Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Comodo Internet Security (gratuit)

Comodo Internet Security : une suite minimaliste de sécurité gratuite comportant juste un antivirus et un pare-feu, sur le principe du freemium.

01.01.1999 - Révision 04.05.2022 - Révision mineure 22.07.2022. Auteur : Pierre Pinard.

Comodo Internet Security (gratuit) est une « Suite de sécurité » comprenant un antivirus et un pare-feu.

Installation de Comodo Internet Security

Après le téléchargement, ouvrir le programme téléchargé.

  • Attendre quelques secondes l'extraction automatique des fichiers compressés dans l'archive téléchargée. L'installeur se lance alors automatiquement.

    COMODO Internet Security n'est pas certifié !

    Comodo agit en organisme certificateur (c'est une société de certification, ou, en tout cas, se présente-t'elle comme tel.

    Lors d'une interruption par le Contrôle de Compte Utilisateur (UAC ( User Account Control )), comme c'est le cas ici, il est possible de cliquer sur un bouton appelé " Détail " qui, pour un programme certifié, fait apparaître les détails de la certification. Or, si on clique dessus pour COMODO Internet Security, il n'y a aucune certification, juste l'annonce du chemin d'accès à la tâche en cours !

    Il est tout de même délicieux de constater que COMODO n'est même pas fichu de certifier son propre installeur de ses propres logiciels de sécurité.

    L'installeur de COMODO Internet Security demande à travailler en privilèges élevés et le Contrôle de Compte Utilisateur vous en demande l'autorisation.
    L'installeur de COMODO Internet Security demande à travailler en privilèges élevés et le Contrôle de Compte Utilisateur vous en demande l'autorisation.

  • L’application demande une autorisation d’élévation de privilèges

    L’application que vous tentez d'ouvrir sollicite du système d’exploitation un fonctionnement en privilèges élevés (privilèges administratifs). Le « Contrôle de Compte Utilisateur » (UAC [User Account Control]) vous demande alors s’il faut autoriser/accorder cette demande d’élévation de privilèges.

    Contrôle de compte utilisateur - demande d'élévation de privilèges
    Contrôle de compte utilisateur - demande d'élévation de privilèges
    Contrôle de compte utilisateur - demande d'élévation de privilèges
    Contrôle de compte utilisateur - demande d'élévation de privilèges

    Par défaut, même si vous êtes administrateur, le système d'exploitation Microsoft Windows, à partir de Windows Vista et toutes les versions suivantes, ne vous autorise pas à utiliser vos privilèges administratifs, dont vous n’avez jamais besoin en utilisation normale de votre ordinateur. C’est le « Principe de moindre privilège » (document PDF d'Assiste.com, français, 1457 KO, 47 pages).

    Ceci est parfaitement normal.

    Par contre, si vous n’êtes pas interrompu par l’UAC ( User Account Control ), voir l'article « Contrôle de Compte Utilisateur » pour rétablir cette fonctionnalité que les internautes et les responsables de la sécurité des systèmes d’information ont tant réclamée durant des années, auprès de Microsoft, qui a fini par la mettre en place.

  • Acceptez en cliquant sur le bouton .
  • Choisir la langue ( « By Community » signifie que la traduction est le fruit de travaux d'utilisateurs et non pas une traduction officielle par Comodo ou une société de professionnels de la traduction – sans critiquer ou mettre en cause le travail des traducteurs bénévoles, cette petite astuce de présentation permet à Comodo de se dédouaner, juridiquement, en cas de problème).

    Installation de COMODO Internet Security - Choix de la langue
    Installation de COMODO Internet Security - Choix de la langue

  • Clic sur le bouton . Une nouvelle fenêtre apparaît. Faire ce que nous vous conseillons de faire ci-après et lire pour comprendre pourquoi nous vous le conseillons.

    Installation de COMODO Internet Security - Installation d'un sponsor, hijack de tous les navigateurs, espionnage dans le Cloud...
    Installation de COMODO Internet Security - Installation d'un sponsor, hijack de tous les navigateurs, espionnage dans le Cloud...

  • A la question « Adresse e-Mail », ne pas donner votre adresse e-Mail - Jamais. Cela tombe sous le sens. COMODO était, initialement, une société de marketing implantant un dispositif espion dans les navigateurs (la « COMODO Trust ToolBar ») et pratiquant le hijacking dans tous les navigateurs.
  • A la question « Je veux modifier mes réglages DNS », ne pas cocher cette case - Jamais.

    Rappel : DNS ?

    Les DNS sont des serveurs traduisant les noms de domaine en leurs adresses IP.

    Par défaut, vous utilisez les DNS de votre FAI (Fournisseur d'Accès Internet). Vous pouvez changer de DNS (Voir la liste des DNS publics et DNS des FAI, et les raisons d'en changer).

    Ne jamais utiliser les DNS de COMODO

    Vous ne devez pas utiliser les DNS de COMODO, ceux-ci n'ayant aucune réputation en matière de filtrage, le filtrage pratiqué peut être assimilé à de la censure du Web (la société COMODO étant issue du marketing) et COMODO se servant de ses DNS pour pratiquer le tracking (espionnage/surveillance) de vos déplacements sur le Web.

  • A la question « Je veux activer l'analyse du comportement basé sur le cloud », il est évident que, comme tout ce qui touche à ces nébuleuses que sont les « clouds » (des ordinateurs inconnus, que nous ne maîtrisons pas, appartenant à des tiers inconnus, situés on ne sait où dans le monde, relevant de juridictions nationales incompatibles avec les juridictions nationales françaises, etc.), on n'y met jamais les pieds et encore moins nos données et programmes. Décocher cette case qui est pré-cochée ! D'ailleurs, si le prestataire de service (COMODO) pose la question, c'est qu'il y a un problème de vie privée sous-jacent et on vous permet, surtout sans vous expliquer pourquoi (à vous de deviner/soupçonner que vous êtes espionnés), d'y échapper.
  • A la question « Je veux aider COMODO à optimiser le sécurité en réglant ma page d'accueil et mon moteur de recherche sur Yahoo! (Appliqué à tous les navigateurs supportés) » : Décocher cette case qui est pré-cochée ! Le moteur de recherche de Yahoo! est, en réalité, le moteur « Bing » de Microsoft. Lire :

    COMODO vous dis, carément, « Je vais hijacker tous vos navigateurs ! » (ce qu'il ne vous dis pas, c'est qu'il va gagner de l'argent, payé par Yahoo!, pour chaque hijack réussi). Pourquoi est-ce si intéressant ? Pourquoi tant d'argent mis sur la table par yahoo!.com : Moteur de recherche pour devenir le moteur de recherche par défaut, dans vos navigateurs ? Pourquoi google.com : Moteur de recherche Google Search fait la même chose et finance 95% du budget de fonctionnement de la Fondation Mozilla pour que Firefox mette le moteur de recherche de Google en premier, dans le monde entier ? Pourquoi ask.com : Moteur de recherche fait la même chose, etc. (tous les moteurs de recherche le font). Lire notre article :

    En addition, on ne voit pas ce que vient faire la notion de « optimiser le sécurité » en utilisant le moteur de Yahoo!, sachant que le moteur de Yahoo! n'existe pas, c'est le moteur « Bing » de Microsoft, et qu'un moteur, de toutes manières, n'a rien à voir avec la sécurité, ce sont les filtres utilisés, comme ceux indiqués dans « Bloquer les publicités et le tracking » et dans « Préparation d'un ordinateur, le premier jour » qui comptent, et que le filtre utilisé par Microsoft (dans Internet Explorer uniquement), Microsoft SmartScreen, comparé aux autres, est une passoire !

  • Clic sur « Installation personnalisée »

Repack : Danger. Pour éviter l'infection par les téléchargements réemballés ou sponsorisés, toujours demander une installation personnalisée.

Après son téléchargement, chaque installation d'un logiciel livré avec un installeur (ce n'est pas le cas des logiciels dits « portables » qui sont utilisables immédiatement, sans phase d'installation, et dont nous vous recommandons le choix lorsqu'il existe) doit se faire en utilisant, dans l'installeur, l'option « installation personnalisée » (ou toute option ressemblant à cela, selon la marque de l'installeur utilisé). Exemple d'accès aux choix personnalisés de l'installation d'un logiciel :

Exemple d'accès aux choix personnalisés de l'installation d'une application logiciel
Installation personnalisée
Exemple d'accès aux choix personnalisés de l'installation d'une application logiciel
Installation personnalisée
Attention à bien demander l'installation " avancée " afin de pouvoir décocher la tentative d'implanter quelque chose venant d'un sponsor
Attention à bien demander l'installation " avancée " afin de pouvoir décocher la tentative d'implanter quelque chose venant d'un sponsor
Trompeur ! Attention à bien cliquer sur "Cancel" et non pas "Ok" pour continuer l'installation !
Trompeur ! Attention à bien cliquer sur "Cancel" et non pas "Ok" pour continuer l'installation !
Trompeur ! Attention à bien cliquer sur " Skip" et non pas "Next" pour continuer l'installation !
Trompeur ! Attention à bien cliquer sur " Skip" et non pas "Next" pour continuer l'installation !
Du calme ! Ne pas se précipiter pour installer un logiciel mais prendre le temps de lire pour ne pas se faire avoir !
Du calme ! Ne pas se précipiter pour installer un logiciel mais prendre le temps de lire pour ne pas se faire avoir !
Exemple d'accès aux choix personnalisés de l'installation d'une application logiciel
Installation personnalisée
Exemple d'accès aux choix personnalisés de l'installation d'une application logiciel
Installation personnalisée

Demander une « installation personnalisée » permet, d'une part, d'installer le logiciel dans un répertoire de votre choix, hors des répertoires de Windows, et, d'autre part, de révéler / dévoiler des options discrètes (cachées) comme des cases à cocher / décocher qui, sinon, vont donner à l'installeur votre autorisation implicite de conduire des actions souvent indésirables, comme installer un ou des produits venant de « sponsors » du logiciel ou de « sponsors » du site de téléchargement (repack). Votre manque de vigilance et le virus PEBCAK, lors de l'installation d'un logiciel, dans la fébrilité et l'impatience de l'utiliser tout de suite, sont la voie royale à l'implantation de cybercriminalités, de PUP, de barres d'outils servant à vous tracker pour vous espionner et vous bombarder de publicités, d'adwares, etc.

Comme toujours sur un ordinateur, on réfléchit d'abord, on clique après, jamais l'inverse.

  • Dans l'onglet « Options d'installation », la case « Installation de COMODO Firewall » (le pare-feu COMODO) doit être cochée si vous souhaitez l'installer, sinon, pour n'installer que l'antivirus seul, décocher cette case (le Pare-feu natif de Microsoft Windows sera alors automatiquement activé, à moins que vous n'installiez un autre Pare-feu).

  • La case « COMODO GeekBuddy » doit être décochée. Il s'agit d'un outil de prise de contrôle à distance de l'ordinateur. Préférez, et de très loin, lorsque vous avez besoin de permettre à une personne de confiance de prendre le contrôle de votre ordinateur pour vous assister/dépanner, TeamViewer.

  • La case « COMODO Dragon Web Browser » doit être décochée. Il s'agit d'un navigateur Web, basé sur Chromium de Google, et servant d'outil d'espionnage du premier cercle du pouvoir. Si Chromium est open source, « COMODO Dragon Web Browser » ne l'est pas du tout et ne doit JAMAIS être utilisé (tout comme Google Chrome n'est absolument pas open source contrairement à ce qui est annoncé) ! La navigation doit se faire avec Firefox ou Opera.

  • Revenir sur la page précédente et cliquer que le bouton . Le pare-feu s'installe en premier puis l'antivirus.

  • Redémarrer l'ordinateur.

Autre sujet d'étonnement laissant dubitatif : la taille totale de l'antivirus et du pare-feu étant très inférieure à 50 MO (5,44 Mo [5 711 824 octets] dans la version du 04 avril 2022), comment se fait-il que la taille totale de « COMODO Internet Security » soit de près de 150 MO (même si on y ajoute « COMODO Dragon Web Browser » (à base du moteur de rendu Chromium, qui pèse 31 MO, tout le reste du code étant privatif, absolument pas open source) et un outil de prise de contrôle à distance (« COMODO GeekBuddy ») pour permettre la maintenance à distance par une personne de confiance (à ne jamais utiliser d'ailleurs, et préférer, de très loin, TeamViewer). La mise à jour (téléchargement) de la dernière base de signatures ?

Comodo Internet Security - Dernières manipulations de l'installation # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #

Dossier (collection) : Virus / Antivirus

Dossier : Virus
Dossier : Antivirus
Dossier : Anti-Spywares
Dossier : Filtres anti-phishing
Dossier : Contrôleurs d'intégrité
Dossier : Web Réputation
Soumission d'un échantillon aux éditeurs d'antivirus (faux positifs...)

Encyclopédie

Virus
Virus Histoire et historique des virus
Virus Charge utile
Virus de boot
Virus à propagation Web : Ver - (Worm)
Virus Macrovirus
Virus Polymorphes (Polymorphisme)
Virus Clones singuliers
Virus Compte-gouttes
Virus dropper
Virus in the Wild
Virus Mac (Apple)
Virus Mesure du risque
Virus Convention de nommage
Virus PebCak
Rogues antivirus (faux antivirus et escroqueries financières)
Que rapporte un rogue (combien d'argent) - ErrorSafe

Cyberarmes - cyberguerres

Virus StuxNet - Attaque d'un site isolé d'Internet
Virus Regin - 10 ans d'activité avant d'être découvert

Comparatifs antivirus

Comparatif antivirus Windows
Comparatif antivirus Android
Organismes crédibles de tests et comparatifs
Crédibilité des tests comparatifs antivirus
Comparatif antivirus avec/sans Windows Update
Comparatif anti-phishing / malwares navigateurs

Archives : Comparatifs AV Windows 2013 09
Archives : Comparatifs AV Windows 2013 10
Archives : Comparatifs AV Windows 2013 11
Archives : Comparatifs AV Windows 2013 12
Archives : Comparatifs AV Windows 2014 07
Archives : Comparatifs AV Windows 2014 12
Archives : Comparatifs AV Windows 2015 01
Archives : Comparatifs AV Windows 2015 05
Archives : Comparatifs AV Windows 2015 09
Archives - Comparatifs AV Windows 2016 01
Archives - Comparatifs AV Windows 2016 08

Archives : Rosenthal's Antivirus Test (ou la stupidité portée aux nues)

Les technologies et méthodes des antivirus

Fonctionnement On-demand
Fonctionnement On-access
Fonctionnement On-execution
Technologie Réactive (« Base de signatures »)
Technologie Proactive (« Heuristique » - « Sandbox »)
Méthodes d'analyses : Heuristiques
Méthodes d'analyses : Sandboxing

Antivirus génériques

* Ad-Aware - (Graves polémiques Ad-Aware)
* AdwCleaner
* AhnLab
* AntiVir (Avira)
Antiy-AVL
* A-Squared (A²)
Avast!
* Avira antivirus Pro
* Avira EU Cleaner
* Avira Free Antivirus
* Avira Internet Security Suite
* Avira Removal Tool
AVG
Bitdefender Antivirus Plus
Bitdefender Family Pack
Bitdefender Antivirus for MAC
Bitdefender Antivirus for MAC et PC
Bitdefender Mobile Security
BitDefender Internet Security
BitDefender Total Security
* BitDefender Quickscan
Bullguard
* ByteHero System Defense Software
CAT-QuickHeal
ClamAV
ClamWin (Open Source, On-demand)
Commtouch
Comodo antivirus
* CounterSpy Anti-spyware
DAVFI
DrWeb
Emsisoft Anti-Malware (EAM)
eSafe
eScan
Eset
eTrust-Vet
Fortinet FortiClient
F-Prot Antivirus
F-Secure Anti-Virus
Forticlient (gratuit)
G Data AntiVirus
Gyrus cinerea - gratuit et mises à jour gratuite
Hitman Pro
Home Network Security Services
Ikarus
Immunet (pour Windows, basé sur ClamAV)
Intego VirusBarrier (pour MAC)
IOBit Malware Fighter
Jiangmin
K7AntiVirus
Kaspersky Anti-Virus
Kaspersky Internet Security - KIS
* Kaspersky Pure
* Malwarebytes Anti-Malware
McAfee AOL Gratuit
McAfee LinuxShield
McAfee Stinger
McAfee VirusScan
Metascan Client (OPSWAT)
Microsoft Removal Tools (MRT)
Microsoft Security Essentials gratuit
* Microsoft Windows Defender gratuit
NOD32
* Norman Virus Control (périmé - N'existe plus)
Norman Security Suite Pro
Norton AntiVirus
nProtect
Outil de suppression de logs malveillants Microsoft
Panda Antivirus
PC Tools une version est gratuite
PC-cillin Internet Security
PCSafer internet security version gratuite
Prevx
Quick Heal (voir CAT-QuickHeal)
Rising Antivirus
Sophos Anti-Virus
* Spybot 1.n - Search and Destroy (Spybot S&D)
* Spybot 2.n - Search and Destroy (Spybot S&D)
SUPERAntiSpyware
Symantec AntiVirus Corporate Edition
Symantec Client Security SCS
SpywareBlaster
TheHacker
* TiraniumData Security
TrendMicro
TrendMicro-HouseCall
TrustPort
VBA32 (VirusBlockAda)
Viguard
Vipre
ViRobot
VirusBarrier
VirusBuster
VirusKeeper
ZoneAlarm Free Antivirus + Firewall
ZoneAlarm Internet Security Suite
ZoneAlarm Extreme Security

Micro-Antivirus gratuits - spécifiques

Dossier : Micro-Antivirus gratuits

Tableau de synthèse
Microsoft - MSRT
McAfee - Stinger
Avira - Removal Tool
Avira - EU-Cleaner
Symantec (Norton) - Virus Removal Tool
F-Secure - Removal tool
Kaspersky - Removal tool
Kaspersky - TDSSKiller
Kaspersky - Rakhni Decryptor
Kaspersky - Rannoh Decryptor
Kaspersky - Scatter Decryptor
Kaspersky - Xorist Decryptor
Kaspersky - Capper Killer
Kaspersky - Kido Killer
Kaspersky - Fipp Killer
Norton - Power Eraser
AhnLab - Tous les micro-antivirus
Sophos - Virus Removal Tool
GData - Anti-FakeAV
ESET - Stand-alone malware removal tools
ESET - Rogue Application Remover (ERAR) 32
ESET - Rogue Application Remover (ERAR) 64
Etc.

Ils utilisent un ou des moteurs tiers

Ils utilisent le moteur Bitdefender
Ils utilisent le moteur Kaspersky
Ils utilisent un ou des moteurs tiers

Procédures de décontamination

Procédure 1 - Décontamination antivirus
Procédure 2 - Décontamination anti-malwares
Forums d'entraide et de décontamination

Organismes fédérateurs et centralisateurs

WildList
The WildList Organization International
Histoire des virus informatique In the Wild
EICAR antivirus test

Supprimer complètement toutes traces d'un antivirus

Comment désinstaller complètement un antivirus

Prévenir plutôt que guérir

Mises à jour périodiques d'un PC sous Windows
Nettoyage périodique d'un PC sous Windows
Protéger navigateur, navigation et vie privée
Bloquer totalement les mécanismes publicitaires