Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Floppy, support de stockage magnétique fin et souple

Une « disquette », également appelée « floppy » ou « floppy disk », ou simplement disque (disk) à l’époque où rien d’autre n’existait, est un type de disque de stockage magnétique numérique.

Une disquette, également appelée floppy, floppy disk, ou simplement disque (disk) à l’époque où rien d’autre n’existait, est un type de disque de stockage magnétique numérique composé :

  • d'un support de stockage magnétique fin et souple
  • scellé dans un boîtier en plastique rectangulaire
  • doublé d'un tissu qui élimine les particules de poussière.

Les disquettes sont manipulées à la main et sont lues et écrites dans un lecteur de disquette (FDD - Floppy Disk Drive).

Les disquettes ont un format :

  1. En 1971 - 8" (203 mm) - de 81 KO à 1,2 MO
    Initialement, un format souple de 8 pouces (203 mm), inventé fin des années 1960 et commercialisées en 1971. Capacité initiale de 81 KO pour finir, en 1977, à 1,2 MO.
  2. En 1976 - 5 1/4" (133mm) - de 360 KO à 1,2 MO
    Un format plus petit apparaît ensuite, en 1978, de 133 mm (5 1/4") en 1976, inventé par Shugart Associates. Capacité initiale de 360 KO pour finir, en 1982, à 1,2 MO (travaux exotiques en 1988, non commercialisés, avec une magnétisation perpendiculaire au substrat au lieu d’horizontal – voir cette page dans le livre « Spintronics: Theory, Modelling, Devices » ) – pas d’information sur la capacité qui aurait pu être atteinte.
  3. En 1982 - 3 1/2" (90mm) - de 260 KO à 240 MO
    Un format rigide de 90 mm (3 1/2") apparaît en 1982. Capacité initiale de 260 KO pour finir, en 1997, à 240 MO.

Les disquettes constituaient, initialement, l’unique forme de stockage de données. Elles étaient omniprésentes et ont constitué l'unique moyen d’échange depuis le milieu des années 1970 et ont continué à être utilisées en ce sens aux premières années du 21e siècle.

Au début des années 70, les virus existaient déjà et, sur une disquette, leur vitesse de propagation était celle d’un étudiant traversant un campus universitaire à pied ! Il y avait des pointes de vitesse en vélo ou même en Solex ! Internet ne sera inventé que beaucoup plus tard, le 06 août 1991. Lire Histoire des virus.

En 2006 les ordinateurs ne sont plus fabriqués avec des lecteurs de disquettes. S’il faut en manipuler, on utilise un lecteur externe sur un port USB.

La prévalence des disquettes dans la culture de la fin du XXe siècle était telle que l’icône d’une disquette était encore souvent le symbole (l'icône) pour les fonctions de sauvegardes.

Les lecteurs de disquettes ont encore quelques utilisations limitées, en particulier avec les équipements informatiques industriels traditionnels (SCADA), mais ils ont été remplacés par des méthodes de stockage de données beaucoup plus volumineuses, telles que les :

  • clés USB
  • cartes de stockage flash
  • disques durs externes portables
  • disques optiques de stockage
  • stockage disponible via des réseaux informatiques (clouds)

Windows 10 ne supporte plus les disquettes

En 2014, lors des « Technical Preview » de Windows 10 (première version le 1er octobre 2014), Windows 10 ne supportait plus les lecteurs de disquettes (plus pilote/driver). Ce type de support est tellement obsolète qu’il semble raisonnable de ne pas encombrer Windows d’un code qui ne sert plus à rien.

Et bien, ça ne s’est pas passé comme ça ! Les entreprises en particulier, mais aussi les joueurs à de vieux jeux sur disquettes ont hurlé.

Finalement, Microsoft a implanté les pilotes de lecteurs de disquettes et il suffit de faire une mise à jour de Windows ou d’aller sur le site du constructeur de l’ordinateur pour récupérer ces précieux pilotes et continuer à exhiber et utiliser ces précieux artefacts façonnés par l’être humain dans une préhistoire encore vivante.

Évolution des supports de données :

TypeCapacitéVitesseRéécritureRigiditéDiamètreInventeurInventionCommercialisationConservation des données
Cartes perforéesNon
Papier rigide (bristol)Basile Bouchon
1725, pour programmer et mémoriser les programmes des métiers à tisser, puis orgues de Barbarie, pianos mécaniques, etc.
Illimitée
Cartes perforéesNon
Papier rigide (bristol)Charles Babbage
1864, pour sa machine analytique.
Illimitée
Cartes perforéesNon
Papier rigide (bristol)Herman Hollerith1884 (brevet) - recensement des États-Unis en 1890 - donnera naissance à 3 des plus grandes sociétés mondiale : IBM, une société qui sera absorbée par Remington Rand /Unisys et Bull
Illimitée
Cartes perforées C8080 caractères en 80 colonnes et 12 lignesSaisie : 4 caractères par seconde
Lecture : 133 caractères par seconde
Non
Papier rigide (bristol)200mm x 80mmIBM1928Illimitée
Disque dur RAMAC (IBM 350)5 MO8,8 KO/secondeOui
24 pouces (60,96cm)Reynold Johnson, employé chez IBM1955 (Premier disque dur. Le RAMAC pèse 1 tonne, a une taille équivalente à deux grands réfrigérateurs, utilise cinquante disques magnétiques (plateaux) de 24 pouces tournant à 1 200 tours par minute sur un axe, avec deux têtes de lecture-écriture pouvant accéder rapidement aux fichiers).14.09.19561 an (1).
Disques dursJusqu'à 10 TOOui
3,5" (8.89cm)
2,5" (6.35cm)
Cartes perforées C9696 caractèresNon
Papier rigide (bristol)IBM1969Illimitée
Bande magnétiqueJusqu'à 1,6 TO
Jusqu'à 330 TO en 2017.
240 MO/secondeOui
1952
2015 : les bandes magnétiques sont de retour !
2017 : 330 To de données sur une bande magnétique
30 ans.
Disquette 8"de 360KB (360,000 bytes) au début à 1.2MB (1,200,000 bytes)
objectif : remplacer les cartes perforées
Oui
Pochette souple (floppy disk)20,3cmIBM1967
Informations détaillées - 5em édition - août 1979 - IBM - anglais
19711 an (1).
Disquette 5"1/4de 160KB (160.000 bytes) au début à 1.44MB (1,440,000 bytes)Oui
Pochette souple (floppy disk)13,335cm19761 an (1).
Disque dur 5?1?4Oui
13,335cm1980 Le ST-506 est le premier disque dur 5?1?4 commercialisé, d'une capacité de 5MO. 1.500 US$1 an (1).
Disquette 3"1/21,47MB (1,470,000 bytes)Oui
Pochette rigide9,0cm19841 an (1).
Mémoire FlashFujio Masuoka et etShoji Ariizumi (ingénieurs chez Toshiba)1984 C'est une technologie, pas un support de données. Cette technologie trouve son utilisation dans de plus en plus de supports comme clés USB, téléphones portables, baladeurs numériques, appareils photo, PC portables, PDA, GPS, consoles de jeux, caméras, etc.1988
SSD à technologie Flash1er SSD : 20 MO
En 2018 : 100 TO
Oui
Carte mémoire ou formats des disques durs internesSanDisk Corporation (puis SunDisk)1991 Le nombre de cycles d'écritures/réécritures/effacements, par cellule, est limité à environ 100.000 cycles.Lecture illimitée
Réécriture limitée
CD(équivalent de 488 disquettes 3 pouces ½)5 ans
DVD19955 ans
Microdrive170 Mo à 8 Go1 pouce (2,54cm)IBM1998 (disque dur miniature conçu pour s'insérer dans la fente d'un CompactFlash Type II) Utilisation essentielle avec les baladeurs et la photographie numérique. Totalement abandonné depuis 2007.1999
Clé USBFu-I Yang2004 (dépot de brevet)
Archival DiscSony et PanasonicArchivage professionnel - 50 ans

Supports magnétiques : pertes des données avec le temps

Les données enregistrées sur les supports magnétiques disparaissent avec le temps :

  • Champs magnétiques terrestres et solaires :
    Les puissants trains d’ondes magnétiques émis par le soleil effacent, petit à petit, les contenus numériques magnétiques.
  • Migration de la magnétisation :
    Il y a une migration lente de la magnétisation de toutes surfaces magnétiques : chaque « cellule magnétisée Nord/Sud ou Sud/Nord » contamine, petit à petit, son environnement.
  • Solution :
    Il faut régénérer les supports magnétiques régulièrement (disques durs, bandes magnétiques, disquettes) : les relire et les ré-écrire entièrement sur eux-mêmes, une fois par an, avec vérification de la copie.
  • Conservation des données :
    Conserver les supports magnétiques dans des cages de Faraday (boites tapissées de plomb) loin de toutes sources magnétiques (champ électrostatique, champs de gauss, moteurs, haut-parleurs, télévision, etc.).
Floppy -
Floppy - Floppy