Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

FAPSI

Dernière mise à jour : 2017-04-28T00:00 - 28.04.2017
01/06/2012 - 14h33 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard)

Le réseau d'écoute de la FAPSI est l'équivalent, en Russie communiste, d'Echelon dans le monde démocratique.

FAPSI - Lien permanentFAPSIFAPSI

Rapport du STOA le 11 juillet 2001, au Conseil Européen.

Le STOA (Scientific and Technological Option Assesment) est un organe du Parlement Européen chargé de commissionner des études approfondies sur des sujets scientifiques spécifiques. Le STOA est un membre actif d'EPTA, le réseau d'évaluation des choix technologiques du Parlement Européen (European Parliamentary Technology Assessment Network) aux destinées duquel il préside en 1998.

La FAPSI (Direction des transmissions présidentielles – Federalnoye Agentstvo Pravitelstvennoy Svyazi), le service de renseignement russe responsable pour la sécurité des communications et le SIGINT, exploite, conjointement avec le GROU (Service de renseignement de l'armée), des stations au sol en Lettonie, au Vietnam et à Cuba.

Conformément à la base juridique, l'objectif de la FAPSI consiste à recueillir des informations d'ordre politique, économique, militaire et technico-scientifique aux fins de promouvoir le développement économique ainsi que le progrès scientifico-technique et militaire(139). De plus, le directeur de la FAPSI a constaté en 1997 que sa fonction première était l'interception des communications étrangères codées ainsi que l'écoute mondiale(140).

Dans la zone de l'Atlantique, il y a la station cubaine de Lourdes (82° O / 23° N), qui est exploitée en commun avec le service de renseignement cubain. Par l'intermédiaire de cette station, la Russie recueille à la fois des informations stratégiques, militaires et commerciales(141). Pour la zone de l'océan Indien, il y a des stations en Russie, à propos desquelles on ne dispose d'aucune information précise. Une autre station située à Skrunda (Lettonie) a été fermée en 1998(142). Dans la zone du Pacifique, il y aurait une station dans la baie de Cam Ranh (République socialiste du Vietnam). On ne sait rien de précis sur ces stations ni sur le nombre et les dimensions des antennes.

Ces stations et celles qui existent en Russie même permettent en théorie une couverture mondiale. En l'occurrence, les informations disponibles sont néanmoins également insuffisantes pour pouvoir affirmer avec certitude quelque chose.

Voir Echelon