Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique préventive - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

DRM

DRM - Digital Rights Management, est un vaste ensemble de dispositifs matériel et logiciel visant à restreindre, voire bloquer totalement la distribution d'œuvres sans que leurs auteurs ne soient rémunérés de leur travail et, surtout, sans que des intermédiaires inutiles et sans scrupules, les « Majors », n'exploitent les auteurs d'un côté et les consommateurs de l'autre.

 - DRM - Digital Rights Management DRM - Digital Rights ManagementEcrire à Assiste.com -  - DRM - Digital Rights Management

DRM = Digital Rights Management (Gestion des droits numériques). Autrement dit : l'empêcheur de pirater en rond.

La GND (Gestion Numérique des Droits), ou DRM en anglais, est un vaste ensemble de dispositifs matériels et logiciel visant à restreindre, voire bloquer totalement la distribution d'œuvres sans que leurs auteurs ne soient rémunérés de leur travail. Toute peine mérite salaire et le créateur de ressources culturelles aussi.

Par contre, des entreprises, qualifiées de "Majors", s'arrogent le droit exclusif de copier les œuvres et de prendre, pour cela, la quasi-totalité des revenus des créatifs. Les DRM permettent aux Majors de se protéger, pas de protéger les droits des créatifs (qui n'ont quasiment aucun droit).

Ces DRM s'appellent également, d'ailleurs, des MTP (mesures techniques de protection).

Il s'agit donc de nombreux mécanismes, y compris inclus dans les composants électroniques des ordinateurs (incontournables), afin de surveiller les utilisateurs. Il s'agit donc de dispositifs qui vont au-delà de la protection des Majors, en espionnant les populations complètes.

Ces mécanismes sont embarqués dans les copies sur supports matériels des œuvres distribuées sur des supports individuels (CD, DVD, Blu-ray, logiciels, etc.), comme dans les copies dématérialisées (télédiffusion, VOD (Vidéo on Demand), services Internet comme le streaming et l'achat ou la location en téléchargement, e-book, etc. ...)

Il s'agit, dans tous les cas, d'empêcher ou de restreindre la disposition d'une œuvre :

  • Fingerprinting (empreinte) du matériel sur lequel l'œuvre peut être ouverte / lue / utilisée (dont l'exploitation de la technologie HDCP d'Intel intégrée à ses processeurs Core i3/i5/i7)
  • Brouillage du signal pour empêcher sa copie ou pour dégrader la copie
  • Chiffrement de l'œuvre qui ne pourra être déchiffrée que par un lecteur, matériel ou logiciel, contenant la clé de déchiffrement (toutes les clés de déchiffrement ont été découvertes)
  • Tatouer l'œuvre (tel que l'usage de filigranes) afin de la pister et remonter à la source de sa diffusion pirate.
  • Bloquer des fonctionnalités (par exemple, un document PDF ne peut être lu qu'avec un lecteur de PDF (le logiciel Acrobar de la société Adobe), et ce logiciel peut reconnaître l'interdiction de sélection / copier afin de coller la sélection ailleurs). Ceci s'oppose, d'ailleurs, au droit de "courte citation".
  • Bloquer toute forme de copie, ce qui s'oppose au droit de copie privée.

Les auteurs / créateurs doivent être rémunérés ! Mais les majors, non ! Nous n'avons pas besoin d'elles pour copier. Nous savons le faire. Ce ne sont que des intermédiaires inutiles.

Ressources

20.06.2008 - GNT - DRM : 3 ans de plus pour contourner les verrous MSN Music
02.10.2013 - Lowering Your Standards: DRM and the Future of the W3C
08.10.2013 - Les DRM en passe d'être intégrés à HTML 5.1

DRM - DRM - Digital Rights Management