Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

cr  02.01.2017      r+  07.09.2022      r-  09.07.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

L'acronyme SaaS est utilisé pour : Software as a Service.




Logiciel en tant que Service (Applications Web - Logiciels en tant que services en ligne). L'application s'exécute seule, avec son propre environnement, ou sous/dans un navigateur Web.

  • Règle le problème du piratage.
  • Met en place des revenus locatifs récurrents (loyers mensuels à payer pour utiliser l'application). Il n'est plus question de disposer localement d'une application qui donne satisfaction durant 10 ou 15 ans sans plus rien payer après l'achat initial de la licence !
  • Prétend régler un faux problème, celui des mises à jour.
  • Favorise la surveillance et l'espionnage dont il n'est plus possible de se protéger (jamais ni applications ni données ne devraient être déportées sur des ordinateurs inconnus, que l'on ne maîtrise pas, appartenant à des inconnus, dans un pays dont les législations sont inconnues et s'imposent en cas de litige).
  • Si le loyer n'est plus payé, l'accès à l'application est supprimé et les données sont détruites sans sauvegarde. L'éditeur du service SaaS n'est pas là pour vous protéger, mais pour encaisser des loyers. Si vous ne payez plus (ne pouvez plus payer...) il ne vous connaît plus, un point, c'est tout. La peur de tout perdre est votre lot quotidien.

Les sociétés multinationales doivent avoir leurs propres serveurs privés. Clouds et SaaS déportés, hors du cercle fermé et protégé d'un monde privatif, sont des terrorismes intellectuels au profit de l'intelligence (au sens anglais du terme, comme dans « Intelligence Service », l'espionnage) et au profit des états-espions (USA et Chine en premiers). Pour un Prism et Cie dévoilé, combien œuvrent dans l'ombre ?

SaaS Software as a Service (recherches avec google)
SaaS Software as a Service (recherches avec qwant)