Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique préventive - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Pourquoi la publicité sur le Web

Marre des pubs ! Voici comment les bloquer. Mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Voyons aussi la gigantesque usine à espionnage de la vie privée.

 - Pourquoi la publicité sur le Web Pourquoi la publicité sur le WebEcrire à Assiste.com -  - Pourquoi la publicité sur le Web

La publicité apporte de l’argent aux supports publicitaires que peuvent être les médias comme :

  • la presse écrite,
  • la télévision,
  • la radio,
  • les sites Web,
  • etc. ...

Ces médias vivent grâce à l’apport d’argent des annonceurs publicitaires et certains médias, gratuits, ne vivent que grâce à la publicité, dont tous les journaux gratuits et les radios gratuites.

Les annonceurs publicitaires remettent leurs budgets publicitaires entre les mains d’une régie publicitaire qui, elle, conçoit les campagnes publicitaires en fonction du profil d’utilisateurs du média. Sur les médias de masse, comme la presse écrite, la télévision et la radio, l’utilisateur est « deviné, en gros ». Ainsi, on estime que :

  • Les observateurs d'une affiche dans les rues, le métro, sur une voiture, un bus, un taxi, etc. ... sont n'importe qui, . Ce genre de publicité n'est pas du tout ciblée. Toutefois, des outils d'analyse comportementale et de ciblage nominatif se mettent en place.en gros (en vrac)

    • Des caméras commencent à être introduites dans les écrans publicitaires numériques et derrière les vitrines, depuis 2014 (*). Elles permettent l'analyse du regard (où il se porte) et la reconnaissance faciale (votre identification nominative, à cause de moyens comme ceux de FaceBook, renforcé par un rapprochement d'avec un passage en caisse et identification de la personne par ses moyens de paiement et de son comportement pas ses achats).

    • Des capteurs, aux mêmes endroits, analysent les smartphones. Coupez toujours, dans vos smartphones :

      • La géolocalisation - personne n'a à savoir où vous êtes, ni quand
      • Le Bluetooth
      • Les données numériques
      Ne les activez que le court instant où vous en avez besoin et coupez-les aussitôt.
  • Le lectorat du journal « Le Monde » appartient, à 56 %, à un foyer CSP+, (*), ce qui n'est qu'un ciblage en gros (en vrac) : cadres et hauts revenus. Les centres d'intérêt individuels sont inconnus (ou inexploitables : des recoupements avec d'autres fichiers, par exemple avec ceux de La Poste grâce aux abonnements qui permettent de connaître l'adresse géographique de l'abonné, pourraient permettre un meilleur ciblage, mais il est impossible d'imprimer des journaux papier " individualisés").
  • Le « Wall Street Journal » offre aux annonceurs, en gros (en vrac), la garantie d’un lectorat le plus qualifié possible (*), mais les centres d'intérêt individuels sont inconnus (ou inexploitables - dito le lectorat du Monde, ci-dessus).
  • Les téléspectateurs : Pour les professionnels, la trentenaire est difficile à cerner, elle consomme beaucoup de vidéo, n’a pas forcément encore des enfants, mais c’est déjà une ménagère. Donc une cible publicitaire importante…. Jusqu'en 2015, les % d'audiences n'étaient obtenus que par de bêtes sondages, dans la rue ! Mais, grâce à l'espionnage (la surveillance) rendu possible avec les « Box télé », sur l'Internet, et la télévision numérique, le ciblage comportemental va être beaucoup plus précis. Pour l'instant (jusqu'aux années 2015), c'est, en gros (en vrac) (*) :

    ChaîneÂge moyen 2010Âge moyen 2011Âge moyen 2012
    TF147,2 ans48 ans48,8 ans
    France 255,956,556,5
    France 357,15857,9
    Canal+47,74848,7
    France 555,856,757,2
    Arte-5858,5
    M641,942,543,4
    W935,536,336,4
    France 443,444,344,7
    Gulli25,926,126,5
    TMC4848,149,5
    D8-50,349,8
    NRJ12-45,141,2
    NT1-42,444,5

    Avec les Box télé et la télévision numérique - nous aurons là aussi, bientôt, des publicités ciblées par individu / foyer)
    Le Monde - 11.12.2015 - L'an un de la publicité ciblée à la télévision

  • Etc. ...

Les régies publicitaires insèrent alors les messages publicitaires en fonction de ces types, « en gros, en vrac », d’utilisateurs du média.

Mais, devant un écran d’ordinateur, c’est tout autre chose. Grâce à des dispositifs « naturels » de la technique d’Internet, comme les entêtes HTTP ou le bavardage naturel entre votre ordinateur et les serveurs (voir : Qui êtes-vous), sans même faire appel au moindre dispositif de surveillance ou d’espionnage actif (spywares, etc. ...), des milliers d’acteurs du Web savent très exactement qui vous êtes, en temps réel, tous à la fois.

Ils utilisent des techniques de tracking, profiling et analyses comportementales qui leur permettent de connaître chaque individu qui se connecte (avec consolidation entre tout ce que vous utilisez : ordinateur, tablette, smartphone, etc. ...).

Ces gens-là vous connaissent mieux que vous ne vous connaissez vous-même, mieux que votre mère ne vous connaît.

Les régies publicitaires vont pouvoir vivre leur rêve :

Le rêve de tout annonceur publicitaire, ainsi que de la régie publicitaire qui veut avoir cet annonceur en clientèle, est de garantir être capable de parfaitement cibler, individuellement, chaque internaute, afin de :

  • Délivrer le bon message publicitaire
  • A la bonne personne
  • Au bon moment
  • Par le bon canal

Cercles de connaissances et centres d'intérêts

Le principe du tracking et du profiling expliqué en 1833 :

Johann Wolfgang von Goethe

« Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. » Comprendre « On juge une personne d'après la société qu'elle fréquente. »
« Dis-moi de quoi tu t’occupes, je te dirai ce que tu deviendras. »

Goethe, en 1833, dans « Maximes et Réflexions. » - Traduction par Sigismond Sklover, 1842.

Mais... pour vous connaître... il faut tout savoir de vous. Il faut vous espionner !

Et, pour bien se vendre auprès des annonceurs (car les régies font aussi leur publicité et recherchent des clients, des annonceurs), les régies se battent pour être les meilleures, c’est-à-dire faire et avoir les meilleurs profils du plus grand nombre d’individus.

A ce petit jeu, Google est, de très loin, la première régie publicitaire au monde, grâce à sa présence dans les outils du premier cercle du pouvoir, et grâce à son principe d’encerclement. Mais toutes les autres régies se battent pour en savoir autant que Google sur vous, et elles sont des dizaines de milliers (Ghostery en rescence 2080 le 05.02.2016). Votre profil détaillé est fait et est détenu par des milliers de régies ou traqueurs purs vendant les données de tracking aux régies et à on ne sait quels autres demandeurs. Donc le blocage publicitaire va bien au-delà du simple usage d'un bloqueur de publicités. L'utilitaire Ghostery, qui fait partie de notre procédure de blocage de la publicité, bloque, au 09.10.2015, 2053 acteurs de tracking dont seuls 997 sont des régies publicitaires. Utilisant les mêmes outils de tracking et profiling, qu’il faut donc bloquer de la même manière, il y a aussi des milliers d’autres officines plus ou moins obscures à travers la planète (incluant des trucs à la NSA, aux groupes terroristes et aux sectes, qui, toutes, ont besoin de trouver « les bons profils » pour en faire des cibles, des zélateurs à pressurer ou de la chair à canon).

L’argent c’est la publicité Bloquer a publicité, bloquer le tracking, bloquer le profiling, bloquer les analyses comportementales La publicité ce sont les profits Bloquer a publicité, bloquer le tracking, bloquer le profiling, bloquer les analyses comportementales Les profits ce sont les profils Bloquer a publicité, bloquer le tracking, bloquer le profiling, bloquer les analyses comportementales Les profils, c’est l’espionnage.

Revenus publicitaires sur le Web :

La publicité est le nerf du Web - c'est là qu'est l'argent que peuvent gagner les tout petits sites personnels, les sites de contenu (sites non marchand), pour quelques € par an afin de payer l'hébergement du site, comme les géants. Peu importe que cette publicité soit celle de produits à vendre ou institutionnelle. Les autres revenus proviennent de la VaD (Vente à Distance) et sont des affaires de sociétés commerciales, industriels (les fabricants) ou revendeurs (les marchands).

Exemple : les revenus publicitaires de Google :

  • Google termine 2014 avec 66,001 milliards de dollars de chiffre d'affaire dont 59,056 milliards de dollars provenant de la publicité soit près de 89% du CA.
  • Google termine 2013 avec 59,825 milliards de dollars de chiffre d'affaire dont 50,578 milliards de dollars provenant de la publicité soit près de 85% du CA.
  • Google termine 2012 avec 50,175 milliards de dollars de chiffre d'affaire dont 43,686 milliards de dollars provenant de la publicité soit plus de 87% du CA.
  • Google termine 2011 avec 37,905 milliards de dollars de chiffre d'affaire dont 36,531 milliards de dollars provenant de la publicité soit plus de 96% du CA.
  • Google termine 2010 avec 29,321 milliards de dollars de chiffre d'affaire dont 28,236 milliards de dollars provenant de la publicité soit plus de 96% du CA.
    Résultats financiers Google depuis 2003.

Pourquoi la publicité sur le Web - Pourquoi la publicité sur le Web

Pourquoi la publicité sur le Web - Un peu de publicité ou mourrirUn peu de publicité ou mourrirEcrire à Assiste.com - Pourquoi la publicité sur le Web - Un peu de publicité ou mourrir Pourquoi la publicité sur le Web

Pourquoi la publicité sur le Web - Ressources RessourcesPourquoi la publicité sur le Web - Ressources Pourquoi la publicité sur le Web