Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Virus - Typologie des méthodes de propagation

Virus - Typologie des méthodes de propagation d'un virus sautant d'une machine à une autre. Outre la voie classique (et statique) par hôte infecté, le virus devient ver (worm) et se transmet lui-même par e-mail ou par P2P ou par exploitation d'une faille de sécurité, etc.

cr  01.04.2012      r+  21.08.2020      r-  16.02.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

Il existe plusieurs méthodes de propagation d'un virus pour lui permettre de sauter d'une machine à une autre. Outre la voie classique (et statique) par hôte infecté (par cheval de Troie), le virus devient ver (worm) et se transmet lui-même par e-mail ou par P2P ou par exploitation d'une faille de sécurité, etc.

Vers ou Worms ?
Les « vers » sont connus dans le monde informatique, sous leur nom d'origine : « worms ». Nous utiliserons le vocable « vers » de préférence, mais le terme worm sera utilisé presque partout sur l'Internet et, surtout, chez les éditeurs d'antivirus et par tous les professionnels de la sécurité.

Nota : Un virus peut utiliser plusieurs méthodes de propagation simultanément
Un virus qui cherche à avoir la plus grande diffusion possible peut utiliser plusieurs méthodes de propagation simultanément. C'est le cas, par exemple, du virus Netsky (Worm_Netsky) - un virus vu pour la première fois en mars 2004 et qui est toujours l'un des plus virulents lors de la révision de cette page (janvier 2008) - il utilise simultanément :

  • Ingénierie sociale
    Il s'envoie par e-mail et tente de faire croire que le courriel provient d'une source valide. Il s'agit de briser et passer au travers de la barrière la plus critique : obtenir du destinataire qu'il ouvre l'e-mail puis exécute la pièce jointe.

  • Envoie par e-mail
    Il comporte son propre serveur de messagerie (serveur SMTP - (Simple Mail Transfer Protocol)) pour s'envoyer et s'attaque à toutes les adresses trouvées sur la machine infectée (dont, mais pas seulement, tout le carnet d'adresses). Les méthodes sont les mêmes que celles du spam et peuvent aller jusqu'à l'usage de réseau de machines piratées (Botnets faits de Zombies) pour se propager de manière fulgurante en quelques minutes à plusieurs millions d'adresses e-mail. On parle de spam viral.

  • Exploitation d'une faille de sécurité
    Faille Incorrect MIME Header Vulnerability (MS01-020) - voir Microsoft Security Bulletin MS01-020

  • Réseau de P2P
    Netsky cherche dans tous les lecteurs de la machine infectée des répertoires pouvant être des répertoires partagés d'un client P2P quelconque et s'y colle sous un nom accrocheur comme :
    # 1001 Sex and more.rtf.exe
    # 3D Studio Max 6 3dsmax.exe
    # ACDSee 10.exe
    # Adobe Photoshop 10 crack.exe
    # Adobe Photoshop 10 full.exe
    # Adobe Premiere 10.exe
    # Ahead Nero 8.exe
    # Altkins Diet.doc.exe
    # American Idol.doc.exe
    # Arnold Schwarzenegger.jpg.exe
    # Best Matrix Screensaver new.scr
    # Britney sex xxx.jpg.exe
    # Britney Spears and Eminem porn.jpg.exe
    # Britney Spears blowjob.jpg.exe
    # Britney Spears cumshot.jpg.exe
    # Britney Spears fuck.jpg.exe
    Etc.

    On remarquera que tous ces fichiers ont une double extension et que, Microsoft masquant les extensions des fichiers (ici, le .exe signalant un fichier exécutable), l'utilisateur croit avoir à faire à un fichier de type image (extension .jpg) ou tout autre truc anodin alors qu'il va ouvrir un programme exécutable malveillant. Lire impérativement :

    Comment afficher (voir) les extensions de fichiers

    Liste des types de fichiers dont il faut se méfier (dangereux)

- -

Dossier (collection) : Classes de malveillances

Adware – (Afficheur de publicités)
Adware intrusif
Anarchie
ANSI Bomb
AOL Pest
Automate d'appels téléphoniques
Banker – (Malware Banker, Malware Banking, Trojan Banker, Trojan Banking, Virus Banker, Virus Banking)
Barres d'outils
BHO – (BHOsBrowser Helper Object)
BBinder – (classeur de fichiersréorganiseur de fichiers morcelésréassemblage de fichiers morcelés)
Bluejacking – (exploitation des vulnérabilités du Bluetooth)
Bluesnarfing – (exploitation silencieuse de la technologie Bluetooth)
Bot – (Robots)
Botnet – (Réseau de robots)
Botnet as a Service – (BaaS)
C&CCommand and Control
Calcul distribué
Cheval de Troie – (Trojan)
Cookie de tracking – (Trackware Cookie)
Cracking Doc – (Document de crackage)
Cracking Misc – (Craquage Divers)
Cracking tools – (Outils de crack)
Crypto-ransomware
Cryptoware
DDoS – (Déni de Service DistribuéDistributed Denial of Service)
DNS hijacking – (DNS hijackerRedirection DNS)
DoS – (Déni de serviceDenial of Service)
Dropper – (Virus compte-gouttesDropper virus)
Encryption Tool
Explosives
Firewall Killer – (Tueur de pare-feu)
Flood (InondationDélugeInondation informatiqueInondation numérique)
Flooder (Computer science floodInondation numériqueinondation informatiqueDéluge informatiqueNoyer un ordinateurNoyage numériqueNoyage d’ordinateurs)
Fraudes 419 (Spam 419Spam africainSpam nigérien)
Hacking tools – (Outils de hack)
Hacking Tutorial (Tutoriel de piratage)
Hijacker (Pirate de navigateurDétournement de navigateur)
Hostile ActiveX
Hostile Java
Hostile Script
IRC War
Keygen
Key Generator
Keylogger
Loader
Lockpicking
Macrovirus
Mail Bomb
Mail Bomber
Mailer
Malvertising
Malware as a Service – (MaaS)
Misc
Misc Doc
Misc Tool
Modificateurs des SERP (Search Engine Results Page) des moteurs de recherche – (résultats moteurs de recherche menteurs)
NetTool
Notifier
Nuker
Outils de création de privilèges
Outils révélateurs de mots de passe
P2P BotNet
Packer (compression, encryptage)
Password Cracker
Password Cracking Word List
Password Stealer (Spyware PasswordStealer Steal stored credentials USB Password stealer)
Patch
PHA (applications potentiellement nuisibles)
Phishing
Phreak (Phreaker Phreaking)
Phreaking Text
Phreaking Tool
Pirateware
Profiling
Rançongiciel
Ransomware
RAT Remote Administration Tool (Outil d'administration à distance)
Redirection DNS
Remballe
Revenge porn
Rip (Ripoff Rip-off Ripper Rippeur Ripping)
Scanner de ports
SMiShing (phishing par SMS)
Spam – (courriel indésirableemail ennuyeux email virus courriel publicitaire)
Spam tool
Spam vocal
Spoofer
Spoofing (Usurpation)
Spyware (Theft)
Stealer
Super-Cookies
Sybil attack
Tracking
Trojan Creation Tool
Trojan Source
Truelleware (Shovelware)
Trustjacking
Typosquatting
Video jacking
Virus
Virus PEBCAK
War Dialer – (Janning)
Worm – (verpropagationvirus)
Worm creation tool(Outils de création de virusOutils de création de vers)
Zombie
Zombification


Dossier (collection) : Typologies des méthodes de réplication des virus

Virus - Typologies des méthodes de propagation des virus

Virus - Propagation par hôte infecté (cheval de Troie)
Virus - Propagation par secteur de boot infecté
Virus - Propagation par autopropagation (vers - worm)
Virus - Propagation par e-Mail et spam viral
Virus - Propagation par messagerie instantanée
Virus - Propagation par Internet
Virus - Propagation par réseaux de P2P
Virus - Propagation par réseaux locaux
Virus - Propagation par canaux IRC
Virus - Propagation par failles : « blended threat »
Virus - Propagation par ingénierie sociale
Virus - Propagation par Hoax


Ailleurs dans Assiste et sur le Web Ailleurs dans Assiste et sur le Web Ailleurs dans Assiste et sur le Web Virus - Typologie des méthodes de propagation

  1. #Virus - Typologie des méthodes de propagation#