Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Ripoff - Logiciel volé, maquillé, revendu (escroquerie)

Ripoff - Logiciel basé sur le vol d'un autre logiciel, généralement gratuit, détourné, interface maquillé et commercialisé (très cher). Rip (Rip-Off, Ripoff, Ripping, etc.) constitue une escroquerie.

Rip-off qualifie un logiciel basé sur le vol d'un autre logiciel, gratuit, et revendu très cher.

Rip-off est un terme (multimots) anglais ayant plusieurs acceptions dont :

  • Une situation où un vendeur de quelque chose charge trop le coût de cela
  • Un produit ou un service qui coûte beaucoup trop cher par rapport à sa valeur
  • Une copie illégale ou imitation d'un produit - les DVD vendus dans les rues sont des Rip-off

Dans le monde de l'informatique, un Rip-off peut être :

  • Un Rip-off software : une copie illégale d'un autre logiciel, généralement un logiciel gratuit, réhabillé (modification de son apparence ou de sa charte des couleurs) et vendu beaucoup plus cher que l'original (surtout si l'original est gratuit !)
  • Un Rip-off data-base : une copie illégale de la base de données d'un autre logiciel, généralement la base de signatures d'un scanner de type antivirus ou antimalwares

Dans le monde numérique, rip est un terme essentiellement utilisé en piraterie d’œuvres protégées (voir l'encyclopédie des termes du warez) par des droits d’auteurs ou droits voisins et est accolé à un autre terme indiquant la nature technique de l'encodage ou du support de la source piratée, le tout constituant un « tag » signifiant, donné par celui qui a fait l'extraction (personne individuelle ou équipe appelée « team »), à ceux qui souhaitent une copie libre (piratée) de cette œuvre.

Si une œuvre a été piratée (extraite) à partir d'un Blu-ray Disc, le tag sera BDRip (BD étant l'abréviation officielle de Blu-ray Disc).

Au sens littéral/général, rip signifie : imitation contrefaite, plagiat, faux, falsification, contrefaçon, imitation, copie, etc.

Rip ou Rip-off ou Ripoff (action de ripping avec un outil appelé Ripper [ou Rippeur en français]), dérivé du verbe anglais « rip »), signifie donc : extraction d'une source numérique ou analogique (son, image, vidéo, etc.) de son contenant (avec percement de son système de protection anticopie) vers un autre format, toujours numérique, et libéré du mécanisme anticopie. La piraterie de logiciels est autre chose (hack, crack, keygen, etc.).

Originellement (historiquement), un Rip était l'action d'extraire la bande-son (la musique) d'un jeu pour consoles Amiga vers des fichiers son. Puis le terme s'est étendu à l'extraction des fichiers WAV et MP3 des CDs audio. Désormais, il est utilisé pour toutes les extractions depuis un contenant (CD, DVD, Blu-ray, Flux Web, etc.).

Dans le monde du Warez, on croit, à tord, que le Rip comporte deux actions. Des tags tordus, ambiguë, faux, trompeurs, etc. tentent de faire dire ces deux actions à la fois. Ils ne veulent rien dire, mais embarquent les leechers dans d'interminables recherches sur ce que ces tags veulent dire, dans d'innombrales questions récurentes sur les forums, dans des arrachage de cheveux et des maux de tête) :

  1. L'action d'extraire ou obtenir le signal (généralement sans perte de qualité) depuis un support (qu'il faut préciser - ce qui indique la qualité de la source). Ça c’est le Rip.
  2. L'action de « travailler » l'extraction (compression/conversion/encodage, avec ou sans perte), qu'il faut préciser - ce qui indique la qualité du travail). Ça c’est l'encodage.

Ce n'est pas parceque certains outils de piratage font les deux opérations qu'il faut confondre l'une avec l'autre !

Un tag de Rip doit donc indiquer la source du Rip et rien d'autre. On ne doit pas chercher à lui faire dire le paramétrage du Codec utilisé pour la compression (ou non) de la source extraite lors du rip. Le tag de Rip doit être complété, dans le nom de la release, par 4 autres tags précisant :

  1. La qualité du travail de compression (hauteur : 1080, 720, 576, 352, etc., en HD, HDLight, etc.)
  2. L'algorithme/format de compression vidéo : le Codec vidéo (ISO, VOB, DivX, XViD, X264, X265, etc.)
  3. L'algorithme/format de compression audio : le Codec audio (AC3, DTS, Flac, MP3, etc.)
  4. Le format du conteneur de sortie (WAV, avi, MP4, MKV, etc.), ce qui laisse présager ou non de la présence de sous-titres, de langues, etc.

Les tags de Rip sont :

  • VHSRip est un Rip analogique d’une cassette VHS vers un format numérique (plutôt pour des souvenirs enregistrés).
  • CDRip est un rip depuis un CD
  • DVDRip est un Rip depuis un DVD.
  • BDRip ou BRRip ou BLURAYRip sont des synonymes désignant des Rip depuis un Blu-ray. Un seul de ces tags devrait être retenu.
  • TVRip : capture d'un flux TV, sans que l'on en connaisse la qualité, mais sous-entendu dans une résolution égale ou inférieure à 720 (un flux de faible résolution) depuis que les tags HDTV ou HDTVRip sont utilisés pour les captures de flux télé en haute définition. Normalement, la résolution de la release est la même que celle du flux capturé.
  • HDTVRip (ou HDTV) est utilisé pour les captures de flux télé en haute définition. Résolution au moins égale à 1080.
  • Cam (de Caméra) ou CamScr : anciennement appelé screener (du mot anglais « screen » [écran]). Piratage à l'aide d'une caméra (dans une salle de cinéma, en filmant l'écran). Qualité immonde (plus cris, chuchotements, éternuements, circulation des spectateurs devant l'écran, etc.). Les releases de type Cam (screener) sont généralement interdites.
  • DVDScr : Il s'agit d'un DVDRip à partir d'un DVD promotionnel, envoyé à la presse et aux critiques parfois plusieurs mois avant la sortie en salle. Comporte des incrustations visibles d'anti-piratage. Interdit. N'a d'utilité que pour l'exploit dans la Scène Warez.
  • BRScr : il s'agit d'un BRRip à partir d'un Blu-ray promotionnel, envoyé à la presse et aux critiques parfois plusieurs mois avant la sortie en salle. Comporte des incrustations visibles d'anti-piratage. Interdit. N'a d'utilité que pour l'exploit dans la Scène Warez.
  • SATRip est un rip depuis un flux satellitaire.
  • VinylRip ou LpRip est un rip, généralement avec l'utilitaire Audacity, d'un disque vinyle (33 tours, 45 tours).
  • K7Rip est un rip, généralement avec l'utilitaire Audacity, d'une K7 audio (plutôt pour des souvenirs enregistrés).
  • WebRip ou Web-DL : WebRip ou Web-DL n'ont aucune signification, car la qualité de la source est inconnue. La source provient du Web, c'est tout. Ce peut être n'importe quoi (du YouTube de basse résolution ou une capture d'un flux en haute résolution [VOD, Netflix, ...]). La source et sa résolution doivent être indiquées, sinon, WebRip ou Web-DL tout seul n'a aucune signification et doit être interdit ainsi que les releases ainsi taguées.
  • HDRip : HDRip n'a aucune signification, car la source est inconnue - HD, pour Haute Définition, ne précise absolument pas la source et est souvent utilisé de manière mensongère par des uploaders qui veulent faire du chiffre (du ratio) au détriment des leechers. Ce tag, et les releases ainsi taguées, doivent être interdits.

Enfin, il doit y avoir une cohérence entre la qualité de la source et la qualité du travail d'encodage. Un encodage en x265 1080 d'une source VHS est du pur enfumage. Tout travail d'encodage, sauf les encodages sans perte (lossless), dégrade le signal entrant qui ne peut jamais être amélioré (upscale/upgrade), sauf travail de remasterisation qui n'a plus rien à voir avec la compression/encodage.

Ripoff -


Dossier (collection) : Filtres du Web (Link checkers - Anti-phishing - Anti-malware)

Dossier : Filtres antiphishing antimalwares du Web
Dossier : Phishing

Les différents filtrages du Web

Reconnaître un site de phishing - cas tcamiot.fr

Dispositifs natifs
Microsoft SmartScreen
Google Safe Browsing
Comparatif SmartScreen vs Safe Browsing

Activation / Désativation des filtres natifs
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 7
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 8
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 9
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 10
Activer anti-phishing anti-malware natif IE 11
Activer anti-phishing anti-malware natif Firefox
Activer anti-phishing anti-malware natif Safari
Activer anti-phishing anti-malware natif Opera
Activer anti-phishing anti-malware natif Chrome

Dispositifs tiers
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Web Lite (n'existe plus)
WOT
Trustwave SecureBrowsing
Disconnect
AdGuard - Extension pour navigateurs
Avira Browser Safety
Serveurs DNS filtrants

Avis en ligne (Web-Réputation) sur un site
Webutation
WoT Web of Trust
McAfee TrustedSource
McAfee SiteAdvisor
Norton Safe Web
Norton Safe Search
Norton Safe Web Lite
NSW
Google Safe Browsing
Google Transparence
WMTips
Alexa
WebStatsDomain
NoScript
hpHosts
Yandex
URLVoid
VirusTotal (VTZilla)
Dr.Web LinkChecker
Scamadviser
SaferPage.com
Website Antivirus
G-Rated
Wikipedia Trust Links
SiteJabber
Web Security Guard

Plug-in de Web-Réputation
Plug-in Trustwave SecureBrowsing
Plug-in WoT - Web of Trust
Plug-in Avast! WebRep
Plug-in AVG LinkScanner
Plug-in McAfee SiteAdvisor
Plug-in Norton Safe Web Lite
Plug-in Trend Micro TrendProtect
Plug-in Norton Safe Web
Plug-in Trend-Micro Web Addon
Plug-in Yandex Safe Browsing

Archives
Microsoft SmartScreen en 2004



Ripoff - Ressources
Ripoff - Ripoff