Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive)

U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive) - Ancienne norme de gestion des logiciels pour les périphériques mobiles (portables), tels que les clés USB. Supportée par SanDisk et M-Systems, elle a été abandonnée fin 2009.

01.01.2012 - Révision 21.08.2020 - Révision mineure 13.05.2022. Auteur : Pierre Pinard.

U3 : Norme abandonnée fin 2009. Document d'archives d'Assiste.com.

La plate-forme U3 concerne les périphériques mobiles (les dispositifs portables). On l'associe généralement aux clés USB, mais cela va au-delà et concerne tous les dispositifs portables.

La plate-forme U3 permet d'embarquer un bureau complet comprenant des documents, des logiciels applicatifs et leurs paramètres de comportement. Il devient possible d'utiliser des logiciels stockés dans le dispositif sans avoir à les installer sur le PC hôte sur lequel est branché le dispositif.

On peut ainsi non seulement promener ses documents et données, mais aussi se promener avec ses favoris, sa messagerie Thunderbird ou Opera, son navigateur Firefox ou Opera, son antivirus Avast! ou McAfee VirusScan, son player de médias, tout OpenOffice (traitement de texte, tableur, etc.), son visualiseur d'images comme IrfanView ou FotoAlbum, le traducteur Babylon, des tas de jeux, un client de messagerie instantanée comme Trillian, un client FTP comme FileZilla, Skipe, etc. grâce à cette norme et utiliser ces applications, enregistrer ses favoris, ses e-mails, etc. là où on se trouve avec son environnement habituel et personnel, sans laisser de traces en partant.

Durant son fonctionnement, chaque application U3 crée automatiquement un espace de travail temporaire dans la mémoire volatile (ram) sur le PC hôte et celui-ci est effacé dès le retrait, volontaire ou non, du dispositif. Même les cookies sont inscrits directement dans le dispositif USB.

Connectez un dispositif U3. La plate-forme U3 et une icône apparaît. Cliquez dessus. Un lanceur appelé "Launchpad" (un menu) apparaît. Vous pouvez naviguer dessus, lancer des applications, ouvrir des fichiers, etc., mais des lanceurs malveillants sont disponibles et largement documentés sur le Web.

Launchpad U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive)
Launchpad U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive)

Quelques centaines de logiciels sont déjà disponibles en version U3 et ce nombre augmente régulièrement.

On reconnaît les dispositifs U3 à leur logo orange. Le prix est quasi équivalent aux dispositifs non U3. Ils embarquent une puce spécifique et une couche logicielle qui les libèrent de leur strict rôle de stockage passif de données et deviennent capables d'héberger des applications et leurs paramètres, des favoris, des comptes de messagerie, etc.), et, bien entendu, les données et documents personnels. Il est ainsi possible d'avoir en permanence ses programmes à portée de main sans avoir à les installer et les paramétrer partout où l'on passe. La notion de "mobilité" fait un pas en avant.

U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive)
U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive)

U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive) - Clé USB
U3 (Norme U3 - Plate-forme U3 - Smart Drive) - Clé USB

U3 Smart Drive sur l'archive du site U3.

U3 - Reconnaître un dispositif U3

Ce standard (ce n'est pas encore une norme, si ce n'est « de fait »), est dû à une plate-forme commune (société U3) soutenue par deux acteurs majeurs du marché, M-Systems et Sandisk. Ils proposent cette plate-forme, sous licence, à d'autres fabricants de dispositifs portables à mémoire. Les premiers spécimens, sous les marques Intuix (S300), Kingston Technology, Memorex, Sandisk et Verbatim, furent disponibles dès la mi-octobre 2005. Les capacités vont en augmentant et dépassent les 4 GB.

Un usage envisagé est celle des administrateurs de systèmes. Ils peuvent ainsi se promener avec des applications sensibles non installées sur les machines (ou retirées des machines lorsqu'il s'agit de composants de base de Windows à ne pas mettre entre toutes les mains).

Les applications compatibles U3 (suffixe .u3p) doivent être développées spécifiquement.

Le site U3.com fait l'inventaire des applications disponibles en U3.

U3 - U3 - un standard qui voudrait devenir une norme

Pour l'instant la plupart des applications portées sous U3 sont en version anglaise. Il s'agit, pour la moitié, d'applications commerciales.

Seuls Windows 2000 SP4, XP et Vista permettent d'utiliser U3.

U3 ne concerne en rien la vitesse d'exécution ou de transfert des données et le tout est encore relativement lent.

U3 - Remarques à propos de U3

U3 tente d'être un standard de fait, mais n'est pas une norme. Microsoft fait de la résistance et n'a pas annoncé vouloir entrer dans le consortium U3 (ils sont bien capables de sortir une version de Windows, Internet Explorer et Microsoft Office tournant dans un clé USB). Framakey propose une solution utilisable sur n'importe quelle clé USB, même non U3.

A ce jour (2007) il n'y a pas de concurrence réelle et la société d'études Gartner annonce que, probablement, 70 % des 150 millions de clés USB qui seront vendues en 2008 seront compatibles U3 et le standard U3 s'étendra aux autres dispositifs nomades dont les « baladeurs numériques » (qui sont déjà utilisés en clé USB).

U3 - N'y aura-t-il que U3 ?

Il existe tout un pan de l'usage des dispositifs portables qui est concerné par la sécurité, l'insécurité, le vol de données et l'implantation de parasites (sans compter le vol du dispositif U3 lui-même). En particulier, le dispositif portable peut contenir un ammorçage automatique (« autorun » sous Windows). Voir :

U3 - U3 et la sécurité # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #