Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

McAfee SiteAdvisor : Service de Web réputation

McAfee SiteAdvisor - Ce service a changé de nom et s'appelle désormais McAfee WebAdvisor. Ce service était un service de Web réputation d'un site Web selon diverses sources.

Accès au service de Web réputation McAfee SiteAdvisor - siteadvisor.com


Intérêt du service de Web-réputation McAfee SiteAdvisor (siteadvisor.com) Intérêt de ce service de Web réputation

Ce service n'existe plus

McAfee SiteAdvisor - Web-réputation d'un site Web McAfee SiteAdvisor (siteadvisor.com) - (N'existe plus)


Web-réputation d'un site Web.


McAfee SiteAdvisor - Web-réputation d'un site Web

McAfee SiteAdvisor - En savoir plus sur McAfee SiteAdvisor

McAfee SiteAdvisor (siteadvisor.com) Web-réputation d'un site Web
McAfee SiteAdvisor - Web-réputation d'un site Web


McAfee SiteAdvisor s'appelle désormais, formellement, McAfee WebAdvisor, pour bien montrer que son champ d'appliction couvre la protection de la navigation Web au sens large et pas seulement l'avis sur un nom de domaine. C'est le même produit qu'avant. Voir :

McAfee WebAdvisor

Historique : de SCTC à SCC et CipherTrust puis à McAfee

En 1984, un groupe de recherche appelé Secure Computing Technology Center (SCTC) a été formé à Honeywell (Minneapolis – Minnesota). Le cœur de SCTC était son travail sur les « systèmes d'exploitation à sécurité certifiée » (« security-evaluated operating system ») pour la NSA. Ce travail comprenait « Secure Ada Target » (SAT) et « Logical Coprocessing Kernel » (LOCK), tous deux conçus pour répondre au niveau strict A1 des critères d'évaluation des « systèmes informatiques approuvés » (« Trusted Computer Systems Evaluation Criteria » [TCSEC]).

SCTC devient rapidement une entreprise privée sous le nom de « Secure Computing Corporation » (SCC), dès 1984. C’était une entreprise publique américaine qui développait et vendait des appliances de sécurité informatique et des services hébergés pour protéger les utilisateurs et les données.

Simultanément, une autre société, CipherTrust, invente un système de réputation, TrustedSource, une technologie permettant à toutes les gammes de produits de disposer d'une capacité d'intelligence globale basée sur l'analyse comportementale des modèles de trafic de tous les appareils de messagerie, Web et pare-feu de l'entreprise, et services hébergés, ainsi que ceux de nombreux partenaires OEM. La technologie TrustedSource obtient des scores de réputation d'IP, d'URL, de domaines, de contenus de messageries et de contenus Web en temps réel, le tout basé sur une variété de techniques d'exploration/analyse telles que « Support Vector Machine », « Random Forest » et « Term-Frequency Inverse-Document Frequency » (TFIDF).

En août 2006, « Secure Computing Corporation » (SCC) rachète CipherTrust et sa technologie de réputation TrustedSource.

En 2008, Secure Computing Corporation (SCC) est acquis par McAfee.

TrustedSource sera alors connu sous le nom de « McAfee Trustedsource Web réputation » qui en fera n’importe quoi (un système d’espionnage injectable dans les navigateurs Web pour être un surveillant du premier cercle du pouvoir, en compétition avec les Google Safe Browsing et Microsoft SmartScreen) avant de le renommer McAfee SiteAdvisor puis McAfee WebAdvisor.

McAfee SiteAdvisor - En savoir plus sur McAfee SiteAdvisor

Chaque fois que vous accédez à un site Web, vous acceptez les clauses et conditions de ce site. Ces clauses deviennent un contrat entre le site Web (la personne physique ou morale derrière ce site, personne qui doit être clairement identifiée sinon les clauses sont inapplicables) et vous. Lisez les contrats avant de les signer (implicitement), dont les clauses détaillant et expliquant comment votre vie privée (privacy) est violée/volée !

  • Ce service respecte-t-il la vie privée (privacy) ?

  • Navigation sécurisée (https) sur le site du service ?
    Oui

  • Est-il nécessaire de s'inscrire (ouverture d'un compte) ?
    Non

  • Existence d'un lien vers des « Mentions légales » ?
    Aucun (ou pas trouvé)

  • Existence d'un lien vers des « CGU - Conditions générales d'utilisation » ?
    Aucun (ou pas trouvé)

  • Existence d'un lien vers des « EULA - End user licence agreement - Licence utilisateur final » ?
    Aucun (ou pas trouvé)

  • Existence d'un lien vers des clauses « Vie privée » ?
    Clause(s) « Vie privée »

  • Existence d'un lien vers la gestion des cookies (« Vie privée ») ?
    Aucun (ou pas trouvé)
    Lisez et utilisez notre tableau de synthèse des cookies de refus d'être surveillé, traqué et profilé :
    Gestion automatique des cookies de refus de suivi/surveillance (cookies d'Opt-Out)

  • Existence d'un lien vers la gestion du RGPD (GDPR - « Réglementation Vie privée en Europe »)
    Aucun (ou pas trouvé)

  • Existence d'un lien de contact « Vie privée » (Privacy) ?
    Aucun (ou pas trouvé)

  • Adresse courriel de contact :
    Aucune (ou pas trouvée)
    Tentez les adresses rôle : Dossier : Adresses rôle (adresses courriel réservées)

  • Existence d'une adresse courriel de contact générique ?
    Aucun (ou pas trouvé)

  • Existence d'un formulaire générique de contact ?
    Aucun (ou pas trouvé)

Rappels à propos des méthodes de mise en conformité avec le RGPD

Comme on le voit avec la quasi-totalité des services gratuits en ligne, ils n'offrent aucune solution de protection de votre vie privée ou le font avec une solution incompréhensible.

Quelles sont les deux méthodes qui vous sont offertes :

  1. Méthode rapide et courtoise

    Les sites des OGL (Outils Gratuits en Ligne) pourraient choisir de se mettre en conformité avec une solution rapide, automatique, et mobilisant les visiteurs/utilisateurs de leurs sites/services moins de 3 secondes, une bonne fois pour toutes, afin de refuser/accepter d'être surveillés/espionnés. Ces solutions existent en versions gratuites et tous les sites (webmasters) devraient les utiliser. Quelques exemples que vous pouvez rencontrer et mode d'emploi :

  2. Méthode infernale

    Certains sites se mettent en conformité, mais avec des explications/justifications abracadabrantesques infiniment longues (jusqu'à 30.000 mots sur des dizaines de pages), tortueuses, afin de vous conduire à accepter, de guerre lasse, la surveillance/l'espionnage (Tracking (espionnage) - Profiling (profilage) - Ciblage comportemental - Marketing comportemental), car la publicité ciblée est plus rémunératrice. Il n'est pas la peine d'y passer 3 jours à essayer de comprendre ce fatras. Qui passerait 3 jours pour entrer dans un site ?
    Utilisez les Opt-Out.

Protégez votre vie privée

L'interdiction de vous espionner protège votre vie privée, mais ne bloque pas la publicité qui n'est simplement plus ciblée. Cet espionnage sert également à bien d'autres profilages, recrutements ou persécutions (santé, sexualité, politique, économique, faiblesse mentale et malléabilité, revenus, classe socioprofessionnelle, terrorisme, antijudaïsme, etc.).

McAfee SiteAdvisor - Clauses contractuelles de McAfee SiteAdvisor (siteadvisor.com)

Si le site pour lequel vous cherchez s'il est de confiance est un site marchand, il y a une plateforme interbancaire qui s'interpose entre votre banque et la banque du vendeur en ligne.

Les transactions entre deux banques (en l'occurrence, la vôtre et celle du vendeur) ne peuvent absolument pas s'exécuter directement. Seuls des intermédiaires agréés par une banque centrale (la Banque de France en France) peuvent le faire. Ces plateformes interbancaires s'interposent donc entre l'acheteur et le vendeur.

Pour bien faire, il faut vérifier si cette plateforme interbancaire est bien agréée par l'ACPR (dans la base de données de l'ORIAS).

ACPR ?

Certains professionnels, notamment les établissements de crédit, les sociétés de financement, les établissements de paiement ou établissements de monnaie électronique, ainsi que les organismes d’assurance doivent être agréés par l’ACPR.

Adossée à la Banque de France, l'ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) est en charge de l’agrément et de la surveillance des établissements bancaires, d’assurance et de leurs intermédiaires, dans l’intérêt de leurs clientèles et de la préservation de la stabilité du système financier.

Réaliser une activité de banque ou d’assurance sans être agréé est illégal ! À noter qu’un professionnel peut être agréé ou immatriculé dans un autre État membre de l’Union européenne et avoir une activité en France dans le cadre de la liberté d’établissement (LE) ou de la libre prestation de service (LPS).

Relevez bien le nom du professionnel, puis :

Quant aux intermédiaires en opérations de banque et services de paiement (dont les plateformes de paiement en ligne), aux intermédiaires en assurance et aux intermédiaires en financement participatif, ils doivent être immatriculés auprès de l’ORIAS, un organisme indépendant de l’ACPR, qui tient le registre unique des intermédiaires.

Là encore, un intermédiaire peut être immatriculé dans un autre État membre de l’Union européenne et avoir une activité en France en liberté d’établissement (LE) ou en libre prestation de service (LPS). Vous trouverez le numéro à 8 chiffres attribué par l'ORIAS sur l'ensemble des documents de l'intermédiaire et sur son site Internet (dont dans toutes ses clauses et mentions légales - en cas d'absence ou de divergence entre le nom du domaine [son URL] et son nom affiché, n'ayez aucune confiance).

La plateforme de paiement en ligne fait intervenir la banque du vendeur, la banque de l'acheteur et le réseau du moyen de paiement utilisé (réseau Carte Bleue, réseau Visa, réseau MasterCard, réseau American Express, réseau Paylib, réseau Cofinoga, réseau Diners Club, réseau PayPal, réseaux des chèques vacances et similaires, paiements par virements bancaires, paiements par mandats, etc.).

La plateforme de paiement en ligne prend sa commission au passage payée par le vendeur en ligne.

Voir l'article complet sur l'Orias

McAfee SiteAdvisor - Plateforme interbancaire

De très nombreux services de commentaires, souvent offerts totalement gratuitement aux Webmasters (car l'espionnage, la collecte et la revente des données privées des visiteurs de ces sites permet de très juteux profits), peuvent être confondus/assimilés à des outils de réputation des sites marchands ou des produits (marchandises) de ces sites. Cela n'a rien à voir avec la Web réputation. Il s'agit des services de commentaires à la :

McAfee SiteAdvisor - Services de commentaires ou d'interactions

Dossier (collection) : Filtres du Web (Link checkers - Anti-phishing - Anti-malware)

Dossier : Filtres antiphishing antimalwares du Web
Dossier : Phishing

Les différents filtrages du Web

Reconnaître un site de phishing - cas tcamiot.fr

Dispositifs natifs
Microsoft SmartScreen
Google Safe Browsing
Comparatif SmartScreen vs Safe Browsing

Activation / Désativation des filtres natifs
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 7
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 8
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 9
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 10
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 11
Activer anti-phishing anti-malware natif Firefox
Activer anti-phishing anti-malware natif Safari
Activer anti-phishing anti-malware natif Opera
Activer anti-phishing anti-malware natif Chrome

Dispositifs tiers
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Web Lite (n'existe plus)
WOT
Trustwave SecureBrowsing
Disconnect
AdGuard - Extension pour navigateurs
Avira Browser Safety
Serveurs DNS filtrants

Avis en ligne (Web-Réputation) sur un site
Webutation
WoT Web of Trust
McAfee TrustedSource
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Search
Norton Safe Web Lite
NSW
Google Safe Browsing
Google Transparence
WMTips
Alexa
WebStatsDomain
NoScript
hpHosts
Yandex
URLVoid
VirusTotal (VTZilla)
Dr.Web LinkChecker
Scamadviser
SaferPage.com
Website Antivirus
G-Rated
Wikipedia Trust Links
SiteJabber
Web Security Guard

Plug-in de Web-Réputation
Plug-in Trustwave SecureBrowsing
Plug-in WoT - Web of Trust
Plug-in Avast! WebRep
Plug-in AVG LinkScanner
Plug-in McAfee SiteAdvisor
Plug-in Norton Safe Web Lite
Plug-in Trend Micro TrendProtect
Plug-in Norton Safe Web
Plug-in Trend-Micro Web Addon
Plug-in Yandex Safe Browsing

Archives
Microsoft SmartScreen en 2004




McAfee SiteAdvisor - Ressources

Outils d'investigations pour chercheurs


Investigations sur « McAfee SiteAdvisor » - Nom de domaine « siteadvisor.com »Investigation domaine « siteadvisor.com »Investigations sur « McAfee SiteAdvisor » - Nom de domaine « siteadvisor.com »

Investigations sur « McAfee SiteAdvisor » - Nom de service « McAfee SiteAdvisor Web réputation »Investigation service « McAfee SiteAdvisor Web réputation »Investigations sur « McAfee SiteAdvisor » - Nom de service « McAfee SiteAdvisor Web réputation »

Investigations sur « McAfee SiteAdvisor »Investigations sur « McAfee SiteAdvisor »Investigations sur « McAfee SiteAdvisor »