Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Facebook ou vie privée, il faut choisir

Dernière mise à jour : 2017-04-28T00:00 - 28.04.2017
01.04.2012 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mise à jour de notre article antérieur (versions 1997-2007)
21.09.2012 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mise à jour et compléments

"La vie privée n'existe pas sur Facebook ! Facebook est fait pour avoir une vie publique ! Vous vous affichez sur le Net avec nos outils, donc vous ne voulez pas de vie privée, donc je m'assoie dessus et cela va aller en empirant !" C'est en substance ce que déclarait le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, début 2010.

Supprimer totalement et définitivement son compte FacebookSupprimer totalement et définitivement son compte FacebookSupprimer totalement et définitivement son compte Facebook


Quitter Facebook - Désactivation ou Suppression du compte ?

Attention :
La désactivation ne doit pas être confondue avec la suppression.

La désactivation ne fait que rendre invisible votre compte mais tout est conservé sur les serveurs de Facebook. Il faut utiliser la demande de " Suppression " pour que le compte soit réellement et définitivement détruit (ce que nous n'avons pas les moyens de vérifier - il faut, simplement, y croire).


Pour supprimer définitivement et complètement un compte Facebook :

Aller sur
http://www.facebook.com/help/delete_account
Ou
http://www.facebook.com/help/contact.php?show_form=delete_account
Identifiez-vous (login, mots de passe et test de Turing (Captcha)).
Cliquer sur " Supprimer mon compte ".

Délais de rétractation

Attention :
Durant 14 jours, le compte est simplement désactivé, mais les données sont conservées pour vous donner le temps d'avoir un remords et réactiver votre compte. Passé ce délais de 14 jours, le compte est enfin totalement supprimé.


Facebook se fout de votre vie privée (et vous aussi lorsque vous êtes sur Facebook)Facebook se fout de votre vie privée (et vous aussi !)Facebook se fout de votre vie privée (et vous aussi lorsque vous êtes sur Facebook)

Fin 2012 il y a 950 millions d'abonnés actifs à Facebook (dont 26 millions en France), soit un humain sur sept ! Facebook considère ses utilisateurs comme une simple marchandise.

Si vous souhaitez conserver une vie privée, n'utilisez jamais Facebook et, si vous avez un compte Facebook, suivez le mouvement et clôturez-le.

Facebook est fait pour avoir une vie publique, pas une vie privée

De nombreuses lois, et même les Constitutions, prévoient et protègent la sphère privée. De nombreuses lois sanctionnent les invasions dans la vie privée par les gouvernements, les organisations ou les individus.

Mais lorsque vous croyez sortir de l'anonymat dans lequel, au contraire, Facebook vous enfonce, sans plus aucune vie sociale réelle, vous ne pouvez, dans le même temps (ou plus tard, lorsque vous ouvrez enfin les yeux), vous élever contre l'étalage de votre vie privée car, en droit :

Il n'est pas porté atteinte à celui qui consent.

Facebook comble le besoin de certains de s'exposer au regard d'autrui.


Le 11 janvier 2010, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, déclarait, dans une interview accordé à Michael Arrington de Techcrunch, que s'il devait recommencer Facebook aujourd'hui, les données des utilisateurs seraient publiques au lieu d'être privées. Et il invente l'évolution des normes sociales, qui consiste à jeter en pâture à tous, les données privées de ses 900 millions d'utilisateurs (en 2012), violation dont il se fait le chantre au nom de l'innovation !

On a l'habitude de dire que :


Facebook sait si vous êtes homosexuel (parceque vous l'avez étalé publiquement et par espionnage de vos cercles de connaissances) et Google sait si vous avez le sida (par espionnage de votre navigation et de vos recherches et par espionnage de vos cercles de connaissances).

Le Data-Mining, l'espionnage pudiquement appelé Tracking, les GUID, la vie privée et l'identification électronique, des logiciels comme RIOT ou même, simplement, l'analyse des données EXIF des images JPEG et TIFF par le logiciel Apache utilisé dans plus de 50% des serveurs du monde, et bien d'autres technologies d'espionnage, de capture, de consolidation et d'analyse des données permettent de tout savoir et de tout déduire de vous.


Étienne de La Boétie, dans "Discours de la servitude volontaire", en 1549 !

"C’est bien le peuple qui délaisse la liberté, et non pas le tyran qui la lui prend."

Ecrit par un adolescent de 18 ans, Étienne de La Boétie, dans "Discours de la servitude volontaire", en 1549 !


Pour mémoire, en décembre 2009, Facebook renverse complètement sa politique de confidentialité des données privées et les données suivantes deviennent publiques, peuvent être vues de tous et être recherchées par tous :
  • Nom
  • Photo de profil
  • Sexe
  • Ville de résidence
  • Liste d’amis
  • Pages dont vous êtes fan
L'interview du 11 janvier 2010 :

Chargement...

Facebook - Mark Zuckerberg - TechCrunch - Interview 11.01.2010
L'âge de la vie privée est révolu !


Mark Zuckerberg

"Quand j’ai commencé dans ma chambre d’étudiant à Harvard, la question que beaucoup de gens posait était "Pour quelle raison voulais-je rendre une quelconque information publique sur l'Internet ?" Pourquoi voulais-je avoir un site web ?"

Et puis, au cours des 5 ou 6 dernières années, le blogging a litéralement décollé, ainsi qu’une multitude de services permettant aux gens de partager tout un tas d’informations. Les gens sont désormais à l’aise, non seulement avec le fait de partager de plus en plus d’informations de tous ordres, mais ils sont également plus ouverts, et à plus de personnes. Cette "norme sociale" a évolué ces dernières années.

Nous considérons que notre rôle au sein de ce système est d’innover constamment, et de nous mettre à jour pour refléter cette évolution des normes sociales actuelles.

Beaucoup d’entreprises seraient prisent au piège des conventions et de l'héritage de ce qu’elles ont réalisé, si jamais elles procédaient à un changement dans la gestion de la vie privée de leurs clients - effectuer un changement dans la gestion de la vie privée de 350 millions d’utilisateurs n’est pas le genre de choses que beaucoup de sociétés feraient. Mais nous avons considéré comme quelque chose de très important de toujours rester dans un état d’esprit innovant, et de toujours nous demander ce que nous ferions si nous devions démarer l'entreprise aujourd’hui, et nous avons décidé que nous appliquerions les nouvelles normes sociales et nous avons foncé."


Mark Zuckerberg

"When I got started in my dorm room at Harvard, the question a lot of people asked was 'why would I want to put any information on the Internet at all? Why would I want to have a website?'

And then in the last 5 or 6 years, blogging has taken off in a huge way and all these different services that have people sharing all this information. People have really gotten comfortable not only sharing more information and different kinds, but more openly and with more people. That social norm is just something that has evolved over time.

We view it as our role in the system to constantly be innovating and be updating what our system is to reflect what the current social norms are.

A lot of companies would be trapped by the conventions and their legacies of what they've built, doing a privacy change - doing a privacy change for 350 million users is not the kind of thing that a lot of companies would do. But we viewed that as a really important thing, to always keep a beginner's mind and what would we do if we were starting the company now and we decided that these would be the social norms now and we just went for it."



L'introduction en bourse de Facebook (l'un des réseaux sociaux sur l'Internet), le 18 mai 2012, ne vous a pas échappé. La société Facebook ne fait que 3,5 milliards de dollars de Chiffre d'affaire et à peine 1 milliard de dollars de bénéfice. Normalement, cette société de vaut rien. Pourtant, elle a été capitalisée, ce jour là, à plus de 104 milliards de dollars. Sur quoi ? La seule chose que "possède" Facebook est totalement immatérielle : c'est le profil détaillé de ses 900 millions d'utilisateurs actifs. Facebook note ce qu'ils font, disent, écrivent, regardent, écoutent, lisent, consomment, qui ils fréquentent (classés en listes comme "Relation de travail" ou "Amis proches"), où, quand, comment, à quoi ils s'intéressent, quels groupes d'utilisateurs d'intérêt commun ils rejoignent (comme "Lieu de travail", "Ecole", "Collège" ou autres caractéristiques), etc. ... . Ces informations sont volées en complète perversions ou violation de toutes les lois de protection de la vie privée et conservées indéfiniment. Ces informations sont aussi volontairement étalées par certains utilisateurs eux-mêmes !

La valorisation de Facebook est donc uniquement une pure spéculation sur la monétisation probable et future des données de vie privée et des profils (vente de ces profils à des marketeurs, utilisation hypothétique en vue de marketing comportemental par Facebook sur les moyens mobiles de communication (publicités sur les téléphones portables...).


La protection et le secret de votre vie privée, dont vous vous moquez complètement, et qui n'a aucune valeur à vos yeux, est le Graal de l'économie numérique qui repose sur le profiling des individus, ce qui vaut une fortune.

Le modèle économique de Facebook, c'est "le vol".

Cercles de connaissances et centres d'intérêts

Le principe du tracking et du profiling expliqué en 1833 :

Johann Wolfgang von Goethe

« Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. » Comprendre « On juge une personne d'après la société qu'elle fréquente. »
« Dis-moi de quoi tu t’occupes, je te dirai ce que tu deviendras. »

Goethe, en 1833, dans « Maximes et Réflexions. » - Traduction par Sigismond Sklover, 1842.

Et, tandis que vous vous mettez à nu et étalez votre vie privée publiquement (grand écart d'une contradiction qui n'a plus l'heur d'émouvoir quiconque), des centaines de margoulins du Net vous spolient de votre vie privée et la commercialisent ou l'utilisent, la monétisent. C'est pour cela qu'ils vous espionnent en continu, en temps réel ! Vous avez des centaines d'agences d'espionnage, qui vont plus loin que les RG (Renseignements Généraux), qui vous filent le train, partout, tout le temps (et pas seulement sur l'Internet, votre Box télé, votre téléphone portable, la caméra qui lit votre immatriculation de véhicule lorsque vous entrez/sortez d'un parking, la caisse qui transmet ce que consomme le porteur identifié du chèque, de la carte bancaire, de la carte de fidélité...).

Lire : Découverte des cercles de connaissance : Quelques listes de ces margoulins ? Celles de Ghostery, par exemple :

Pénétrer vos cercles de connaissances
Si vous pensez que vous n'avez rien à cacher et que votre vie privée n'a pas à être privée, ces sociétés pensent, justement, qu'ils doivent vous connaître mieux que vous ne vous connaissez vous-même, mieux que votre mère ne vous connaît. Ils font pour cela des fiches sur chaque Internaute, mieux, plus complètes, systématiquement et plus rapidement que l'ancien service d'espionnage des Renseignements Généraux (RG) français contre lequel le peuple s'est soulevé.

Google - Connaître (découvrir et piller) et espionner vos cercles de connaissances - Pourquoi - Comment.
Google et le principe d'encerclement : Null n'échappera à Google.

La réaction des utilisateurs s'organise (réaction épidermique à l'espionnage et à la publicité) et les moyens de contrer l'espionnage en amont et, entre autre, de totalement bloquer le nerf de la guerre (l'argent par l'avalanche de publicités) en aval, sont une marche irréversible (boycott, alerte du public, blocage total par des pays, des entreprises, des particuliers, Open Source sur les mobiles et modules de filtrage...). On peut prédire l'échec total de Facebook et consorts dans leur forme actuelle (l'usage citoyen des réseaux sociaux est vivement encouragé, comme, par exemple, où se trouvent ou où manquent des points d'eau après un séisme...).

La sur-réaction des acteurs contre la réaction des utilisateurs est de rendre inatteignables et donc non filtrables, non analysables et non modifiables, les outils et les données, en les déplaçant vers la nébuleuse des "Clouds" (pour des raisons aussi fallacieuses que la mise à jour des applications, la lutte contre le piratage des applications, la mobilité des utilisateurs...). Le terminal de l'utilisateur deviendrait totalement dépourvu de toute intelligence locale et ferait uniquement ce que les agences de manipulation de tous les individus de la Terre leur disent de faire. Qu'ils ne soient plus qu'un écran, voire une implantation crânienne) et que ces agences prennent le contrôle total de l'humanité.


Régression de la notion de Vie Privée sur FacebookRégression de la notion de Vie Privée sur FacebookRégression de la notion de Vie Privée sur Facebook

Ce travail est celui d'un chercheur, "Matt McKeon", sur cette page : The Evolution of Privacy on Facebook. Le graphique y est dynamique et le travail de recherche est toujours en cours. On observe que, depuis la création de Facebook, ses clauses contractuelles "Vie privée" (Privacy) régressent régulièrement et que de plus en plus de données qui devraient être strictement privées sont ouvertement livrées à la libre consultation sur l'Internet entier, sans qu'il soit nécessaire de disposer d'un compte Facebook.

Créé le 3 février 2004 d'une manière limitée et fermée, Facebook et devenu privé (sur invitation) en septembre 2005 et public le 26 septembre 2006.

En avril 2010, mis à part la date de naissance et l'adresse eMail, plus aucune donnée que vous indiquez sur vous-même n'est privée ! Le contrôle de la visibilité de vos données personnelles ne permet pas grand chose et est quasiment impossible à atteindre.

Regression de la vie privée sur Facebook
Regression de la vie privée sur Facebook - 2005
Regression de la vie privée sur Facebook
Regression de la vie privée sur Facebook - 2006
Regression de la vie privée sur Facebook
Regression de la vie privée sur Facebook - 2007
Regression de la vie privée sur Facebook
Regression de la vie privée sur Facebook - nov 2009
Regression de la vie privée sur Facebook
Regression de la vie privée sur Facebook - dec 2009
Regression de la vie privée sur Facebook
Regression de la vie privée sur Facebook - avr 2010


Facebook - Tenter de récuper / Effacer les données détenues par FacebookFacebook - Tenter de récuper / effacer les données détenues par FacebookFacebook - Tenter de récuper / Effacer les données détenues par Facebook

Faire une demande d'accès à Facebook
Si Facebook ne répond pas ou n'obtempère pas, plainte contre “Facebook”

Facebook - Pour en savoir plus (liens externes)Facebook - Pour en savoir plusFacebook - Pour en savoir plus (liens externes)

Derrière le rideauDerrière le rideauDerrière le rideau


RéférencesRéférences" Références "


RessourcesRessources" Ressources "

02.12.2007 - Futura-Sciences - Facebook cède aux pressions pour bloquer les publicités intrusives
28.07.2009 - L'Express : Ce que Facebook fait avec vos photos

09.01.2010 - ReadWriteWeb : Zuckerberg, fondateur de Facebook, déclare que l'âge de la vie privée est révolu !
30.04.2010 - L'Express : Facebook affole le Web avec Open Graph
20.05.2010 - L'Express : Faut-il quitter Facebook, l'ennemi n°1 de la vie privée ?
21.05.2010 - L'Express : Vie privée: Facebook pris la main dans le sac
12.05.2011 - Tech Crunch : Facebook, You're Going To Need A Better Answer For Your Slimeball Stunt
13.05.2011 - L'Express : Facebook, machine à scandales
29.07.2010 - L'Expansion : Des millions de données Facebook dans la nature: danger ou coup de pub ?
24.10.2011 - Libération : Facebook conserve vos données à perpétuité, mêmes celles supprimées.
07.12.2011 - L'Express : Une faille de sécurité sur Facebook se retourne contre son fondateur, Zuckerberg.
27.02.2012 - Le Figaro : Facebook accusé d'espionner les SMS de ses utilisateurs
26.06.2012 - Wired : Facebook Quietly Releases ‘Find Friends Nearby,’ Then Quietly Pulls It
26.06.2012 - Frenchweb : L'imbécilité de "Find friends nearby" n'aura duré que 24 heures : pratique pour l'espionnage !
21.09.2012 - Enquête BVA : 53% des français ont une piètre ou très mauvaise opinion de Facebook.
03.05.2013 - LeMonde Informatique - Certains abonnés de Facebook quittent le réseau sans retour
31.05.2013 - LeMonde Informatique - 10 M$ d'amende pour le Nasdaq suite à la cotation chaotique de Facebook

Légende urbaine :
Tout le monde ayant compris que le métier de Facebook est de collecter et vendre de l'information privée, la panique peut se propager rapidement. Lorsque l'introduction de la chronologie (time line) permettant de circuler aisément dans ses anciens messages reçus / écrits sur "le mur", depuis des années, fit apparaître de très vieux messages, un vent de panique soufla, en France, déclanché par le journal gratuit "Métro". A la réflexion, il apparu qu'en réalité les conditions de la confidentialité sur Facebook changeant tout le temp, ce que l'on écrivait en 2007 - 2008 - 2009... était plus "libre" ou "privé" car ce n'était pas destiné à être aussi public qu'aujour'hui, mais il n'y a pas eu de bug de Facebook, il y a le lent glissement de Facebook vers le "tout public" et le délire d'un gamin nommé Mark Zuckerberg de, en toute simplicité, "changer les normes sociales" au niveau planétaire, rien que ça !
24.09.2012 : Metro France : Facebook : d'anciens messages privés publiés sur la Timeline
24.09.2012 - Le Monde : Bug Facebook - Messages privés datant de 2009 affichés en public (Facebook n'efface rien)
24.09.2012 - La Parisien : «Bug des messages privés» : Facebook dément
24.09.2012 - L'Expansion : Facebook: de vieux messages privés, datant de 2007 à 2009, deviennent publics


 Requêtes similairesRequêtes similaires" Requêtes similaires "