (gratuitement) les fichiers des victimes.
    Ils font tout pour retarder de quelques heures à quelques jours l'analyse de leur code. La solution, lorsqu'elle est choisie, est simple : le « crypto-ransomware » s'auto-détruit afin de ne laisser aucune trace (sauf les clés nécessaires au déchiffrement si la victime paye la rançon.)
  5. Pour décontaminer votre ordinateur, utilisez l'un ou l'autre de ces deux outils :
    1. Malwarebytes
    2. Emsisoft Anti-Malware

Hors de ces deux logiciels recommandés, attention à toutes les autres offres !

0,00 Evil - Cryptoware ou ransomware
Evil - Evil