Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Censorware - Filtre (censure) du Web

Censorware - Tous les codes de censure du Web (filtre du Web) - Le contrôle parental ou le blocage de malveillances sont de ce type, mais aussi la censure politique (Chine, etc.) ou les antivirus.

Censorware est un terme de l'industrie informatique.

Censorware : ce néologisme est un mot-valise (et contraction) construit par la fusion du mot anglais « censor » (censurer) et du suffixe « ware » désignant un bien, une marchandise dont on fait un type. Dans l'industrie des logiciels, le rapprochement se fait avec « software » (« soft + ware »), désignant un objet « logiciel ».

Censorware est un terme de l'industrie informatique.

Censorware : ce néologisme est un mot-valise (et contraction) construit par la fusion du mot anglais « censor » (censurer) et du suffixe « ware » désignant un bien, une marchandise dont on fait un type. Dans l'industrie des logiciels, le rapprochement se fait avec « software » (« soft + ware »), désignant un objet « logiciel ».

Les censorware (également appelés Filtres du Web) sont tous les mécanismes qui ne donnent pas accès à la totalité du Web pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Si ces mécanismes s'opposent à la neutralité de l'Internet :

  • il ne semblerait pas concevable qu'un gouvernement ne puisse protéger ses citoyens en permettant des pages ou domaines expliquant le suicide ou la fabrication de bombes ou promouvant les haines raciales, religieuses, etc. D'ailleurs, les constitutions, qui sont les actes de naissance et d'existence des états, ordonnent cette protection des populations.
  • il ne semblerait pas concevable que des parents ne puissent protéger leurs enfants, tout aussi bien contre des contenus adultes, que des sites marchands d'armes, drogues, molécules interdites, etc. que contre des domaines manipulant des concepts pas encore acquis, comme les notions de vie privée, etc.
  • il ne semblerait pas concevable qu'un opérateur du Web donnant accès au contenu du Web et ayant connaissance de la criminalité d'un domaine donne accès à ce domaine sans, au moins, alerter, si ce n'est purement et simplement bloquer. Il se pourrait même qu'une victime se retourne juridiquement contre l'opérateur laxiste qui a donné accès à des opérations de phishing, de crypto-ransomware, etc.
  • mais il est totalement et scandaleusement anormal de censurer le Web, comme certains états totalitaires (Corée du Nord, etc.) ou dictatoriaux (Chine, etc.) le font. La liberté d'expression doit être préservée.

Les dispositifs de filtrage du Web sont partout :

  • natifs
  • additionnels (plug-ins dans les navigateurs Web)
  • dans les systèmes d'exploitation
  • dans les DNS locaux (fichier hosts et les listes de filtrage)
  • dans les DNS distants
  • chez les FAI (Fournisseurs d'Accès Internet)
  • etc.

Tous ces filtres s'opposent à la neutralité du Web pour de bonnes ou de mauvaises raisons :

  • sécurité informatique
  • lutte contre les cybercriminalités
  • politique [Chine, Corée du Nord, pays sous influence ou contrainte de l'islamisme radical, etc.]
  • morale
  • protection de l'enfance
  • loyauté des sites marchands
  • lutte contre les sectes et le terrorisme
  • etc.


Voir :

On ne confondra pas avec les moteurs de recherche menteurs qui, eux, sont des cybercriminalités.

Les censorwares font en sorte que vous ne puissiez avoir accès à l'intégralité du Web, généralement pour votre protection (sécurité informatique) et la protection morale des enfants, en milieu scolaire familiale et scolaire.

Les censorwares fonctionnent, pour les plus nombreux, sur la base de listes noires (d'interdictions - tout est autorisé sauf...), mais certains d'entre eux fonctionnent sur la base de listes blanches (tout est interdit sauf...).

D'autres censorwares fonctionnent sur la base d'analyse du contenu (vocabulaire utilisé, liens externes utilisés, images dont les chartes de couleurs semblent être proche de la peau et donc semblent être du nu, etc.). Ces genres de censorwares ont de fortes chances de se tromper.

  • Ainsi en a-t-il été d'Assiste.com, il y a quelques années, qui mettait en garde contre certains sites ou logiciels, mais qui a été censuré pour, justement, avoir simplement cité ces sites ou logiciels à risques.
  • Ainsi en est-il actuellement (avril 2018) d'Assiste.com qui est considéré publiquement comme un site dangereux par un site qui cherche à vendre des outils de protection d'hébergements aux webmasters, au prétexte qu'Assiste parle de t411, un ancien tracker P2P que nous dénonçons violemment comme un site dangereux et trompeur (et qui, en plus, n'existe plus depuis 1 an !).
Censorware -
Censorware - Censorware