Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

RGPD - sanctions prononcées

21.08.2020 - RGPD - Liste des sanctions prononcées par la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) contre des acteurs du monde numérique, dont le Web, ne respectant pas les dispositions de respect de la vie privée.

  1. SPARTOO : sanction de 250 000 euros et injonction sous astreinte de se conformer au RGPD
    Le 05 août 2020, la CNIL, en tant que « chef de file », a adopté sa première décision de sanction en coopération avec d’autres autorités de contrôle européennes, en réponse à plusieurs manquements au RGPD par la société SPARTOO (ventes de chaussures).

  2. FUTURA INTERNATIONALE : sanction de 500 000 euros pour démarchage téléphonique illégal
    Le 26 novembre 2019, la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 500 000 euros à l’encontre de la société FUTURA INTERNATIONALE (isolation thermique des domiciles de particuliers). Il lui est notamment reproché de ne pas avoir respecté les droits des personnes sollicitées dans le cadre d’opérations commerciales.

  3. ACTIVE ASSURANCES : sanction de 180 000 euros pour atteinte à la sécurité des données des clients
    Le 25 juillet 2019, la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 180 000 euros à l’encontre de la société ACTIVE ASSURANCES pour avoir insuffisamment protégé les données des utilisateurs de son site web.

  4. SERGIC : sanction de 400 000€ pour atteinte à la sécurité des données et non-respect des durées de conservation
    Le 06 juin 2019, la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 400 000 euros à l’encontre de la société SERGIC pour avoir insuffisamment protégé les données des utilisateurs de son site web et mis en œuvre des modalités de conservation des données inappropriées.

  5. La CNIL prononce une sanction de 50 millions d’euros à l’encontre de GOOGLE
    Le 21 janvier 2019, la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 50 millions d’euros à l’encontre de la société GOOGLE LLC en application du RGPD pour manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité.
    Il s'agit de la sanction la plus élevée prononcée à ce jour.

  6. Un hôpital portugais condamné à 400 000 d’euros pour non-respect du RGPD
    Le 19 octobre 2018, la CNPD (équivalent de la CNIL au Portugal) a condamné l’hôpital de Barreiro à une amende de 400 000 euros pour de multiples défauts dans la gestion de données personnelles, enfreignant le RGPD. Il s’agit de la toute première condamnation en matière de RGPD en Europe.


    Avant l'entrée en vigueur du RGPD

  7. BOUYGUES TÉLÉCOM : sanction pécuniaire pour manquement à la sécurité des données clients
    Le 27 décembre 2018 (initié en mars 2018), la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 250 000 euros à l’encontre de la société BOUYGUES TELECOM pour avoir insuffisamment protégé les données de clients B&You.

  8. UBER : sanction de 400.000€ pour une atteinte à la sécurité des données des utilisateurs
    Le 20 décembre 2018 (initié en novembre 2017), la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 400.000 euros à l’encontre de la société UBER pour avoir insuffisamment sécurisé les données des utilisateurs de son service de VTC.

  9. ALLIANCE FRANÇAISE PARIS ÎLE-DE-FRANCE : sanction de 30.000€ pour une atteinte à la sécurité des données des utilisateurs
    Le 27 septembre 2018 (initié en novembre 2017), la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 30.000 euros à l’encontre de l’association ALLIANCE FRANCAISE PARIS ÎLE-DE-FRANCE pour avoir insuffisamment sécurisé les données des personnes suivant les cours de français qu’elle dispense.

  10. Biométrie au travail illégale : sanction de 10.000 euros
    Le 20 septembre 2018 (initié fin 2016), la formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 10.000 euros à l’encontre de la société ASSISTANCE CENTRE d’APPELS pour avoir notamment mis en œuvre illégalement un système biométrique à des fins de contrôle des horaires des salariés.


    Liste des sanctions prononcées par la CNIL

  11. Liste des sanctions prononcées par la CNIL depuis 2011

RGPD - sanctions prononcées -

Outils d'investigations pour chercheurs