Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Addin

Addin - Les extensions sont des modules complémentaires à un logiciel existant, qui lui apportent une personnalisation, une amélioration, une fonction, et ne peuvent fonctionner qu'avec lui.

De nombreux termes ou expressions, synonymes, sont utilisés pour nommer les codes exécutables (petites fonctions ou larges applications) incorporables à une autre application (selon un mécanisme d'accueil formel) permettant d'étendre ses fonctions ou ses apparences et styles. Tous désignent les « extensions ».

Si l'on en parle beaucoup à propos des navigateurs Web, les « extensions » existent dans toutes sortes d'applications, pour peu qu'elles aient un mécanisme d'accueil d'« extensions ».

Additif (terme officiel français) n'a jamais été rencontré. Notons que le J.O. ne reconnaît que la forme anglaise Add-on.

Qu'est-ce qui définit une « extension » :

  • Une « extension » est un module logiciel (code logiciel exécutable) complémentaire à un autre logiciel afin de le personnaliser. Ne pas confondre avec Plug-in qui ne cherche pas à personnaliser un logiciel, mais à l'étendre à la reconnaissance d'une autre technologie existante sur le Web, comme Java, Flash, Silverlight, Acrobat, DivX, etc.
  • Il faut que le logiciel à personnaliser soit personnalisable, c'est-à-dire qu'il dispose d'un mécanisme d'accueil des « extensions ».
  • Le terme « additif » retenu par le J.O. serait également applicable aux matériels (un additif matériel à un matériel hôte).
  • L'« extension » ne peut fonctionner sans le logiciel qu'il personnalise.
  • L'« extension » peut être activé / désactivé à tout moment. Cette caractéristique entraîne une erreur de nommage, par certains auteurs, qui amalgame cette caractéristique à celle des plug-ins, que l'on peut, de la même manière, activer / désactiver (brancher / débrancher).
  • Une modification du comportement d'un logiciel par un autre moyen qu'une « extension » est un patch ou un hack. Ce n'est pas réversible.

Ne pas confondre les extensions d'avec les plug-ins.

  1. Plug-ins

    Fin 2016, fin des plug-ins dans les navigateurs Web

    Plug-in : HTML5 et abandon de tous les plug-ins de navigateurs Web fin 2016


    Les plug-ins sont des applications à part entière qui ajoutent/apportent une technologie existant à l'extérieur de l'application à une autre application qui l'accueille. Les plug-ins ouvrent les applications à un monde extérieur. Une application que ne saurait s'ouvrir au monde extérieur (un navigateur Web qui ne supporterait pas Flash ou Java ou Acrobat ou SilverLight, etc. est appelé à disparaître. Les plug-ins étendent l'application.

    Voir, par exemple, dans l'article plug-in, le logiciel Cubase (de Steinberg) de composition musicale qui accepte de nombreuses technologies (au mécanisme d'accueil VST). Il existe des centaines de plug-ins au format d'accueil VST et de très nombreux logiciels de composition musicale acceptent ces mêmes plug-ins, dès qu'ils ont adopté les règles VST.

    Exemple d'une liste de plug-ins dans Firefox
    Exemple d'une liste de plug-ins dans Firefox
  2. Les extensions ne font que personnaliser une application ou lui apportent une fonction. Souvent, c'est l'œuvre d'un développeur particulier pour une seule application (par exemple pour le navigateur Web Firefox). Certaines extensions à succès ont ensuite été portées sur plusieurs navigateurs Web, mais restent des extensions, en particulier parce qu'elles travaillent au niveau des flux du Web et non pas au niveau d'une technologie. C'est le cas d'Adblock Plus ou de Ghostery ou de Disconnect, ou de ssleuth, etc. qui, bien que portés sous plusieurs ou tous les navigateurs, sont des extensions et non pas des plug-ins.

    Exemple d'une liste d'Extensions dans Firefox
    Exemple d'une liste d'Extensions dans
    Firefox

Articles à lire :

Addin -
Addin - Addin