Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Libre - Logiciel libre - Copyleft

Libre - Logiciel libre - Logiciel utilisable et modifiable librement, généralement en attribuant la paternité et sans en faire un usage commercial. Pas de clause de copyright (copyleft).

01.04.2012 - Révision 21.08.2020 - Révision mineure 21.10.2021. Auteur : Pierre Pinard.

On classe les logiciels en « libres » ou « propriétaires » en fonction du contrat de licence avec lequel ils sont distribués, qu’ils soient :

« Logiciel libre » signifie, simplement, que l’utilisateur d’un tel logiciel peut en faire ce qu’il veut, y compris le modifier s’il est open source ou l’insérer en tant que composant exécutable, s’il n’est pas open source, dans un autre logiciel.

  • « Logiciel libre » ne signifie pas « open source ». Ainsi, tous les Codecs insérés un peu partout dans un logiciel lecteur de médias ou encodeur de médias, ne sont généralement pas du tout open source, mais sont librement utilisables/réutilisables. Si l’on regarde la licence de VLC - un lecteur multimédia gratuit, open source et libre, il y a une interminable liste d’attributions de paternité.
  • « Logiciel libre » ne signifie pas gratuit. Ainsi, RedHat ou MySQL, pourtant libres, sont commercialisés lorsqu’accompagnés de personnalisations ou de maintenance.

La licence « Logiciel libre » prévoit, généralement, que le copyright du produit d’origine (code source ou fonction exécutable) suive le produit libre réutilisé (attribution de paternité), rien de plus.

Les licences « Logiciel libre » proviennent presque toutes, ou dérivent des licences GNU du monde Linux.

L'attribution de paternité est parfois considérée, par certains, comme une entrave à la liberté totale et il existe donc un « contrat de non licence » (sic), ou de liberté absolue, généralement appelé WTFPL ( « Do What The Fuck You Want to Public License »), ce qui donne, en français châtié : « Licence publique - Foutez-en ce que vous voulez ! ».

On retrouve le même esprit libre avec les créations de contenus. Ainsi, le site Assiste.com est en licence CC (Creative Common). Tout le monde peut faire ce qu’il veut du contenu d’Assiste.com, y compris en faire des dérivés ou le modifier, aux seules conditions que la paternité soit attribuée et qu'il n'y ait pas d'utilisation commerciale.

Libre - Logiciel libre - Socle interministériel de logiciels libres (SILL)

Le socle interministériel de logiciels libres (SILL) est un ensemble de logiciels libres préconisés par l'État français depuis 2016, dans le cadre de la modernisation globale de ses systèmes d'informations (SI). Sa gouvernance est réalisée par le Premier ministre sous trois grands principes :

  • « L'approche de l'État privilégie l'efficacité globale, en dehors de tout dogmatisme, pour lui permettre de choisir entre les différentes solutions, libres, éditeurs ou mixtes. »

  • Pour chaque fonctionnalité, un logiciel est préconisé en précisant la version

  • La préconisation est évolutive dans le temps et elle fait l'objet d'une validation annuelle.

Liste des logiciels libres préconisés par le SILL : SILL - Socle Interministériel de Logiciels Libres



# Ailleurs sur le Web #

  1. #Libre - Logiciel libre#