Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

SSI - Server Side Includes

SSI - Server Side Includes : Méthode dynamique permettant d’inclure un fragment de code (x)HTML au sein d'une page Web au moment où elle est servie.

20.01.2023 : Pierre Pinard.

Méthode permettant d’inclure un fragment de code (x)HTML au sein d'une page Web au moment où elle est servie. C'est une technologie dynamique. Les SSIServer Side Includes ») sont de simples balises (<!-- include virtual="/chemin/de/localisation" -->) à ajouter aux pages Web concernées, voire l’intégralité des pages du site, pour commander l’importation du fichier localisé en remplacement de la balise. Le code HTML contenu dans ce fichier est inclus dans la page contenant l’appel, à l’endroit même de cet appel.

Cet artifice a pour principal intérêt de faciliter la maintenance d’un site Web. Les fractions répétitives du code (menus, entêtes, barres de navigation, bas de page, etc.) sont stockées dans de petits fichiers HTML, en un seul endroit (généralement un répertoire du site nommé SSI), et sont ajoutées à la demande au code de toutes les pages utilisant ces éléments communs. Ainsi, un menu présent sur chaque page sera remplacé par un appel à un unique fichier contenant le code de ce menu. Ceci offre deux avantages :

  1. S'il y a une modification à apporter au code, la modification du code n’est à faire qu’une fois et cette modification est appliquée automatiquement à toutes les pages concernées. L'homogénéité du code devient d'une simplicité enfantine.

  2. Le code n’est stocké qu’une seule fois sur le serveur, d’où une substantielle économie du volume de l’hébergement. Par exemple, tout le bas de page de toutes les pages du site peut n’être hébergé qu’une seule fois.

L’inclusion du fichier appelé se fait côté serveur (« server side »). La transformation opérée est transparente et n’augmente pas le temps de chargement des pages.

Les fichiers doivent être renommés en .shtml.

Un autre usage des SSI est d'ajouter à une page Web statique un contenu généré dynamiquement.


Il est possible de mettre en place quasiment la même méthode en convertissant du code HTML en JavaScript (« document write ») et, dans le code des pages, appeler l’exécution du code.

La conversion se fait, par exemple, avec des services gratuits en ligne comme :

  1. Conversion HTML vers js avec le service accessify

  2. Conversion HTML vers js avec javascriptkit.com

L’appel se fait par :
<script src="chemin/de/localisation/nomdufichier.js"></script>

Par exemple :
<script src="https://assiste.com/ssi/mentions_legales.js"></script>

Note : les appels aux fichiers, dans cette méthode, se font lors de l'interprétation du code HTML de la page visitée par le navigateur utilisé par le visiteur. Il y aura donc une ou deux nanosecondes de plus en vitesse de lecture de la page Web (insensible pour le visiteur, mais parfois dramatiquement angoissante pour le Webmaster accroché à ses mesures et comparatifs en SEO). Toutefois, notons que le script téléchargé reste en mémoire et que donc, s'il est appelé plus d'une fois à travers toutes les pages visitées du site, il y a une accélération grâce à cette méthode.

SSI - Server Side Includes - SSI : « document write » JavaScript

Il existe un autre acronyme SSI pour « Single Sign-in » (une alternative à Single sign-on).

SSI - Server Side Includes - Ne pas confondre # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #