Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Dossier : Google Chrome - Trucs et astuces

Dossier : Google Chrome - Trucs et astuces

01.04.2012 - Révision 18.06.2020 - Révision mineure 02.12.2021. Auteur : Pierre Pinard.

Sécurité informatique - Vie privée - Neutralité
Carnets de voyage en terres truquées
Bienvenue sur le Web




Chrome (Google Chrome), de la société Google LLC, une entreprise américaine filliale à 100% de la société américaine Alphabet Inc.

C'est un navigateur Web gratuit, à code totalement fermé/secret, jouant à épier/suivre/collecter/analyser les données de ses utilisateurs. Il est basé sur Chromium, un navigateur libre, open source et gratuit, également de Google LLC, mais lui ne contenant pas les dispositifs espion de Google Chrome et étant un laboratoire permanent de tests et essais ne connaissant pas de version stable.

Google Chrome est l'un des produits et services du principe d'encerclement de Google LLC et place cette société dans le premier cercle du pouvoir.

Dans ce dossier, voici une liste d'explications sur quelques réglages, trucs et astuces sur Google Chrome, où les faire et comment les faire.

..Dossier - De quoi est fait un navigateur Web

En gros, un navigateur Web est composé de 3 éléments :

  • 01 Un moteur de rendu

    Le moteur de rendu (qui n'est pas le navigateur) calcule graphiquement et affiche la page Web visitée. Les moteurs de rendu sont tous open source. Un moteur de rendu est, lui-même, composé de 3 éléments :

    • Le moteur de rendu HTML 5 (il en existe 3 qui doivent répondre strictement, rien de plus, rien de moins, aux directives des standards du Web édictés par le W3C. Ils sont donc tous plus ou moins identiques (Quantum, WebKit, Blink). Le 8 décembre 2018, Microsoft a annoncé abandonner le moteur de rendu d'Edge, EdgeHTML, au profit de Blink. Les 2 ou 3 autres moteurs de rendu qui restent sont en voie de disparition. J'ai rencontré un bug d'affichage dans Blink.

    • Le moteur/compilateur JavaScript. Il existe une course à la vitesse dans laquelle le moteur JavaScript de Firefox (Ion) sort premier (voir les captures d'écran des tests dans Firefox).

    • Le moteur de styles CSS (les « feuilles de style en cascade »).

  • 02  Le navigateur Web proprement dit

    Le navigateur Web proprement dit, qui sert à naviguer sur le Web. Mis à part celui de Firefox qui est open source, ils sont tous en code propriétaire (secret) avec interdiction contractuelle d'ingénierie inverse. C'est là que se cachent tous les outils d'espionnage, suivi, surveillance, etc.

    C'est lui qui permet de cliquer sur un lien pour y aller, d'aller à la page précédente/suivante, de précharger les contenus pointés dans la page Web (c'est une mauvaise bonne idée, ça) pour y accéder plus rapidement si on clique sur l'un de ces liens, de demander le rafraîchissement de la page, de gérer les paramètres et options, de gérer les certificats, de gérer les marque-pages et, surtout, toutes les fonctions et activités cachées, secrètes, avec interdiction d'ingénierie inverse du code lorsque celui-ci n'est pas open source.

    • Code open source : tout le monde peut voir ce qu'il y a dedans, ce qu'il fait et ne fait pas (il ne cache rien). Il n'y en a qu'un : Firefox.

    • Code fermé, propriétaire, secret, et personne ne sait ce qu'il y a dedans, ni ce qu'il fait, ni comment il le fait (filtrage du Web servant au suivi, suivi, pistage, espionnage, tracking, clickstream, suivi des déplacements du pointeur de la souris même sans action (sans clic) de l'utilisateur, géolocalisation, horodatage, mot-clé, page précédente, page suivante, préalable au chiffrement HTTPS, exploitation de la caméra, exploitation du micro, contournement du hosts local, collectes de données privées, etc.). Sauf Firefox, ils sont tous à code fermé.

  • 03  Les add-on (modules additionnels)

    Des modules additionnels (add-on), parfois obligatoires, parfois optionnels, choisis et installés par l'utilisateur. C'est du code injecté dans le navigateur. Certains add-on sont de confiance, comme ceux développés par la Fondation Mozilla elle-même ou l'EFF (Privacy Badger, HTTPS Everywhere...), NoScript, Ghostery, Decentraleyes, AdBlock Plus, etc., d'autres sont extrêmement suspects voire sont de véritables espions ou des malveillances.

Tout cela sert :

  • À afficher une page Web visitée (un objet Web sollicité).

  • À naviguer sur le Web.

  • À personnaliser le navigateur.

Choisir un navigateur Web.

Choisir un navigateur Web pour se rendre sur l'Internet
Choisir un navigateur Web pour se rendre sur le Web.


# Ailleurs sur le Web #