Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Multiplateforme

Logiciel multiplateforme (cross-platform, platform independent) : logiciel développé pour fonctionner sur plusieurs couples matériel/système d'exploitation.

01.01.2012 - Révision 21.08.2020 - Révision mineure 24.05.2022. Auteur : Pierre Pinard.

Un logiciel est dit « Multiplateforme » (ou « Multi-plates-formes » - « Multi plates formes » - « Multi plates-formes » - « Multi-plates-formes » - « Multiplateformes », mais aussi « cross-platform » ou « platform independent » « multi-platform ») lorsqu'il est développé pour fonctionner sur plusieurs « couples matériel/système d'exploitation ».

Certains logiciels ne fonctionnent que sur une seule plateforme matériel, comme ceux basés sur des processeurs Intel ou Motorola, ou sous un seul système d'exploitation (liste des systèmes d'exploitation), comme Windows ou Linux. Ils sont alors confinés à un unique « couple matériel/système d'exploitation » : par exemple le monde PC sous Windows. C'est le cas de Microsoft Office.

D'autres logiciels sont développés pour fonctionner sous plusieurs systèmes d'exploitation. Ils sont « portables » car « multiplateformes » et sont donc appelés à une plus large diffusion (gratuite ou commerciale). Simultanément, ils permettent une homogénéité des applications au sein d'une même entité (foyer, administration, entreprise...) ayant un parc matériel hétérogène. C'est le cas de OpenOffice.

Ne pas confondre cette notion de portabilité « multiplateformes » avec la notion de « logiciels portables ».

De nombreux langages de programmation sont de bons exemples d'applications mono ou multiplateformes.

  • C++ (runtime C++), Cobol, Java, Fortran, ...
    Un programme est écrit dans un langage unique de « haut-niveau » (côté humain) puis est rendu compréhensible pour les jeux d'instructions de diverses plateformes matériel cibles, lors d'un processus de transformation vers le « bas niveau » (côté matériel) par diverses méthodes (compilation, pré-compilation, interprétation).

  • Assembleur (langage de programmation)
    Chaque plateforme matériel dispose d'un langage de programmation exclusif (mono plateforme), son « langage machine », qui permet de programmer directement dans son jeu d'instructions (langage d'assemblage dit « Assembleur »). Programmer en « Assembleur » permet de tirer les performances optimales (fonctions et vitesse d'exécution) d'un matériel (cas typique d'un « pilote » [driver] de périphérique informatique).

Les systèmes d'exploitation eux-mêmes sont un bon exemple de logiciels mono ou multiplateformes :

  • Windows, de Microsoft, est un logiciel ne fonctionnant que sur l'unique plateforme matériel PC (ordinateurs à base de processeurs Intel, Amd, Cyrix... et tous les processeurs X86 - processeurs compatibles avec le jeu d'instructions du processeur Intel 8086 et ses évolutions successives : jeu d'instructions X86-32 bits, jeu d'instructions X86-64 bits).

  • Unix, dans ses déclinaisons communautaires Linux, est un logiciel fonctionnant sur d'innombrables plateformes matériel : tous les X86 (PC et compatibles PC), Macintosh, DEC Alpha, Sparc, Itanium, m68k, la plupart des systèmes embarqués, civils ou militaires (box, robots, aérospatial, drones...), des modems/routeurs grand public (la Freebox de Free, la Neufbox de SFR ou la Livebox d'Orange...), plus de 91% des supercalculateurs les plus puissants de la planète.


    Linux est utilisé pour faire tourner plus de 91% des supercalculateurs de la planète (novembre 2011) - Source top500.org
    Linux est utilisé pour faire tourner plus de 91%
    des supercalculateurs de la planète
    (novembre 2011) - Source top500.org
# # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #