Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

Tempora

Tempora, depuis 2011, permet à la NSA de capturer, stocker et historier toutes les données circulant sur les câbles sous-marins de télécom, y compris ceux en fibre optique.

01.01.2012 - Révision 21.08.2020 - Révision mineure 13.05.2022. Auteur : Pierre Pinard.



Tempora

Le dispositif Tempora, en place depuis fin 2011, permet à la NSA (sécurité intérieure américaine) de capturer, stocker et historier toutes les données (emails, messages Facebook, recherches d'internautes…) qui circulent sur plus de deux cents câbles sous-marins de télécommunications (l'historique détaillé est conservé durant trente jours, le temps de consolider les données, d'établir les statistiques de tracking et d'élaborer ou améliorer la précision du profiling de chaque internaute du monde. En Europe, par exemple, les sociétés British Telecom, Vodafone Cable, Verizon Business, Global Crossing, Level, Viatel et Interoute ont offert au GCHQ (service de renseignements électronique du gouvernement britannique) un accès illimité à leurs câbles. Ces câbles transportent une grande part des communications téléphoniques et du trafic internet mondial, couvrant notamment la France, les Pays-Bas et l'Allemagne. Le GCHQ a les moyens de traiter 600 millions "d'évènements téléphoniques" et 21 pétaoctets de données par jour. Toutes ces informations sont ensuite stockées dans les bases de données de la GCHQ, et sont accessibles librement par environ 300 de ses employés, ainsi que par 250 analystes de la NSA, par l'intermédiaire de l'outil "XKeyscore".

21.06.2013 - The Guardian - GCHQ taps fibre-optic cables for secret access to world's communications

# # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #