Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

cr  03.08.2022      r+  01.06.2024      r-  10.07.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

Un « CMS » (« Content Management System », « Système de Gestion de Contenu ») est un ensemble coordonné d’applications logicielles permettant de définir, saisir, organiser, éditer, gérer et restituer des collections de données de manière à pouvoir les utiliser pour travailler ponctuellement sur des extraits logiques de ces collections de données en fonction de ce qu'il y a à faire, sans se noyer dans le vrac de l'ensemble.

En entreprise, un « CMS » permet à des personnes travaillant ensemble de « partager les informations en groupes logiques de données » se rapprochant des notions antérieures de « documents papier ».

La notion de « contenus » est totalement ouverte : relations contractuelles avec les fournisseurs, avec les clients, avec les sous-traitants, descriptions fonctionnelles des produits, descriptions techniques, spécifications, modes d’emploi, tarifs, images, vidéo, audio, bons de commande, bons de livraisons, garanties, devis, factures, zones de commentaires clients sur les produits, zones de commentaire clients sur l'entreprise, etc.

En fonction du besoin des uns et des autres, des extraits directement utiles de données peuvent être agrégés à la demande.

Ces collections de données peuvent servir à produire automatiquement des sites Web, d’où les noms synonymes de classes de « CMS » voyant apparaître la lettre W dans leurs sigles :

WCMWeb Content Management », en français « Système de Gestion de Contenu »).

WCMSWeb Content Management System », en français « Système de Gestion de Contenu Web »).

Les « CMS » sont nombreux. Selon les auteurs, il en existerait entre 300 et plus de 2000. Il en est qui sont de véritables gestionnaires universels, d'autres sont spécialisés en production de blogs ou insertions dans des réseaux sociaux.

Les « CMS » sont le plus souvent généralistes et paramétrables. Drupal, Joomla ou OSCOM en sont. Le « CMS » le plus utilisé est WordPress (une plateforme CMS open source et gratuite).

Les « CMS » acceptent toutes sortes de documents, l'utilisateur définissant lui-même les données (contenus textuels, images, vidéos et autres illustrations). Il paramètre donc le « CMS » aux structures des données en entrée à stocker et aux extraits de données constituant les pages à produire (interactions aux écrans ou impressions, archivages, etc.).

Si le « CMS » est utilisé pour générer un site Web, toute modification impactant les pages Web est mise en œuvre en régénérant automatiquement la totalité des pages du site, même si elles sont des millions (présentation [le « look » du site], navigation, insertions de tiers comme les relations contractuelles avec les régies publicitaires ou des canaux commerciaux [modification dans les prises de commandes, les paniers d’achats, les procédures de paiement] les procédures de livraisons, la création ou modification de zones de communications, etc.).