Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique préventive - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Film piraté (« Movie bootleg »)

Film piraté (« Movie bootleg »)

Terme français :

  • Film piraté (« Movie bootleg »)

Publication au JO (Journal Officiel de la République Française) :

  • 23 déc 2007

Terme utilisé en :

  • Audiovisuel
  • Cinéma

Définition officielle :

  • Version d'une œuvre cinématographique captée de façon clandestine lors de sa projection en salle.

Note 1 :

  • L'emploi du mot screener, emprunté de l'anglais, est à proscrire.

Note 2 :

  • On distingue le « film piraté » de la « version pirate », désignant toute copie non autorisée.

Voir également (terme(s) connexe(s)) :

Terme(s) étranger(s)

  • Movie bootleg (en)

Note d'Assiste :

* « Screener » - Initialement, et à tort, ce tag est massivement utilisé en France pour signaler une copie d'un film réalisé dans un cinéma, à l'aide d'une caméra (camescope, smartphone, etc. ...), en filmant l'écran (le tag légal pour les rips réalisés en filmant l'écran d'une salle de cinéma est CAM ou CAMScr ou Take on Screen ou ToS ou TS).

Si, avec un CAM, il s'agit de tenter un exploit en sortant une release (de mauvaise qualité), dès la sortie d'un film en salle, avec un « Screener », pris sur des DVD / Blu-ray de qualité finale mais à diffusion restreinte, longtemps avant la sortie en salle, il s'agit d'un exploit d'une autre nature : longtemps avant la sortie en salle et de qualité finale.

« Screener » est utilisé pour signaler que la source de la release est un DVD / Blu-ray promotionnel (anciennement une VHS), de qualité finale, envoyée par les services marketing de l'éditeur, avant la sortie d'une œuvre en salle, de manière très restreinte aux critiques, journalistes, directions des services commerciaux des très gros acheteurs (comme la FNAC, en France), etc. ... Ces versions sont toutefois polluées par des messages d'avertissement anti-piratage apparaissant à intervalles réguliers. Sur ces supports apparaît, de manière récurrente (par exemple toutes les 10 ou 15 minutes, voire en continu), un message d'avertissement comme :

  • Copie interdite
  • Copyright
  • Numéro de téléphone permettant de dénoncer une copie pirate
  • TimeCode permanent dans un coin (Note : Un timecode, ou code temporel, est une référence temporelle utilisée dans les domaines du son et de l'image, principalement durant le montage, pour la synchronisation et le marquage de matériaux enregistrés. Le timecode (TC) s'exprime en heures, minutes, secondes et images.)
  • Ce support comporte un watermark (filigrane - tatouage numérique) rien que pour vous. Toute copie permettra de remonter jusqu'à vous
  • Pour pourrir le monde du piratage, certains éditeurs diffusent leurs supports promotionnels avec des basculement intermitents de séquences en noir et blanc
  • Etc. ...

Synonymes : DVDSCR / DVD-SCREENER / BR-Screener. En France, la plupart des « Screener » d'oeuvres étrangères sont issus de DVDScr dont on a changé la piste audio anglaise par une piste audio en français (MULTISTOLEN avec, la plupart du temps, une bande-son d'origine CAM (Take on Screen, ToS, TS).


Aide aux traductions et à la recherche

Film piraté (« Movie bootleg ») - Film piraté