Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée


Pourquoi Assiste.com ?

Dernière mise à jour : 2016-12-03T00:00 - 03.12.2016 - 00h00
01.04.2012 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mise à jour de notre article antérieur (versions 1997-2007)

Pourquoi Assiste.com ?

Assiste.com - Pourquoi Assiste.com ?

Pourquoi avoir créé Assiste.com ?Pourquoi avoir créé Assiste.com ?Pourquoi avoir créé Assiste.com ?

Je viens de la grande informatique, celle avec des camions et des grues pour transporter les ordinateurs et les mettre dans d'immenses salles climatisées, d'énormes onduleurs assurant une alimentation régulée, des faux planchers, des faux plafonds, des kilomètres de câbles, du Cobol par millions de lignes... et des spécialistes admirés et mystérieux qui dessinaient des ordinogrammes et écrivaient des programmes... (Comme moi, quoi ! Je suis autodidacte, mais certains clients m'appelaient "Maître" ou "Docteur"...).

J'ai découvert la micro-informatique assez tardivement. J'avais un profond mépris pour ces petites machines trouvées dans des cartons sur des étagères de boutiques. Pour moi, un ordinateur était un truc énorme qui coûtait au minimum un million de Francs...

J'ai pataugé dans les assembleurs avec délectation. J'ai littéralement adoré ces langages machine. J'y étais totalement à l'aise, avec une maîtrise des cœurs matériels (registres, cycles...) qui me permettait d'écrire des superviseurs (des systèmes d'exploitation).

Je fus le concepteur et l'auteur de CoGer (Cobol Generator), un générateur de Cobol error free et procédural (sans utilisation de l'instruction "go to", travaillant à partir de la description des entrées - des données - des sorties, et d'un traitement de textes (CorteX - COnstruction et Restitution de TEXtes) longtemps avant que le terme même n'existe, en créant un langage de balises avant la lettre, pour rédiger et maintenir la documentation de mes applications, depuis les dossiers d'analyse jusqu'aux modes d'emploi (10.000 pages en moyenne par chaîne d'applications !).

J'ai également beaucoup écrit en Fortran et un peu moins en Gap.

Je faisais de l'analyse, de la conception de projets et du développement en informatique de gestion. Mes premières approches du matériel remontent, de manière théorique, au 1401 d'IBM, puis, de manière pratique, aux tout premiers 360 d'IBM. J'ai basculé ensuite vers les supers mini, dont Texas Instruments.

J'ai abordé la micro-informatique à partir des années 1985 (assemblage OEM et vente de PC - importation en France de pièces détachées...) puis Windows 2.11... Formation des utilisateurs et donc rédaction de cours et de présentations avec Lotus Freelance.

Vers 1996, je tourne le dos, ouvre un restaurant, utilise un PC pour la comptabilité... et me connecte pour la première fois, pour moi-même, à l'Internet.

En 1997, je décide de ne pas perdre pied en développement. Je me mets à développer un site Internet (recettes et cours de cuisine). Je commence à prendre quelques notes sur le fonctionnement du Web, sous forme de pages diverses dans mon site de recettes (des pages plus orientées Webmaster et techniques ainsi que sur la typologie des virus et des auteurs de virus - ces pages sont en ligne mais le système de navigation ne l'est pas car elles ne sont pas, à priori, destinées au public). Parmi ces pages, il y avait des notes sur un truc qui m'avait étonné : le rachat, le 09 avril 1998, de la société Firefly par Microsoft. J'avais relevé que Firefly s'était créée 3 ans plus tôt, en 1995, et donc que quelque chose, qui constituait son cœur de métier (consolidation des données de tracking - une forme d'espionnage des internautes), existait à grande échelle sur le Web depuis, au moins, 1995 !

En 1999, je tombe sur un "truc" qui s'appelle "Ad-Aware" (de la société Lavasoft), qui vient d'être créé dans les jours précédents. Il déclare trouver 32 " virus " dans mon PC ! Je ne savais même pas ce qu'était un virus et encore moins qu'il existait des antivirus et, surtout, qu'il existait un côté obscur de l'Internet ! (C'est une image, car, en réalité, j'étais depuis longtemps aficionado et utilisateur des produits de Peter Norton, et je connaissais parfaitement et vendais, en tant que fabricant OEM de PC depuis 1985, l'antivirus nommé Norton Antivirus que Symantec avait produit en 1991). Par contre, je suis vexé, outré ! Je me piquais d'être un très bon informaticien et je découvrais que le monde de la cybercriminalité et de l'espionnage des personnes m'avait eu ! (J'ai appris, plus tard, à lire entre les lignes et à tenir compte de l'auto-publicité de ce type d'outils par l'inflation des chiffres : les 32 " virus " concernaient, en réalité, les 32 objets (les fichiers, le répertoire, les dlls et les clés du Registre Windows) d'un unique adware - qui n'est pas un virus).

Je réagis très violemment. Je me dis alors qu'il faut alerter le public, le grand public, et que ce n'est certainement pas sur des sites d'informatique pure qu'il faut le faire, car ce n'est pas là que les internautes vont, tandis qu'ils sont victimes d'ils ne savent même pas quoi. Il faut, au contraire, aller vers eux et les alerter sur les sites où ils vont, et où ils ne s'attendent pas du tout à tomber sur ce genre d'alertes et d'informations.

Dans mon site de cuisine, je rend donc public le système de navigation donnant accès à mes notes, et développe très rapidement de nombreuses pages dans un chapitre traitant de la sécurité informatique et de la protection de la vie privée sur l'Internet. Je crée un forum d'assistance bénévole à la protection et la décontamination des ordinateurs.

Rapidement, ces quelques pages deviennent centaines. À 700 pages, j'extrais ce chapitre pour en faite un site à part entière, qui prendra, plus tard, le nom d'Assiste (assiste.com) le 15.09.2003



Le pillage de votre vie privée et de votre ordinateur, à votre insu, la déportation / détention de vos données dans des nébuleuses de "Cloud Computing" et la volonté de la NSA de casser tous les systèmes de chiffrement, la géolocalisation de tous vos faits et gestes en temps réel, l'espionnage, l'archivage, la centralisation et le traitement, à votre insu, de tous vos faits et gestes, leur agrégation, depuis des années, depuis vos ordinateurs, vos téléphones, vos cartes bancaires, vos cartes de fidélité, vos abonnements... Cela ne vous suffisait pas ! Voilà que vous faites vous-même et offrez gratuitement vos profils détaillés les plus intimes à tous ces margoulins que sont les réseaux associaux qui gèrent et règlent votre vie, vous manipulent, entretiennent votre solitude réelle dans un univers grouillant virtuel et revendent vos profils pour de l'argent, beaucoup d'argent, jusqu'à-ce qu'eux entrent en Bourse tandis que vous, seul, tout seul, vous rentrez chez vous, devant votre écran...

Rien ne vous est épargné, mais vous vous en fichez ! Vous n'avez rien à cacher ! C'est vous que l'on écorche, plus sûrement que sous des régimes politiques totalitaires, mais c'est indolore... et a votre insu. Alors... quelle importance ! Même lorsque vous le savez, vous êtes amorphes devant les attaques qui vous atteignent des centaines de fois par seconde.

Pourtant, vous avez tellement eu peur d'être fichés aux RG (Renseignements Généraux) et vous êtes tellement offusqués des pratiques de secret et de surveillance des RG (Renseignements Généraux) ! Vous avez tellement craint que l'on découvre et note vos tendances et penchants, vos actes et convictions, vos lectures et maladies, vos rencontres, vos fréquentations... Vous avez tellement craint qu'un employeur, un conjoint, un état, une secte... se procure votre fiche des RG. Vous vous êtes battu, avec votre bulletin de vote et vos députés, vous êtes descendus dans la rue (1) pour faire abolir ce service de renseignements français dépendant de la Direction générale de la Police nationale. Vous avez réussi à le faire disparaître (il est, depuis le 1er juillet 2008, noyé dans un truc encore plus vaste : la "Direction Centrale du Renseignement Intérieur" (DCRI), qui regroupe les anciens RG et la DST et forme, à ce titre, le plus important service de renseignements intérieur français). Vous avez réussi à faire disparaître le projet de fichier EDVIGE (remplacé par EDVIRSP)...

Mais que croyez-vous ? En 101 ans d'existence, depuis 1907, les RG n'auront jamais réussi qu'à écrire à peine quelques lignes, à la plume d'oie, sur à peine quelques-uns d'entre nous, ceux qui sortent la tête hors de l'eau (on parle de 2,5 millions de fiches en 101 ans, soit sur quatre générations). Ils le faisaient avec des fonctionnaires de l'État Français, assermentés, sous ordonnance d'une autorité judiciaire.

Alors, pourquoi restez-vous passif lorsque des cybers acteurs, criminels ou étatiques, des officines gouvernementales et des sociétés commerciales innombrables, s'introduisent dans vos ordinateurs, vos "box", vos télécommandes, vos téléphones, les caisses des magasins, les terminaux de paiement, vos banques, vos dossiers médicaux, votre navigation sur l'Internet, vos cercles de connaissances... avec des conséquences bien plus douloureuses que les fiches des RG, qui font figure d'enfants de chœur à côté de ce qui se passe dans votre ordinateur... maintenant, tandis que vous lisez ces lignes ! Oui, vous ! 100% d'entre vous !

Et maintenant, ce ne sont même plus des logiciels espions, les spywares et autres rootkit (eux, on arrive à les bloquer et éradiquer), mais le matériel lui-même qui espionne, nous surveille, communique nos faits et gestes et nous bloque.

Que croyez-vous que soient les DRM (l'implantation, dans le matériel, sous forme de composants électroniques soudés), sous prétexte de protéger les droits numériques (des éditeurs, pas des auteurs) !

A qui croyez-vous que profitent les déplacements de vos programmes, de vos données et de vos sauvegardes sur des ordinateurs distants, inconnus. Vous trouvez le terme de " Cloud " moderne et hautement technologique ! Pauvres fous... victimes d'ingénierie sociale au niveau planétaire. Prism et Cie ne vous ont pas allerté ? Pourtant Assiste.com vous allertait dès 1999 !

Vous êtes fichés et vous vous en fichez !

A l'école de "Pas vu - Pas pris", tous les moyens sont bons puisque "vous savez mais ne voulez pas savoir", "vous voyez mais ne voulez pas voir", "vous entendez mais ne voulez pas entendre", vous parlez pour dire que vous n'élèverez pas la voix car, fataliste, vous vous êtes convaincu que vous n'y pouvez rien !

Et de quoi se mêle Assiste.com ? Que ma vie privée soit privée alors que je la veux publique ? Je veux avoir 800 "amis" sur Facebook pour devenir quelqu'un au lieu d'être ce que je suis ! Je veux n'être qu'un pion lancé par d'autres dans l'arène pour me faire dévorer.

Bougez ! Réagissez !

Votre ordinateur est le vôtre et doit le rester
Votre vie privée est la vôtre et doit le rester

Pierre