Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

DNSlytics : Service de Whois – « Whois lookup »

DNSlytics - Service de « Whois » – « Whois lookup » – recherches d'informations sur un nom de domaine (dates de création/fin, propriétaire, nationalité, nationalité des serveurs, etc.)

18.06.2013 - Révision 03.12.2020 - Révision mineure 03.12.2020. Auteur : Pierre Pinard.

Accès au service de Whois DNSlytics - dnslytics.com


Intérêt du service de Whois DNSlytics (dnslytics.com) pour les recherches par les internaute Intérêt du Whois pour l'internaute (Les Whois n'existant plus sont notés 0)


# DNSlytics (dnslytics.com) - Whois, Info, Ranking, Hosting, Reverse IP, NS, MX, SPF. Nationalité des serveurs


Outil d'investigations dont un Whois Lookup qui semble (23.12.2018) se passer de l'anonymisation des registrants imposé par le RGPD - Règlement Général sur la Protection des Données (ils utilisent probablement d'anciennes informations stockées dans leurs bases de données car l'anonymisation est imposée aux Registrar - Registre où sont enregistrés les noms de domaine qui ne peuvent plus délivrer cette information, à cause de l'imbécile RGPD - Règlement Général sur la Protection des Données qui ordonne de cacher l'information sur qui publie quelque chose sur le Web, ouvrant la voie aux fake news et protégeant les Cybercriminel (tout ce qui détruit le Web).

DNSlytics - Whois - Domain name search - recherches Whois

DNSlytics - En savoir plus sur DNSlytics

DNSlytics (dnslytics.com) Whois - Domain name search - recherches Whois
DNSlytics - Whois - Domain name search - recherches Whois

DNSlytics (dnslytics.com) Whois - Domain name search - recherches Whois
DNSlytics - Whois - Domain name search - recherches Whois

Ils semblent (23.12.2018) se passer de l'anonymisation imposée aux registrants par le RGPD - Règlement Général sur la Protection des Données, depuis le 25 mai 2018.

Ils utilisent probablement d'anciennes informations stockées dans leurs bases de données car l'anonymisation est imposée aux Registrar - Registre où sont enregistrés les noms de domaine qui ne peuvent plus délivrer cette information, à cause de l'imbécile RGPD - Règlement Général sur la Protection des Données qui ordonne de cacher l'information sur qui publie quelque chose sur le Web, ouvrant la voie aux fake news et protégeant les Cybercriminel (tout ce qui détruit le Web).

DNSlytics - En savoir plus sur DNSlytics

Le RGPD, entré en vigueur le 25 mai 2018, oblige les WHOIS à être anonymes au prétexte de protection de la vie privée des éditeurs (personnes qui ont une expression/vie publique). Pourtant, être éditeur n'a rien à voir avec la « vie privée » et quelqu'un qui s'exprime publiquement tout en se cachant est suspect.

Malgré cette anonymisation imbécile, à la limite criminelle, et légalement obligatoire (RGPD) des Whois, il est possible d'obtenir l'identité du propriétaire d'un domaine par la lecture de son certificat SSL (principes des certificats électroniques d'authentification - utilisation du protocole HTTPS au lieu de HTTP). Or les sites Web sont de moins en moins bien référencés, dans tous les moteurs de recherche, s'ils n'utilisent pas HTTPS. Donc tout le monde, ou presque, passe à HTTPS avec son certificat SSL.

Celui qui « achète » un nom de domaine n'a, actuellement, pas besoin de prouver qui il déclare être. Dans la quasi-totalité des TLD - Top Level Domain, il n'est rien demandé (carte d'identité, attestation de domicile, K-Bis, etc.). Celui qui achète peut prétendre être n'importe qui/n'importe quoi. Il est même possible de se cacher derrière une société intermédiaire d'anonymisation.

Le seul moment où le propriétaire d'un site est obligé de se révéler, et cela est alors vérifié, est lors de l'usage d'un certificat SSL payant (avec certification de l'éditeur). Les certificats SSL gratuits, eux, ne certifient rien du tout, mais permettent seulement d'utiliser le protocole HTTPS au lieu de HTTP.

DNSlytics - Propriétaire réel d'un nom de domaine


Outils d'investigations


Investigations sur « DNSlytics » - Nom de domaine « dnslytics.com »dnslytics.com Investigations sur « DNSlytics » - Nom de domaine « dnslytics.com »

# Ailleurs sur le Web #

  1. #DNSlytics#

  2. #DNSlytics#