Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

WOT - Modèle économique de WOT - Monétisation

WOT - Modèle économique : Comment se monétisent-ils ? Où trouvent-ils de l'argent, car si le gratuit n'a pas de prix, ça a un coût.

WOT (Web Of Trust) semble être le développement d'une ou deux personnes et se résume à un système qui, désormais, s'alimente tout seul, automatiquement.

La société WOT Services, Ltd (Against Intuition), basée à Helsinki, en Finlande, a été créée le 14 août 2006 (date d'enregistrement du nom de domaine mywot.com auprès de tucowsdomains.com - Registre du commerce) par Sami Tolvanen et Timo Ala-Kleemola, et a commencé à publier ses évaluations le 14 avril 2008.

WOT, c'est également la société « Against Intuition Oy » (Italahdenkatu 27 A, 00210 Helsinki, Finland) qui a écrit le logiciel, et « Intuition LB » qui est propriétaire, en Finlande, de l'intervale d'adresse IPs (IP range) 83.150.67.32 à 83.150.67.47.

Le 21 septembre 2012, il y a 6 serveurs ouverts dont cinq sont gérés en équilibre de charge (load balancing) pour les appels entrants (l'API WOT).

  1. 83.150.67.33 [FI] =>
  2. 83.150.67.33 [FI] => api.mywot.com
  3. 83.150.67.34 [FI] => api1.mywot.com
  4. 83.150.67.35 [FI] => api2.mywot.com
  5. 83.150.67.36 [FI] => api3.mywot.com
  6. 83.150.67.37 [FI] => api4.mywot.com
  7. 83.150.67.38 [FI] => ? ports 80 et 443 TCP ouverts
  8. 83.150.67.39 [FI] =>
  9. 83.150.67.40 [FI] =>
  10. 83.150.67.41 [FI] =>
  11. 83.150.67.42 [FI] =>
  12. 83.150.67.43 [FI] =>
  13. 83.150.67.44 [FI] =>
  14. 83.150.67.45 [FI] =>
  15. 83.150.67.46 [FI] =>
  16. 83.150.67.47 [FI] =>

Dans tout service « offert » (gratuit) sur le Web, il faut chercher pourquoi le service existe, pourquoi il est offert, et d'où vient l'argent, car il doit toujours être présent à l'esprit que :

Si un service gratuit n'a pas de prix, il a un coût, donc :

  • Si le service est gratuit, c'est que celui qui en bénéficie est, en réalité, le service
  • Si le produit est gratuit, c'est que celui qui en bénéficie est, en ralité, le produit

En l'absence de modèle économique affiché de WOT, dont les moyens matériels (serveurs et large bande passante) sont obligatoirement importants, on ne voit pas comment ils gagnent leur vie.

La société a levé un tour de table de 500.000 US$ durant l'été 2007, donc peu après sa création, de cinq investisseurs dont :

Ce sont des investissements. Il va falloir distribuer des dividendes aux investisseurs, puis les rembourser, donc il va falloir qu'« Against Intuition Oy » gagne de l'argent.

Il existe une charge financière certaine due aux serveurs, aux salaires, aux développements.

Il existe un bénéfice escompté substanciel sinon aucun investisseur n'aurait craché au bassinet.

Il n'y a pas de charge de personnel dans le futur, tout étant le fait d'une unique personne (ou deux) qui a développé des robots (y compris la prise en charge des contributions des internautes).

D'où vient l'argent ? Certainement pas de ces deux sources de revenus annoncées :

  1. Il existe une demande de donnations mais l'appel à la générosité ne finance quasiment rien.
  2. Les analyses de WOT (les contributions offertes par les internautes et le pillage des listes établies par d'autres organisations) sont proposées à la vente sous forme d'un « logo » (un « Trust Seal » ou « Certificat de confiance » ou « Sceau de confiance ») que les webmasters peuvent acheter. Il est donc possible d'étaler un logo « Site de confiance selon WOT » sur son site Internet en payant une dîme à WOT. Ce moyen de monétisation du service WOT ne rapporte rien (je n'ai jamais vu aucun « Sceau de confiance WOT », sur aucun site Web et, compte tenu du ridicule des évaluations et du scandale de fin 2016 (Alerte : Wot espionne), aucun webmaster ne se risquera à affubler son site d'un tel sceau). Un « logo WOT » n'a aucune signification ni aucun crédit.


WOT tente de vendre divers "certificats", sous forme de logo, aux Webmasters
WOT tente de vendre divers "certificats", sous forme de logo, aux Webmasters

Le problème est que le jugement porté sur un site par WOT est dépendant des contributions des internautes et que ce sont des contributeurs versatiles. Un site peut osciller entre fiable et suspect, rapidement et à tout bout de champs. Donc un webmaster n'est pas enclin à afficher l'humeur versatile, inconstante et fugace de ses visiteurs qui contribuent, simultanément, à WOT, d'autant que les « contributions » sont toujours dans le sens de la plainte et de l'insatisfaction.

L'autre problème est la crédibilité générale de WOT qui est battue en brêche par ceux-là même qui y contribuent (voir WOT - Contributeurs crédibles vs volumes de contributions).

Une caractéristique rédhibitoire de WOT est l’absence de modération des propos des contributeurs et l’absence de relation possible avec l’unique personne qui fait WOT. De ce que j’en ai vu après de longues recherches pour l’écriture de cet article, ce sont les Webmasters ou les propriétaires de sites descendus en flammes par WOT qui viennent eux-mêmes s’expliquer et supplier les contributeurs de voter pour faire remonter la note de leur site. Il n’y a pas d’administrateur de la base de données avec une adresse courriel ou un newsgroup où une plainte pour médisance ou simplement erreur puisse être émise et il n’y a pas de correction d’erreur possible sauf à violer le système en demandant aux contributeurs de voter massivement.

Les analyses de WOT sont vendues aux Webmasters sous forme de « conseils » pour obtenir de meilleures notations.

WOT envisage de vendre aux webmasters des informations statistiques démographiques, anonymes, sur les utilisateurs enregistrés de WOT (il y a donc tracking et les utilisateurs enregistrés de WOT sont, en plus, priés de fournir, lors de leur inscription, leur genre, leur âge et leur pays). Selon VentureBeat.

Enfin, on sent la tentative de glissement sémantique de WOT, d'Outil de « Web de Confiance » à « Autorité autoproclamée de Certification ». Il faut espérer qu'une pareille hérésie ne se produira jamais, les autres autorités autoproclammées de certification (TRUSTe, COMODO, VERISIGN etc. ...) pâtissant déjà d'un manque complet de crédibilité. Voir un canard boiteux pâtauger dans leur mare à pognon en faisant beaucoup de bruit risque de les énerver.

La question reste donc entière et pendante : d'où vient l'argent de WOT ?

Le doute reste toujours le même pour l'instant : possibilité que WOT ne soit qu'un gigantesque système de tracking et de profiling d'un immense "parc" d'internautes (ou qu'il suffise d'appuyer sur un bouton pour qu'il le devienne, toute l'infrastructure étant déjà en place et opérationnelle puisqu'elle repose sur des « requêtes HTTP » (le « cheval de Troie » de la « charge utile » que sont les « entêtes HTTP »). Il y aura, un jour ou l'autre, valorisation de ce capital immatériel. L'auteur de WOT pourrait jouer à être un nouveau Mark Zuckerberg (fondateur de FaceBook) ou un Jack Dorsey (fondateur de Twitter).

En l'absence de modèle économique officiel de WOT, la prudence, qui n'est jamais excessive, surtout avec l'Internet et la circulation de nos données, oblige à faire l'analogie avec ce qui s'est passé pour FaceBook :

Rappel

L'introduction en bourse de Facebook (l'un des réseaux sociaux sur l'Internet), le 18 mai 2012, ne vous a pas échappé. La société Facebook ne fait que 3,5 milliards de dollars de Chiffre d'affaire et à peine 1 milliard de dollars de bénéfice. Normalement, cette société de vaut rien. Pourtant, elle a été capitalisée, ce jour là, à plus de 104 milliards de dollars. Sur quoi ? La seule chose que "possède" Facebook est totalement immatérielle : c'est le profil détaillé de ses 900 millions d'utilisateurs actifs. Facebook note ce qu'ils font, disent, écrivent, regardent, écoutent, lisent, consomment, qui ils fréquentent (classés en listes comme "Relation de travail" ou "Amis proches"), où, quand, comment, à quoi ils s'intéressent, quels groupes d'utilisateurs d'intérêt commun ils rejoignent (comme "Lieu de travail", "Ecole", "Collège" ou autres caractéristiques), etc. ... . Ces informations sont volées en complète perversions ou violation de toutes les lois de protection de la vie privée et conservées indéfiniment. Ces informations sont aussi volontairement étalées par certains utilisateurs eux-mêmes !

La valorisation de Facebook est donc uniquement une pure spéculation sur la monétisation probable et future des données de vie privée et des profils (vente de ces profils à des marketeurs, utilisation hypothétique en vue de marketing comportemental par Facebook sur les moyens mobiles de communication (publicités sur les téléphones portables...).

WOT et ses partenaires (économiques)

WOT a établi des "partenariats" avec divers autres acteurs de l'Internet sans que l'on comprenne réellement de quoi il s'agit. Il semble qu'il s'agisse plutôt de "gros" clients payants (et tous compromis, dont dans la violation de la vie privée). Par exemple :

  1. Paysite Cash Un site de paiement en ligne (qui n'affiche d'ailleurs plus, sur son site, son "certificat" WOT après avoir déclaré être très fier de l'avoir !)
    Déclaration Paysite Cash a obtenu le " WOT Trust Seal " (en fait, un truc qu'il faut payer 29,90 € et qui est soumis aux aléas des avis versatiles des internautes !)
    Recherche "Web Of Trusté sur le site paysite-cash.com
    Recherche WOT sur le site paysite-cash.com

  2. Mail.ru Un service de messagerie russe d'où partent quantité de spam et de " forum spam ", dans le monde entier !

  3. Panda Antivirus Simple relation d'affaire : Panda fait apparaître les notes de WOT et WOT préconise Panda dans un partenariat dit « d'affiliation ». WOT touche des royalties sur les ventes de cet antivirus qui m'avait envoyé ses avocats, en 2001, pour avoir parlé de cet article de l'Express et de ce Pièce à conviction sur FR3 : 1234567

  4. Facebook. Depuis le 12 mai 2011, WOT est intégré à Facebook pour afficher le niveau de confiance à propos des liens trouvés sur Facebook. Un partenariat de WOT avec l'un des plus vastes systèmes d'espionnage du monde et le plus vaste système de violation de la vie privée.

    WOT partenaire de l'un des plus vastes systèmes de viol de la vie privée des internautes
    WOT partenaire de l'un des plus vastes systèmes de viol de la vie privée des internautes

  5. Etc. ...
WOT - Modèle économique -

Dossier : WOT
WOT
WOT - Alerte : Wot espionne
WOT - L'imbécillité élevée au rang d'un art
WOT - Modèle économique
WOT - Ses sources d'informations
WOT - Clauses vie privée en juillet 2016
WOT - Clauses vie privée en décembre 2016
WOT - Contributeurs crédibles vs quantitatifs
WOT - Un amplificateur de rumeurs
WOT - Et si WOT était un vaste système de tracking et pillage de la vie privée
WOT - Exemple d'analyse : filefactory.com
WOT - Pour Google Chrome sous Windows
WOT - Pour Firefox sous Windows
WOT - Pour Internet Explorer sous Windows
WOT - Pour Opera sous Windows
WOT - Pour Safari sous Windows
WOT - Pour navigateurs sous Android
WOT - N'importe qui, n'importe quel, n'importe quoi
WOT - Aucun robot d'analyse mais des agrégations
WOT - Pour Chrome
WOT - Pour Firefox
WOT - Pour Internet Explorer
WOT - Pour Opera
WOT - Pour Safari

Plan du site

Dossier : Filtres du Web (Link checkers - Anti-phishing - Anti-malware)

Dossier : Filtres antiphishing antimalwares du Web
Dossier : Phishing

Les différents filtrages du Web

Reconnaître un site de phishing - cas tcamiot.fr

Dispositifs natifs
Microsoft SmartScreen
Google Safe Browsing
Comparatif SmartScreen vs Safe Browsing

Activation / Désativation des filtres natifs
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 7
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 8
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 9
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 10
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 11
Activer anti-phishing anti-malware natif Firefox
Activer anti-phishing anti-malware natif Safari
Activer anti-phishing anti-malware natif Opera
Activer anti-phishing anti-malware natif Chrome

Dispositifs tiers
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Web Lite (n'existe plus)
WOT
Trustwave SecureBrowsing
Disconnect
AdGuard - Extension pour navigateurs
Avira Browser Safety
Serveurs DNS filtrants

Avis en ligne (Web-Réputation) sur un site
Webutation
WoT Web of Trust
McAfee TrustedSource
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Search
Norton Safe Web Lite
NSW
Google Safe Browsing
Google Transparence
WMTips
Alexa
WebStatsDomain
NoScript
hpHosts
Yandex
URLVoid
VirusTotal (VTZilla)
Dr.Web LinkChecker
Scamadviser
SaferPage.com
Website Antivirus
G-Rated
Wikipedia Trust Links
SiteJabber
Web Security Guard

Plug-in de Web-Réputation
Plug-in Trustwave SecureBrowsing
Plug-in WoT - Web of Trust
Plug-in Avast! WebRep
Plug-in AVG LinkScanner
Plug-in McAfee SiteAdvisor
Plug-in Norton Safe Web Lite
Plug-in Trend Micro TrendProtect
Plug-in Norton Safe Web
Plug-in Trend-Micro Web Addon
Plug-in Yandex Safe Browsing

Archives
Microsoft SmartScreen en 2004



WOT - Modèle économique - Ressources
WOT - Modèle économique - WOT - Modèle économique
WOT - Modèle économique - WOT - Modèle économiqueWOT - Modèle économique - WOT - Modèle économique