Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

DomainTools Reverse Whois : Service de Whois – « Whois lookup »

DomainTools Reverse Whois - Service de « Whois » – « Whois lookup » – recherches d'informations sur un nom de domaine (dates de création/fin, propriétaire, nationalité, nationalité des serveurs, etc.)

18.06.2013 - Révision 03.12.2020 - Révision mineure 03.12.2020. Auteur : Pierre Pinard.

Accès au service de Whois DomainTools Reverse Whois - domaintools.com


Intérêt du service de Whois DomainTools Reverse Whois (domaintools.com) pour les recherches par les internaute Intérêt du Whois pour l'internaute (Les Whois n'existant plus sont notés 0)


# DomainTools Reverse Whois (domaintools.com) - Reverse Whois


Très utile, probablement pasionnant, mais très payant !

DomainTools Reverse Whois - Whois - Domain name search - recherches Whois

DomainTools Reverse Whois - En savoir plus sur DomainTools Reverse Whois

DomainTools Reverse Whois (domaintools.com) Whois - Domain name search - recherches Whois
DomainTools Reverse Whois - Whois - Domain name search - recherches Whois

DomainTools Reverse Whois (domaintools.com) Whois - Domain name search - recherches Whois
DomainTools Reverse Whois - Whois - Domain name search - recherches Whois

DomainTools Reverse Whois (domaintools.com) Whois - Domain name search - recherches Whois
DomainTools Reverse Whois - Whois - Domain name search - recherches Whois

Reverse Whois.

DomainTools est un registrar.

DomaineTools Reverse WHOIS permet de rechercher un/des domaine(s) à partir d'une information qui serait commune, comme une adresse e-mail, un nom de personne (propriéraire de plusieurs noms de domaine), un nom de raison sociale, une enseigne commerciale, une adresse postale, etc. (dans la limite des connaissances qu'en a DomaineTools).

Avec ce genre de recherches, on peut obtenir un ou plusieurs noms de domaines. Ceci peut être utile pour rechercher

  • des usurpations par typos d'enseignes et typosquatting

  • les sites d'une personne morale ou physique qui aurait donné les mêmes informations d'identification lors de l'achat de plusieurs noms de domaines

  • Etc.

On trouve... ou on ne trouve rien

Le résultat est alléchant et totalement inutilisable sauf si on passe à la caisse, et le prix est très élevé. Dans les exemples en captures d’écrans ci-dessus, je cherche (aux risques d'homonymies près), où seraient intervenus les Dimech, Assoulin et Dadoun qui apparaissent dans la spoliation de Lavasoft et les polémiques autour d'Ad-Aware. Total de la facture : 797 US$.

Après avoir payé, poursuivre avec des Whois « normaux » sur les noms de domaines trouvés.

Dans les domaines d'activités comme ceux d'Assiste.com, ce service est une bénédiction et peut faire gagner des heures ou des jours de recherches (à condition de pouvoir se le payer).

DomainTools Reverse Whois - En savoir plus sur DomainTools Reverse Whois

Le RGPD, entré en vigueur le 25 mai 2018, oblige les WHOIS à être anonymes au prétexte de protection de la vie privée des éditeurs (personnes qui ont une expression/vie publique). Pourtant, être éditeur n'a rien à voir avec la « vie privée » et quelqu'un qui s'exprime publiquement tout en se cachant est suspect.

Malgré cette anonymisation imbécile, à la limite criminelle, et légalement obligatoire (RGPD) des Whois, il est possible d'obtenir l'identité du propriétaire d'un domaine par la lecture de son certificat SSL (principes des certificats électroniques d'authentification - utilisation du protocole HTTPS au lieu de HTTP). Or les sites Web sont de moins en moins bien référencés, dans tous les moteurs de recherche, s'ils n'utilisent pas HTTPS. Donc tout le monde, ou presque, passe à HTTPS avec son certificat SSL.

Celui qui « achète » un nom de domaine n'a, actuellement, pas besoin de prouver qui il déclare être. Dans la quasi-totalité des TLD - Top Level Domain, il n'est rien demandé (carte d'identité, attestation de domicile, K-Bis, etc.). Celui qui achète peut prétendre être n'importe qui/n'importe quoi. Il est même possible de se cacher derrière une société intermédiaire d'anonymisation.

Le seul moment où le propriétaire d'un site est obligé de se révéler, et cela est alors vérifié, est lors de l'usage d'un certificat SSL payant (avec certification de l'éditeur). Les certificats SSL gratuits, eux, ne certifient rien du tout, mais permettent seulement d'utiliser le protocole HTTPS au lieu de HTTP.

DomainTools Reverse Whois - Propriétaire réel d'un nom de domaine


Outils d'investigations


Investigations sur « DomainTools Reverse Whois » - Nom de domaine « domaintools.com »domaintools.com Investigations sur « DomainTools Reverse Whois » - Nom de domaine « domaintools.com »

# Ailleurs sur le Web #

  1. #DomainTools Reverse Whois#

  2. #DomainTools Reverse Whois#