Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

WOT pour Chrome

WOT pour Chrome

Alerte : WOT espionne les données privées et les vend

En avril 2012, soit plus de 4,5 ans avant que le scandale n'éclate, j'écrivais cet article qui est conservé sans en changer une virgule : « Et si WOT était un vaste système de tracking et pillage de la vie privée ? »

Le 01.11.2016, le chercheur allemand Mike Kuketz publie son analyse du code source de l'add-on pour navigateurs Web appelé WOT (Web Of Trust) et sa découverte que la société derrière WOT, Against Intuition Oy (WOT Services, Ltd.), capture et vend nos données privées.

La conclusion de l'analyse de Mike Kuketz est :

L'add-on WOT peut exécuter du code arbitraire sur n'importe quelle page, y compris les pages privilégiées du navigateur.
Impact et gravité : Critique.
Si WOT le veut, ils peuvent faire n'importe quoi, depuis voler des informations d'identification bancaires jusqu'à l'installation de logiciels malveillants sur l'ordinateur de l'utilisateur. »

Le 03.11.2016, deux jours plus tard, c'est le chercheur Rob Wu qui donne le coup de grâce en faisant la démonstration que l'add-on WOT embarque, depuis 2009, un mécanisme permettant d'exécuter n'importe quel script ou code distant, ne se trouvant pas dans la partie open source du code de WOT. Les scripts peuvent être écrits dans n'importe quel langage de script, y compris, dans la version de WOT pour Internet Explorer (ce générateur de failles de sécurité en flux continu), dans le langage scélérat ActiveX (la machine à attaquer les internautes).

La presse du monde entier s'en empare. Vous pensez !... Un outil de protection extrêmement répandu et dans lequel une grande confiance s'est développée, malgré mon avertissement, prônant le Web de confiance, pris en flagrant délit d'abus de confiance et de violation et commercialisation des vies privées de ses 140 millions d'utilisateurs (pas anonymisés du tout, qui plus est) !

  1. Début novembre 2016, la Fondation Mozilla retire immédiatement l'add-on WOT (Web Of Trust) de son magasin.
  2. Google suit et le retire de Chrome.
  3. La société Against Intuition Oy (WOT Services, Ltd.) retire alors WOT partout, clame son innocence et ses bonnes intentions, et qu'elle va modifier le code de l'add-on WOT et éclaircir ses clauses juridiques « Vie privée (Privacy) ».
  4. L'add-on WOT refait surface le 19.12.2016 après des modifications du code et des remaniements des clauses « vie privée » (lire, en anglais, les Clauses WOT vie privée en juillet 2016 [peu avant le scandale] et les Clauses WOT vie privée en décembre 2016 [peu après le scandale], mais c'est trop tard.

Le mal est fait et, la confiance étant le dernier truc auquel il faut s'attendre sur le Web, désinstallez cet add-on si vous l'avez installé et ne l'installez/réinstallez jamais plus (d'autant qu'il est très mauvais et inutile).

Vous pouvez continuer à consulter les fiches signalétiques des sites Web sur le site de WOT, en utilisant notre formulaire en ligne, mais n'installez pas/n'installez plus l'add-on WOT.



La chute immédiate d'utilisation de l'add-on WOT (Web Of Trust) dans les navigateurs Web, et donc l'effondrement du nombre de « requêtes HTTP » (le « cheval de Troie » de la « charge utile » que sont les « entêtes HTTP ») vers les serveurs de WOT Services, Ltd.Against Intuition »), a fait immédiatement réagir la société commerciale derrière WOT.

Le site de WOT, et la consultation des fiches signalétiques, sont désormais truffés d'incitations à installer l'add-on WOT (Web Of Trust). Il y en a partout, y compris en pop-up ! C'est pire qu'une page Web couverte de publicités !

  • Pourquoi pousser, forcer, les internautes à installer cet add-on alors que le service est gratuit ?
  • Quel intérêt y trouve la société commerciale Against Intuition Oy (WOT Services, Ltd.) ?

Ceci est la preuve que cet add-on gratuit est le gagne-pain de WOT Services, Ltd.Against Intuition Oy »). Un add-on aux navigateurs Web est du code de nature espionne qui s'exécute dans les navigateurs Web, exactement comme les barres d'outils [Toolbars] sont du code de même nature espionne qui s'exécute dans les navigateurs Web.

Le gratuit, ça n'a pas de prix, mais ça a un coût :
  • Lorsque le produit est gratuit, vous le payez autrement, car c'est vous qui êtes le produit.
  • Lorsque le service est gratuit, vous le payez autrement, car c'est vous qui êtes le service.

Il n'y a que deux modèles économiques possibles avec un add-on :

  1. Faire mentir les recherches dans le navigateur Web, en insérant des résultats de recherche non naturels (des résultats menteurs) vers des sites avec lesquels l'auteur de l'add-on a des accords commerciaux rémunérateurs.
  2. Utiliser l'add-on (comme c'est le cas pour la quasi-totalité des add-on du monde incrustés dans les navigateurs Web) pour agir en tant que machine à faire du tracking (espionnage en provoquant des « requêtes HTTP » agissant en « cheval de Troie » embarquant la « charge utile » que sont les « entêtes HTTP »).

L'add-on WOT est une malveillance d'attaque des vies privées. La commercialisation des données privées rapporte des fortunes et tous les acteurs du Web tentent d'avoir leur add-on ou barre d'outils incrusté dans le plus grand nombre de navigateurs Web (le deuxième cercle du pouvoir).

L'add-on WOT est totalement inutile, car il fait triple emploi avec :

  1. Le dispositif natif du navigateur
  2. L'add-on de même nature que WOT dans votre antivirus, mieux informé que WOT (mais machines à tracking comme WOT). La totalité des antivirus ont développé leur propre filtre du Web (généralement délivré avec l'achat de la licence de l'antivirus) dans les années qui ont suivi l'émergence fulgurante de WOT alors que personne ne soupçonnait la mise en place d'un vaste système de tracking et pillage des vies privées.

Chez WOT, seuls les commentaires sur les sites marchands sont intéressants et on utilise alors la consultation en ligne des fiches signalétiques, sans passer par l'add-on WOT (Web Of Trust), cette machine à fabriquer/provoquer des « requêtes HTTP » pour nous espionner.

WOT pour Chrome -

Dossier : WOT
WOT
WOT - Alerte : Wot espionne
WOT - L'imbécillité élevée au rang d'un art
WOT - Modèle économique
WOT - Ses sources d'informations
WOT - Clauses vie privée en juillet 2016
WOT - Clauses vie privée en décembre 2016
WOT - Contributeurs crédibles vs quantitatifs
WOT - Un amplificateur de rumeurs
WOT - Et si WOT était un vaste système de tracking et pillage de la vie privée
WOT - Exemple d'analyse : filefactory.com
WOT - Pour Google Chrome sous Windows
WOT - Pour Firefox sous Windows
WOT - Pour Internet Explorer sous Windows
WOT - Pour Opera sous Windows
WOT - Pour Safari sous Windows
WOT - Pour navigateurs sous Android
WOT - N'importe qui, n'importe quel, n'importe quoi
WOT - Aucun robot d'analyse mais des agrégations
WOT - Pour Chrome
WOT - Pour Firefox
WOT - Pour Internet Explorer
WOT - Pour Opera
WOT - Pour Safari

Plan du site

Dossier : Filtres du Web (Link checkers - Anti-phishing - Anti-malware)

Dossier : Filtres antiphishing antimalwares du Web
Dossier : Phishing

Les différents filtrages du Web

Reconnaître un site de phishing - cas tcamiot.fr

Dispositifs natifs
Microsoft SmartScreen
Google Safe Browsing
Comparatif SmartScreen vs Safe Browsing

Activation / Désativation des filtres natifs
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 7
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 8
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 9
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 10
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 11
Activer anti-phishing anti-malware natif Firefox
Activer anti-phishing anti-malware natif Safari
Activer anti-phishing anti-malware natif Opera
Activer anti-phishing anti-malware natif Chrome

Dispositifs tiers
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Web Lite (n'existe plus)
WOT
Trustwave SecureBrowsing
Disconnect
AdGuard - Extension pour navigateurs
Avira Browser Safety
Serveurs DNS filtrants

Avis en ligne (Web-Réputation) sur un site
Webutation
WoT Web of Trust
McAfee TrustedSource
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Search
Norton Safe Web Lite
NSW
Google Safe Browsing
Google Transparence
WMTips
Alexa
WebStatsDomain
NoScript
hpHosts
Yandex
URLVoid
VirusTotal (VTZilla)
Dr.Web LinkChecker
Scamadviser
SaferPage.com
Website Antivirus
G-Rated
Wikipedia Trust Links
SiteJabber
Web Security Guard

Plug-in de Web-Réputation
Plug-in Trustwave SecureBrowsing
Plug-in WoT - Web of Trust
Plug-in Avast! WebRep
Plug-in AVG LinkScanner
Plug-in McAfee SiteAdvisor
Plug-in Norton Safe Web Lite
Plug-in Trend Micro TrendProtect
Plug-in Norton Safe Web
Plug-in Trend-Micro Web Addon
Plug-in Yandex Safe Browsing

Archives
Microsoft SmartScreen en 2004



WOT pour Chrome - Ressources
WOT pour Chrome - WOT pour Chrome

Outils pour chercheurs

WOT pour Chrome - WOT pour ChromeWOT pour Chrome - WOT pour Chrome

Recherches sur le Web de « WOT pour Chrome » en utilisant les huit principaux moteurs de recherches. Il s'agit aussi et surtout de comparer les moteurs de recherche.

Attention aux milliers de sites Web menteurs, très bien référencés (apparaissant dans les premiers), servant à pousser des antivirus/antimalwares et autres solutions prétendument gratuits, totalement inutiles et en réalité commerciaux, constituant des faux (rogues) ou des scarewares (tromperies suscitant la peur) et des escroqueries financières ou des vecteurs de virus (trojan - cheval de Troie) ou des outils de phishing (hameçonnage). Les seules solutions crédibles sont listées dans antivirus et antimalwares.

Recherches dans la machine à remonter le temps du Web. L’« Internet Archive » (leur « Wayback Machine ») est une association à but non lucratif qui construit perpétuellement, depuis 1996 (le Web est né le 06 août 1991), une bibliothèque de l’universalité de ce qui existe numériquement (sites Internet et tous autres artefacts culturels numériques). À l'instar d'une bibliothèque papier, l’« Internet Archive » fournit un accès gratuit aux chercheurs, historiens, érudits, grands publics, personnes sans accès à l'impression, etc. La mission que se donne l’« Internet Archive » est de fournir un accès universel à toutes les connaissances.