Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée


Windows Repair (All In One)

Dernière mise à jour : 2017-02-01T00:00 - 01.02.2017
08.07.2015 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mise à jour (nouvelle version - 3.2.4)

Windows Repair (All In One) : boîte à outils, gratuite, collectionnant plusieurs fonctions Windows afin de restaurer certains réglages de Windows vers leurs réglages d'origine.

Télécharger gratuitement
Windows Repair (All In One)
Versions avec installeur ou portables

Notes de version
Version :
Dernière version
  3.9.23
Taille :   Version avec installeur :
31,2 Mo (32 800 224 octets)
Version sans installeur (« portable ») : 29,6 Mo (31 138 905 octets)
MD5 :Cliquez sur le code MD5 suivant. Si le fichier a déjà été analysé, vous accèderez immédiatement au résultat de sa dernière analyse par 43 antivirus simultanés
Version avec installeur
d8c43a8c07d4e11886649cb67c744379
Version sans installeur
b3665e138fc9b157deade096d8aa09e9
SHA-1 :Cliquez sur le code SHA-1 suivant. Si le fichier a déjà été analysé, vous accèderez immédiatement au résultat de sa dernière analyse par 43 antivirus simultanés
Version avec installeur
f27e70e63740d6874496ff765848f1adb42db6d5
Version sans installeutr
2a0cb5197ba9639716a92cd7c62090875dfc8b57
Système :   Windows XP, Vista, 7, 8, 8.1, 10 (32 & 64 Bit)
Licence :   Propriétaire, tweaking.com
Date :   16.01.2017
Langue :   Anglais
Auteur :   tweaking.com
Editeur :   tweaking.com
Origine :
Changelog Historique des versions
Signature Certificat accordé à Tweaking LLC
POBox = 13031
7 Braniff Dr
Camillus
13031 New York
USA

par

COMODO RSA Code Signing CA
COMODO CA Limited
Salford
Greater Manchester
GB

Tutoriel :  
Notre éval :  
Votre éval :  
Prix :   Une version gratuite
Une version Pro à 19,95 US$
 
Mode d'emploi du téléchargement
 
Dans la même famille
Famille
 

Windows Repair (All In One)Windows Repair (All In One)Windows Repair (All In One)

« Windows Repair (All In One) », également appelé « Tweaking.com - Windows Repair » ou encore « Windows Repair AIO » existe en deux versions : l'une gratuite, l'autre commerciale. Toutes les fonctions de réparation sont disponibles dans les deux versions. La version commerciale dispose d'outils additionnels.

« Windows Repair (All In One) » est une boîte à outils, gratuite, collectionnant plusieurs fonctions Windows (pour Windows XP, Vista, 7, 8, 8.1, 10 (32 & 64 Bit)) afin de restaurer, autant que faire ce peut, certains réglages de Windows vers leurs réglages d'origine (d'usine).

Avant d'effectuer les réparations, « Windows Repair (All In One) », à l'aspect dépouillé, permet de lancer des applications ou commandes préalables à la réparation (une séquence d'onglets à ouvrir dans l'ordre de ces onglets - suivre ce qui y est indiqué). C'est une bonne idée, et, en plus, cela peut être une manière, pour les assistants en réparations / décontamination, sur les forums d'entraide, de faire exécuter aux utilisateurs ces applications ou commandes de manière aisée et transparente, surtout lorsque ces utilisateurs sont un peu frileux ou mal à l'aise avec ces manipulations.

« Windows Repair (All In One) » est très simple d'usage mais particulièrement pointu et n'est pas à mettre entre toutes les mains, sauf à parfaitement comprendre les conséquences de ses actes. « Windows Repair (All In One) » est parfait pour un usage à la demande sous le contrôle d'assistants agréés sur les forums d'entraide de confiance.

Son cas d'usage se situe plutôt :

  • Après diverses autres tentatives qui auraient toutes échoué
  • Juste avant de baisser les bras et de reformater la partition système.

L'usage de « Windows Repair (All In One) » ne concerne absolument pas les phases de décontamination après une attaque virale. Son usage inapproprié peut faire plus de tords que de biens. D'ailleurs, « Windows Repair (All In One) » suggère 4 étapes préalables à son utilisation (il peut lancer lui-même les étapes 2, 3 et 4) :

  1. Onglet 1 - « Windows Repair (All In One) » recommande de commencer par une procédure de décontamination avant de le lancer puis de redémarrer l'ordinateur en mode sans échec avec prise en charge du réseau, et, enfin, de lancer « Windows Repair (All In One) » avec privilèges administratifs.
    Essayer de réparer un système qui est actuellement infecté est, évidemment, une très mauvaise idée, et peut aggraver les choses. Une infection peut détourner une fonction de Windows et empêcher les réparations de s'appliquer correctement. Si seule une partie des réparations est effectuée et pas l’autre, le fonctionnement de l’ensemble du système peut être problématique, voire impossible. Une règle de base, avant travail sur un système, est de s'assurer qu'il est sain de toute infection. Même si vous pensez que votre système est sain, effectuer une procédure de décontamination :



    Windows Repair (All In One) - Etape 1 recommandée (décontamination)
    Windows Repair (All In One) - Etape 1 recommandée (Procéder à une décontamination)

  2. Essayer de réparer un système, qui est une collection de dizaines de milliers de fichiers, alors que le système de gestion de ces fichiers est endommagé ou que la surface disque qui héberge ces fichiers est dégradée à certains endroits, est une perte de temps et une très mauvaise idée. Une commande système de Windows, CHKDSK (« Check Disk »), prend en charge la vérification du système de fichiers et la vérification des surfaces disque, et corrige tous les problèmes trouvés. Des fichiers corrompus peuvent provoquer des échecs un peu partout, y compris faire échouer les réparations. Donc, il faut s'assurer que le système de fichiers n’est pas endommagé et il faut marquer les endroits dégradés de la surface disque pour qu’ils ne soient plus utilisés. Windows Repair (All In One) peut lancer lui-même cette commande qui nécessite que le système redémarre.
    CHKDSK (« Check Disk »)

    Windows Repair (All In One) - Etape 2 recommandée (CHKDSK)
    Windows Repair (All In One) - Etape 2 recommandée (CHKDSK)

  3. Le vérificateur de l'intégrité des fichiers système de Windows est un outil interne de Windows qui vérifie que les fichiers Windows sont intacts, non corrompue, et les versions correctes. Il est donc utile de lancer cette vérification avant de tenter une réparation qui, si elle s’attaque à des fichiers corrompus ou de versions hétérogènes, va échouer. Faire une vérification de l'intégrité des fichiers système avec la commande"SFC". Windows Repair (All In One) peut lancer lui-même cette commande.
    "SFC" - System File Checker

    Windows Repair (All In One) - Mode personnalisé - Sélection des modules
    Windows Repair (All In One) - Etape 3 recommandée (SFC)

  4. Créer un point de restauration. Ceci est optionnel mais est vivement recommandé. Windows Repair (All In One) peut lancer lui-même cette commande.

    Windows Repair (All In One) - Etape 4 recommandée (Point de reprise et sauvegarde du registre)
    Windows Repair (All In One) - Etape 4 recommandée (Point de reprise et sauvegarde du registre)

  5. Démarrer la réparation.

Windows Repair (All In One) - Utilisation de la fonction de réparationWindows Repair (All In One) - Démarrer la réparationWindows Repair (All In One) - Utilisation de la fonction de réparation

Dans cette dernière étape "Démarre la réparation", vous avez le choix entre 3 modes.

  1. Mode de Base : Ce mode n’exécutera que les modules de réparations de base, en toute sécurité. Les modules de réparations supplémentaires, « avancées », sont désactivés.

  2. Mode Avancé : Exécute certains modules de réparation plus « avancées », tout en en laissant quelques-uns désactivés.

  3. Mode Personnalisé : Chaque module de réparation est disponible. L’utilisateur coche des cases pour sélectionner les modules à exécuter. Windows Repair (All In One) se souviendra de vos sélections la prochaine fois que vous choisirez le mode personnalisé.

    1. Reset Registry Permissions - Réinitialiser les autorisations dans le registre

      Windows Repair (All In One) - Réinitialisation des permissions sur les clés du Registre Windows
      Windows Repair (All In One) - Réinitialisation des permissions sur les clés du Registre Windows
      Onglet d'informations sur la réparation

      Windows Repair (All In One) - Réinitialisation des permissions sur les clés du Registre Windows
      Windows Repair (All In One) - Réinitialisation des permissions sur les clés du Registre Windows
      Onglet Journal de la réparation

      Windows Repair (All In One) - Réinitialisation des permissions sur les clés du Registre Windows
      Windows Repair (All In One) - Réinitialisation des permissions sur les clés du Registre Windows
      Progression de la réparation

    2. Reset File Permissions - Réinitialiser les permissions sur les fichiers
      Vous pourrez sélectionner le ou les volumes sur lesquels appliquer la réparation.

    3. Register System Files - Réinscription des fichiers système dans la base de registre

    4. Repair WMI - Réparation WMI (Windows Management Instrumentation)

      WMI (Windows Management Instrumentation)

      Ce module correspond aux manipulations suivantes et, s’ils ont été perdus, redonne accès au pare-feu Windows et aux « Paramètres avancés »" des connexions réseau.

      Exécuter wmimgmt.msc pour voir si WMI est endommagé. Si oui :

      Sous un compte administratif, désactiver et arrêter le service WMI :

      Ouvrir une « Invite de commandes » avec privilèges administratifs

      Pour ouvrir une fenêtre (une boîte) d’ « Invite de commandes » (anciennement appelée « Console DOS ») avec privilèges administratifs, ceci doit se faire sous un compte utilisateur ayant un statut d’administrateur.

      • Ouvrir une invite de commandes, avec privilèges administratifs, sous Windows XP
        1. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Ouvrir une session sous un compte administrateur
        2. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur le bouton Clic sur le bouton « Démarrer » de Windows XP : Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur)
        3. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Tous les programmes »
        4. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Accessoires »
        5. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Invite de commandes ». La commande s'exécutera avec les privilèges de l'utilisateur identifié. S'il est administrateur du système, la commande s'exécutera avec les privilèges d'administration.

      • Ouvrir une invite de commandes, avec privilèges administratifs, sous Windows Vista, Windows 7, Windows 8
        Faire, au choix :
        • Première méthode :
          1. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Ouvrir une session sous un compte administrateur
          2. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur le bouton Clic sur le bouton « Démarrer » de Windows 7 : Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) (Windows 8 - Où se trouve le menu « Démarrer » ?)
          3. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Tous les programmes »
          4. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Accessoires »
          5. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic droit sur « Invite de commandes »
          6. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Exécuter en tant qu’administrateur » (c'est une demande d'exécution avec élévation de privilèges)

            Demande d'ouverture d'une « Invite de commandes » avec élévation de privilèges sous Windows Vista, Windows 7, Windows 8
            Ouvrir une boîte d'Invite de commandes avec privilèges administratifs

          7. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Le contrôle de compte utilisateur (UAC) vous demande si vous autorisez cette tâche à utiliser vos privilèges d'administration. Acceptez.

        • Seconde méthode :
          1. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Ouvrir une session sous un compte administrateur
          2. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur le bouton Clic sur le bouton « Démarrer » de Windows 7 : Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) (Windows 8 - Où se trouve le menu « Démarrer » ?)
          3. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Dans le champ de recherche, saisir « cmd »
          4. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Dans la liste des fichiers trouvés s’appelant « cmd », faire un clic droit sur « cmd.exe »
          5. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Exécuter en tant qu’administrateur » (c'est une demande d'exécution avec élévation de privilèges)

            Demande d'ouverture d'une « Invite de commandes » avec élévation de privilèges
            Demande d'ouverture d'une « Invite de commandes » avec élévation de privilèges

          6. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Le contrôle de compte utilisateur (UAC) vous demande si vous autorisez cette tâche à utiliser vos privilèges d'administration. Acceptez.
      • Ouvrir une invite de commandes, avec privilèges administratifs, sous Windows 10
        1. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Ouvrir une session sous un compte administrateur
        2. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur l'icône de recherches (la loupe « Rechercher sur Windows »)
        3. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Saisir les lettres CMD
        4. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic droit sur « Invite de commandes »
        5. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Clic sur « Exécuter en tant qu’administrateur » (c'est une demande d'exécution avec élévation de privilèges)

          Demande d'ouverture d'une « Invite de commandes » avec élévation de privilèges sous Windows 10
          Demande d'ouverture d'une « Invite de commandes » avec élévation de privilèges

        6. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur) Le contrôle de compte utilisateur (UAC) vous demande si vous autorisez cette tâche à utiliser vos privilèges d'administration. Acceptez.
        7. Ouvrir une « Invite de commandes avec privilèges d'administration » (Console DOS en tant qu'administrateur)Une fois l'Invite de commandes ouverte, vérifiez, sous Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows 8.1, Windows 10, que la fenêtre de l’ « Invite de commandes » soit bien en mode « Administrateur » en regardant l'indication du mode d'exécution dans sa barre de titre.
          Sous Windows Vista et suivants, ouverture d'une « Invite de commandes » avec privilèges d'administration
          Sous Windows Vista et suivants, ouverture d'une « Invite de commandes » avec privilèges d'administration
    5. Sous GNU/Linux et MacOS X, faire :
      Ouvrir un terminal > taper la commande « /sbin/ifconfig ».

    6. Sur un Smartphone :
      Certaines applications permettent d'avoir l'équivalent de la commande ipconfig de Windows.
  • Vérifier, sous Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows 10, que la fenêtre de l’ « Invite de commandes » soit bien en mode « Administrateur » en regardant l'indication du mode d'exécution dans sa barre de titre.

    Sous Windows Vista et suivants, ouverture d'une « Invite de commandes » avec privilèges d'administration
    Sous Windows Vista et suivants, ouverture d'une « Invite de commandes » avec privilèges d'administration

  • Saisir, dans l'ordre
    sc config winmgmt start= disabled
    net stop winmgmt

    Fermer l'invite de commande.

    Dans l'Explorateur Windows, naviguer jusqu’à Windowssystem32wbem.
    Supprimez le sous-répertoire Repository et tout son contenu (ou renommez-le avec un suffixe improbable, comme "old")

    Redémarrer

    Rouvrez une boîte d’Invite de commandes, toujours avec privilèges administratifs.
    Réactiver le service WMI en mode automatique puis redémarrer le service
    sc config winmgmt start= auto
    net start winmgmt

    Enregistrer (réenregistrer) les composants WMI en saisissant, dans la boîte d’Invite de commandes, toujours avec privilèges administratifs
    cd /d %windir%system32wbem
    for %i in (*.dll) do RegSvr32 -s %i
    for %i in (*.exe) do %i /RegServe

    Fermer l'invite de commande.

    En savoir plus sur WMI (anglais)
    winmgmt (Windows) (anglais)

  • Repair Windows Firewall - Réparation Pare-feu Windows
  • Repair Internet Explorer - Réparation d'Internet Explorer
  • Repair MDAC & MS Jet - Réparation MDAC & MS Jet
  • Repair Hosts File - Réparation du fichier Hosts
  • Remove Policies Set By Infections - Retirer les politiques définies par les infections
  • Repair Missing Start Menu Icons Removed By Infections - Réparer les icônes du menu de démarrage détruites par les infections
  • Repair Icons - Réparation des icônes
  • Repair Winsock & DNS Cache - Réparation des Winsock (WINdows SOCKet) et du cache DNS
  • Remove Temp Files - Supprimer les fichiers temporaires (voir CCleaner pour une fonction complète de cette nature)
  • Repair Proxy Settings - Réparer les paramètres du proxy
  • Unhide Non System Files - Révéler les fichiers non système en otant l'attribut " caché "
    Vous pourrez sélectionner le ou les volumes sur lesquels appliquer la réparation.

  • Repair Windows Updates - Réparer Windows Update
  • Repair CD/DVD Missing/Not Working - Réparer CD/DVD manquant/ne fonctionne pas
  • Repair Volume Shadow Copy Service
  • Repair Windows Sidebar / Gadgets
  • Repair MSI (Windows Installer)
  • Repair Windows Snipping Tool
  • Repair File Associations
    Vous pourrez choisir de réparer certaines ou toutes les associations initiales de Windows
  • Repair Windows Safe Mode
  • Repair Print Spooler
  • Restore Important Windows Services
  • Set Windows Services to Default Startup
  • Repair Windows 8 App Store
  • Repair Windows 8 Component Store


    Windows Repair (All In One) - Mode personnalisé - Sélection des modules
    Windows Repair (All In One) - Mode personnalisé - Sélection des modules


    Archive - Justification de la suspension de téléchargement du 25.01.2013 - Lien permanentVoirArchive - Analyses de Windows Repair (All In One) et faux positifsArchive - Justification de la suspension de téléchargement du 25.01.2013


    Dossier : Erreurs Windows et Update

    Dossier : Windows Update

    Créer un CD / DVD de récupération système

    Windows Update (Microsoft Update)

    Patch Tuesday
    Hack Wednesday

    Procédure de réparation de Windows Update
    Réparation erreurs Windows Update
    Réparation erreurs Windows Update - Etape 1
    Réparation erreurs Windows Update - Etape 2
    Réparation erreurs Windows Update - Etape 3

    Erreurs rencontrées avec Windows Updates
    Erreur de Windows Update
    Windows Update redémarre le PC sans cesse
    hresult: 0x8007054F (erreur Windows Update)
    Windows Update - Erreur 0x643 (.NET)
    Windows Update - Erreur 0x80070005
    Windows Update - Erreur 0x8007000B
    Windows Update - Erreur 0x80070422
    Windows Update - Erreur 0x80070490
    Windows Update - Erreur 0x8007054
    Windows Update - Erreur 0x8007054F
    Windows Update - Erreur 0x80070643 (.NET)
    Windows Update - Erreur 0x8007064C
    Windows Update - Erreur 0x80071A91
    Windows Update - Erreur 0x80072F8F
    Windows Update - Erreur 0x80073712
    Windows Update - Erreur 0x800B0100
    Windows Update - Erreur 0x80244019
    Windows Update - Erreur 0x80246002
    Windows Update - Erreur 0x80246008
    Windows Update - Erreur 0x80248015
    Windows Update - Erreur 0x8DDD0018
    Réparer Windows Update

    Erreurs de Windows
    Windows erreur 0x81000202 81000202

    Réparation de Windows
    Windows Repair (All in One)
    Microsot Fix It - Réparation Windows
    Microsoft .NET framework - Tous
    ChkDsk - Réparation disque et fichiers
    SFC - Vérifie intégrité de Windows
    MS Visual Studio .Net Log Collection Tool

    Même mise à jour proposée sans cesse
    Windows Update n'arrive pas à mettre à jour
    Windows Update se casse la figure
    Windows Update boucle indéfiniement
    Problème avec les mises à jour Windows
    Mise à jour en erreur
    Mises à jour non installées
    Mises à jour ne s'installent pas
    Windows Backup Errror 0x80071A91
    Erreur 0x80071A91 Sauvegarde et restauration dans MS Windows
    Erreur sauvegarde 0x80071A91
    Erreur restauration 0x80071A91
    Erreur planificateur de tâches
    Erreur planificateur de tâches "Support des transactions dans le gestionnaire de ressources du système de fichiers spécifié n'est pas démarré ou a été arrêté en raison d'une erreur."
    Erreur dans Recherches Windows (Issues within Windows Search)

    MS - Conformité des mises à jour
    MS - System Update Readiness Tool