Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Botnet Facebook Fan Check

Botnet Facebook Fan Check - Réseau de milliers à millions d'ordinateurs compromis par un parasite de zombification et regroupés sous le commandement d'un pirate qui exploite la somme des puissances.

Rappel :

Les réseaux criminels de « calcul distribué » s'appellent des « botnets » (réseaux de « bots » (« robots »)) et chaque appareil (ordinateur) dans le réseau est appelé « zombies ». Les « zombies » sont des ordinateurs individuels utilisés frauduleusement, squattés à l'insu de leurs propriétaires. Un « botnet » peut être constitué de plus d'un million d'ordinateurs zombifiés.

Voir les articles :

Le BotNet Facebook Fan Check

Une méthode pour compromettre un très grand nombre de machines est de provoquer un énorme buz autour d'une prétendue attaque (un prétendu virus) et de déployer un faux antivirus en guise de contre-mesure. C'est ce qui a été fait avec un prétendu virus dans la fonction « Fan check » de FaceBook.

Si on fait une recherche Google sur l'expression " Facebook Fan Check virus ", on trouve plus de 2.310.000 résultats en 2013 (encore 2.090.000 résultats fin mars 2014) ! Le faux antivirus (un Crapware ou Fake - voir " La Crapthèque ") compromettait l'ordinateur de l'internaute en le transformant en un zombie dans un BotNet pas identifé (peut-être le même que celui appelé Bahamas BotNet.

Ce BotNet, dont le nombre de machines compromises n'est pas révélé, détournait les clics publicitaires de plusieurs réseaux publicitaires ainsi que les résultats des recherches par le moteur de recherche Google. Il exploitait plus de 200.000 noms de domaines en parking (Domain Parking - noms de domaines à vendre et utilisés en support publicitaire en attendant leur vente) sur un serveur au Bahamas.

On ne sait pas qui opérait ce BotNet (les soupçons portent sur une origine russe - Ukrainian fan club) ni quand il a commencé, compte tenu de sa grande furtivité.

Botnet Facebook Fan Check -