Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

cr  01.04.2012      r+  01.06.2024      r-  10.07.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

Il existe quelques outils gratuits, en ligne, analysant le corps d'un Email (et l'entête si vous savez la lui donner), afin de déterminer si un Email reçu est un scam.

Normalement, il n'y a besoin de rien pour détecter une tentative d'arnaque du type Scam. Il suffit de lire l'Email, si on a du temps à perdre, pour éclater de rire avec les promesses de dons, cadeaux, etc. ... portant sur des dizaines de millions d'€ ou $ qui tombent du ciel moyennant si peu d'efforts.

Les outils en ligne sont orientés langue anglaise.

https://scammed.by/analyze.php - Analyse d'entête

https://emailprivacytester.com/ - eMail Privacy Tester - Analyse d'entête




L'origine des fraudes dites « africaines » est, traditionnellement, attribuée au Nigeria, sous les noms de « fraudes nigérianes » ou « arnaques nigérianes » ou « scam nigérian », etc. ... Le Nigeria est ainsi livré à la vindicte publique et est considéré, à tort, comme l'épicentre de ce phénomène sur le WEB.

Accusé de tous les maux, et pâtissant d'une image commerciale et touristique déplorable à cause de cela, le Nigéria est, pourtant, le seul pays à avoir mis en place une législation contre les arnaques dites « fraudes nigérianes » ou « arnaques nigérianes » ou « scam nigérian », etc. ..., ce qui pousse les criminels et cybercriminels vers les pays limitrophes. Cette législation, la section 4-1-9 du Code pénal du gouvernement de la République fédérale du Nigéria, a donné son nom à ce type de fraudes : les « Fraudes 419 ».

Si les populations africaines sont très majoritairement à l'origine de ce type d'arnaques, avant même que le WEB n'existe, ces populations ne sont pas toujours résidentes du Nigéria.

Les pays suivants sont des pépinières de « brouteurs » : Irak, Iran, Afrique du Sud, République Centrafricaine, Ethiopie, Sénégal, Congo, les pays d'Afrique de l'Ouest comme Togo, Sierra Leone, Burkina Faso, Mali, Ghana, Côte d'Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, etc. ...

D'autres pays, non africains, sont lourdement impliqués. Ces arnaqueurs, criminels et cybercriminels se trouvent dans toutes les diasporas noires à travers le monde et c'est hors d'Afrique qu'ils sont le plus virulents.

Dans une faible proportion, des ressortissants occidentaux de pays démocratiques pratiquent également les « fraudes nigérianes ».

L'Asie et les pays de l'Est sont également des pépinières des « fraudes nigérianes ».

Des statistiques, faites en 2006, sont formelles : les attaques de type « Fraude 419 » proviennent, géographiquement, et dans cet ordre décroissant, des pays suivants :

  1. États-Unis d'Amérique
  2. Royaume Unis (Angleterre)
  3. Nigéria
D'autres pays sont des sources importantes de ces escroqueries de type « Fraude 419 » :

Historiquement, les plus anciennes arnaques de ce type, dont on ai une trace écrite certaine, sont des Arnaques françaises - « La lettre de Jérusalem » - et remontent à 1789. On peut aussi évoquer une arnaque connue sous le nom de « La prisonnière espagnole » qui remonte au XVème s.




De très nombreuses escroqueries, arnaques et fraudes, sur le Web, ne relèvent pas des Fraudes 419 mais s'en rapprochent par les mécanismes mis en place. Il s'agit de soutirer de l'argent à une victime, en arguant de tout et n'importe quoi, car il y a toujours au moins un point faible chez tout le monde et il y a toujours d’innombrables personnes en état de faiblesse. Il suffit de trouver le point faible et d'appuyer dessus pour que l'escroquerie s'allume.

Toutes ces arnaques abusent de la crédulité des victimes par usage de techniques de persuasion relevant de l'Ingénierie sociale.

Il faut appâter la victime avec un baratin quelconque, faisant participer la future victime à une histoire romanesque où il est question de tragédies bouleversantes, ou de sauvetages héroïques, ou d'aventures, etc. Il est toujours question de récompenses, de promesses de gains à faire pâlir un roi ou rêver un adolescent à la recherche de trois francs six sous pour acheter le dernier jeu vidéo à la mode. Oh ! Il y a bien quelques menus frais à avancer, mais qu’importe puisqu'on y croit. On a besoin d'y croire !

Il doit être possible d'extorquer le prix d'une balade en fusée à des crédules pour leur prouver que la terre est plate et que prétendre le contraire n'est qu'un complot mondial !