Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique préventive - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Pirateware

Pirateware désigne les parasites dont l'activité conduit au détournement du trafic d'un site au profit d'un autre, principalement, le détournement du trafic procurant un revenu.

Pirateware - Pirateware PiratewareEcrire à Assiste.com - Pirateware - Pirateware Pirateware

Action rapide - Pas le temps de lire

La « Publicité intrusive » est le fruit d'un mécanisme parasitaire, crapuleux, implanté dans un ordinateur ou sur un serveur, et détournant les visiteurs ou la clientèle ou la notoriété ou les revenus d'un site au profit d'un cybercriminel, spoliant l'éditeur du site.

« Pirateware » est un terne de l’industrie des logiciels informatique.

« Pirateware » est un mot valise. Ce néologisme est construit par la fusion du verbe anglais "Pirate" (« copier illégalement »), ou de l'adjectif anglais "Pirate" (« copie piratée ») et du suffixe "ware" (désignant un bien, une marchandise - ici, le rapprochement se fait avec "software", désignant un objet "logiciel").

« Pirateware » se traduit par « Logiciel pirate » (Littéralement, dans la bouche des webmasteurs ou des propriétaires des sites Web : « Saloperie de logiciel piratant mes revenus »). C'est la même classe que le terme français moins imagé de « Publicité intrusive ».

Le terme de « Pirateware » recouvre les parasites, quelles que soient leurs classes, dont l'activité conduit finalement au détournement de tout ou partie du trafic d'un site au profit d'un autre site et, principalement, le détournement du trafic procurant un revenu (Détournement des revenus publicitaires).

Les termes d'Adwares intrusifs ou Publicités intrusives ou Scumwares ou Thiefwares ou Parasitewares ou Stealwares ou Foistwares ou Piratewares sont plus ou moins interchangeables et plus ou moins synonymes. Ils recouvrent les mêmes parasites, incrustés dans les machines compromises des internautes, et entrant, par violation, en concurrence déloyale avec les mécanismes légitimes mis en place par les propriétaires des sites, dans le but de détourner les revenus (publicitaires ou autres) de ces sites.

Cela est développé dans les articles :

Pirateware - Pirateware

Pirateware - Contre-mesures curatives spécifiques Contre-mesures spécifiquesPirateware - Curatif Pirateware