Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Malware Immunizer

Malware Immunizer était un outil de protection de type antivirus, n'existant plus. Il pratiquait une technique appelée « vaccination ».

« Malware Immunizer » était une application gratuite dédiée à la protection contre certaines malveillances s’exécutant sous le système d’exploitation Windows de Microsoft. Sa dernière version est la 1.5 du 22 octobre 2007. Cette application n'existe plus.

Sa méthode de protection, appelée « vaccination », consistait à inscrire dans une zone appropriée utilisée par une malveillance, quelque chose qui faisait croire à la malveillance, lorsqu’elle cherchait à infecter un ordinateur, qu’elle était déjà installée. Simple et furieusement efficace.

Note :

Une autre technique de « vaccination » est le « Kill bit » que Microsoft mettra en place contre ses propres turpitudes après le développement de sa technologie scélérate ActiveX.

Les logiciels malveillants contre lesquels « Malware Immunizer » protégeait devaient donc être déjà connus afin de savoir comment ils s’installaient pour les en empêcher.

« Malware Immunizer » incluait également la prévention contre l’installation de logiciels légitimes potentiellement destructeurs s’ils sont mal utilisés. Par exemple :

  • Le logiciel légitime ne dispose pas d’une fonction « annulation » d’une opération.
  • Le logiciel légitime ne dispose pas d’un système d’alerte et demande d’approbation lors de modifications du système.

« Malware Immunizer » permettait d'empêcher l’installation d’une petite liste de logiciels malveillants sur un ordinateur (200 à 300 malveillances, et encore… dans des variantes connues uniquement), mais n’était en aucune manière un antivirus ni un pare-feu dont vous devez impérativement disposer.

« Malware Immunizer » n’était pas une tâche s’exécutant en permanence. On lançait « Malware Immunizer » dans sa dernière mise à jour, il faisait ses inscriptions et se terminait. Vous aviez la possibilité de sélectionner les « malveillances » contre lesquelles vous souhaitiez vous immuniser, mais permettre l’installation de logiciels légitimes, bien que dangereux en cas de mauvaise manipulation.

Vérifiez fréquemment ses mises à jour.

« Malware Immunizer » n'éradiquera jamais un logiciel malveillant déjà installé. Il détectera sa présence lorsqu’il cherchera à vous « vacciner » contre lui, mais vous devez impérativement disposer d’un antimalware ou un antivirus pour supprimer la malveillance.

« Malware Immunizer » n'avait pour but que de détecter et empêcher une petite liste de malveillances, susceptibles d’être bloquées par le principe de la « vaccination », d’infecter votre ordinateur.

« Malware Immunizer » recherchait et supprimait également les modifications pirates (hijack) de votre fichier Hosts.

« Malware Immunizer » pouvait également télécharger un fichier Hosts de blocage des sites Web malveillants connus.

« Malware Immunizer » installe Visual Basic 6 Runtime (inclus).

« Malware Immunizer » fonctionnait sous Windows XP Home et Pro. Le système de fichiers pouvait être FAT32 ou NTFS. Il ne fonctionnait pas sous Win9x. Il nécessitait une résolution d'écran minimum de 1024x768 en couleurs 32 bits et un tout petit espace disque pour créer les dossiers et les fichiers de protection.

Malware Immunizer -
Malware Immunizer - Malware Immunizer