Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

cr  01.04.2012      r+  01.06.2024      r-  10.07.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

Trialware est un terme de l'industrie informatique.

Trialware : ce néologisme est un mot-valise (et contraction) construit par la fusion du mot anglais « trial » (essai, test) et du suffixe « ware » désignant un bien, une marchandise dont on fait un type. Dans l'industrie des logiciels, le rapprochement se fait avec « software » (« soft + ware »), désignant un objet « logiciel ».

Un Trialware (Logiciel en version d'essai) est un logiciel qui peut être utilisé, généralement de manière complète (toutes les fonctions), durant une période d'essai (d'évaluation) limitée (15 jours ou 3 semaines ou 1 mois ou 2 mois ou un certain nombre d'utilisations, selon les éditeurs). A l'expiration de cette période, le logiciel n'est plus utilisable, ou ses fonctions essentielles sont désactivées et il ne reste que quelques fonctions périphériques.

Proche : Demoware

A l'issu de la période d'essai du Trialware, l'utilisateur qui souhaite continuer à l'utiliser doit acquérir (acheter) une clé d'enregistrement (un droit de licence) qui se présente, généralement, sous forme d'un code à saisir (au acquérir une version complète - les modalités sont propres à chaque éditeur de logiciels).

Bien entendu, des mécanismes protégeant l'éditeur empêchent l'utilisateur d'utiliser, continuellement, des versions d'essais et d'en installer une nouvelle à l'expiration de la période précédente.

Les ordinateurs neufs sont truffés de Trialwares (et autres trucs) dont le caractère « gonflant » (au sens propre et au sens figuré) est à l'origine de leur surnom : Bloatwares.