Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

CHKDSK - Check Disk - Entretenir ou réparer un disque

CHKDSK (« Check Disk ») permet de s'assurer que, sur un volume donné, le système de gestion des fichiers n'est pas endommagé (et le répare), et que les surfaces disque ne sont pas dégradées.

Actions rapides - Pas le temps de lire

  1. Méthode 1 - Réparer en mode « Ligne de commande » :
    • Faire une sauvegarde du disque, si possible puis :
    • Ouvrir une invite de commande avec privilèges administratifs ou Ouvrir PowerShell avec privilèges administratifs CHKDSK (« Check Disk ») - Vérification du système de fichiers et des erreurs disque exécuter en tant qu'administrateur)
    • Puis saisir :
      CHKDSK C: /F /R
      Remplacer C: par la lettre du volume à analyser si ce n'est pas C: ( par exemple : CHKDSK D: /F /R ou CHKDSK E: /F /R etc. ... ).
      Si la vérification concerne le disque système, la vérification se fera après un redémarrage du système et, durant toute la vérification, qui peut durer des heures, le système sera exclusivement réservé à ce test, sans pouvoir être utilisé.
    Détails d'utilisation en ligne de commande

  2. Méthode 2 - Réparer en mode « Interface graphique - GUI » :
    • Faire une sauvegarde du disque, si possible puis :
    • Volet de gauche du menu Démarrer, clic sur Ordinateur
    • Dans volet de droite, choisir un disque ou une partition (s'il y en a plusieurs) et clic droit (Souris - Clic droit) sur le volume à analyser CHKDSK (« Check Disk ») - Vérification du système de fichiers et des erreurs disque Propriétés CHKDSK (« Check Disk ») - Vérification du système de fichiers et des erreurs disque Onglet « Outils »
    • Dans le paragraphe « Vérification des erreurs », clic sur « Vérifier maintenant » (Sous Vista et suivants, accepter la demande l'élévation de privilèges)
      Cocher les deux cases :
      • Réparer automatiquement les erreurs du système de fichiers
      • Rechercher et tenter une récupération des secteurs défectueux
      Clic sur le bouton . Si la vérification concerne le disque système, la vérification se fera après un redémarrage du système et, durant toute la vérification, qui peut durer des heures, le système sera exclusivement réservé à ce test, sans pouvoir être utilisé.
    Détails d'utilisation sous Windows (mode graphique)

Commande Windows chkdsk :

Teste la surface d'un disque à la recherche de zones vieillissantes, note celles à ne plus utiliser et tente de récupérer/déplacer les données qui se trouveraient, éventuellement, dans la zone désormais interdite.

Commande Windows CHKDSKObjectif de la commande Windows CHKDSK

Vérifie un disque (erreurs logiques du système de fichiers, index et métadonnées et erreurs physiques) et affiche un rapport d’état.

CHKDSK signifie « Check Disk » (Vérification disque).

Chaque fois qu'une instabilité est manifeste sur un ordinateur sous Windows, il est indispensable de chercher, avant toutes choses, avant de tenter de débusquer un hypothétique virus, (et de soupçonner la nullité de l'antivirus que vous avez choisi et installé), si :

  1. Est-ce que le système de fichiers est stable et cohérent (commande système CHKDSK détaillée sur cette page)
  2. Est-ce que les surfaces disques sont saines (commande système CHKDSK détaillée sur cette page)
  3. Est-ce que Windows est en bon état (commande système SFC)

La commande CHKDSK vérifie :

  • Les erreurs logiques :

    • Le « Système de fichiers », taille, nombre de clusters, etc. ...
    • Les index
    • Les métadonnées des descripteurs de sécurité (droits, par utilisateur et par groupe d’utilisateurs, de lecture / écriture / exécution / création / suppression..., dates diverses (création, modification du contenu, modification des droits, dernier accès...), propriétaire et groupe de propriétaires du fichier, etc. ...).
  • Les erreurs physiques :

    • Vérification des données des fichiers (surfaces disques occupées)
    • Vérification des surfaces disques libres (est-ce que l'on peut y écrire quelque chose, la relire et vérifier que c'est bien la même chose).

La commande CHKDSK peut se lancer de deux manières :

Syntaxe de la commande Windows CHKDSKSyntaxe de la commande Windows CHKDSK

CHKDSK [volume[[chemin]nom_de_fichier]]] [/F] [/V] [/R] [/X] [/I] [/C][/L[:taille]] [/B] [/scan] [/spotfix]

Mode d'emploi de la commande Windows (Commutateurs - Paramètres - Switchs)CHKDSKMode d'emploi de la commande Windows CHKDSK (Commutateurs - Paramètres - Switchs)

volumeSpécifie la lettre de lecteur (suivie du signe deux-points), le point de montage ou le nom de volume.
nom_de_fichierFAT/FAT32 seulement : spécifie les fichiers dont la fragmentation est à vérifier.
/FCorrige les erreurs sur le disque.
/V
  • Sur FAT/FAT32 : affiche le chemin d’accès et le nom complets de tous les fichiers du disque.
  • Sur NTFS : affiche également les éventuels messages de nettoyage.
/RLocalise les secteurs défectueux et récupère les informations lisibles (implique /F lorsque /scan n’est pas spécifié).
/L:tailleNTFS seulement : change la taille du fichier journal avec la valeur spécifiée en kilo-octets. Si aucune taille n’est spécifiée, affiche la taille actuelle.
/XForce le démontage préalable du volume si nécessaire. Tous les handles ouverts vers le volume ne sont alors plus valides (implique /F).
/INTFS seulement : vérifie sommairement les entrées d’index.
/CNTFS seulement : ignore la vérification des cycles à l’intérieur de l’arborescence de dossiers.
/BNTFS seulement : réanalyse les clusters défaillants du volume (implique /R).
/scanNTFS seulement : exécute une analyse en ligne sur le volume
/forceofflinefixNTFS seulement : (doit être utilisé avec « /scan ») ignore toute la réparation en ligne; toutes les anomalies trouvées sont mises en file d’attente pour une réparation hors connexion (c’est-à-dire « chkdsk /spotfix »).
/perfNTFS seulement : (doit être utilisé avec « /scan ») utilise davantage de ressources système pour effectuer une analyse aussi rapidement que possible. Cela peut avoir un impact négatif sur les performances d’autres tâches en cours d’exécution sur le système.
/spotfixNTFS seulement : exécute des corrections de points sur le volume.
/sdcleanupNTFS seulement : nettoie la mémoire des données de descripteur de sécurité inutiles (implique /F).
/offlinescanandfixExécute une analyse et une réparation hors connexion sur le volume.
/freeorphanedchainsFAT/FAT32/exFAT seulement : libère les chaînes de clusters orphelines au lieu de récupérer leur contenu.
/markcleanFAT/FAT32/exFAT seulement : marque le volume comme étant nettoyé si aucune corruption n’a été détectée, même si l’option /F n’a pas été spécifiée.

Les options /I ou /C réduisent le temps d’exécution de Chkdsk en ignorant certaines vérifications sur le volume.

Exemple(s) d'utilisation(s) de la commande Windows CHKDSKExemple(s) d'utilisation(s) de la commande Windows CHKDSK

chkdsk - Ouvrir Invite de commande ou PowerShell - Comment

Le tableau suivant décrit les notations utilisées dans la syntaxe des lignes de commande.

NotationSignification
/?Utilisé après le nom de la commande, séparé par un espace, affiche l'aide (le mode d'emploi) de la commande (syntaxe et signification des divers commutateurs [switchs]).
Texte sans parenthèses ni accoladesArticles que vous devez taper comme indiqué
<Texte entre chevrons>Espace réservé pour lequel vous devez fournir une valeur
[Texte entre crochets]Éléments facultatifs
{Texte à l'intérieur d'accolades}Ensemble d'éléments requis; choisissez-en un
Barre verticale (|)Séparateur pour les articles mutuellement exclusifs; choisissez-en un
Ellipse (…)Articles pouvant être répétés
chkdsk - Références
chkdsk - CHKDSK - Check Disk - Entretenir et réparer un disque
chkdsk - CHKDSK - Check Disk - Entretenir et réparer un disque