Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

cr  25.03.2020      r+  07.09.2022      r-  09.07.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

L'acronyme GNU LGPL est utilisé pour : GNU Lesser General Public License.




Les licences GNU de type LGPL (GNU Lesser General Public License - GNU Licence publique générale limitée) sont des licences pour des logiciels libres dont le contenu est tout de même partiellement privatif ou copyrighté, mais dont ces parties ont obtenu le droit d’usage libre accordé par l’auteur du logiciel privatif à l’auteur du logiciel libre. Un exemple est celui du compresseur / décompresseur de fichiers 7-Zip, libre, dont son auteur a obtenu de l’auteur du compresseur / décompresseur WinRAR, privatif, l’usage du module de décompression RAR. Ainsi, 7-Zip est capable de décompresser des fichiers compressés avec WinRAR, offrant à WinRAR, gratuitement, une plus grande couverture/notoriété.


La licence publique générale GNU (GNU GPL ou simplement GPL ou encore LGPL : Lesser General Public License) est une série de licences de logiciels libres (copyleft) largement utilisées qui garantissent aux utilisateurs finaux la liberté d'exécuter, d'étudier, de partager et de modifier un logiciel. Ces licences ont été initialement écrites par Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation (FSF), pour le projet GNU (le 27 septembre 1983, Richard Stallman dévoile, dans la pure tradition hacker, son projet de développer un système d’exploitation compatible UNIX appelé GNU — acronyme récursif qui signifie en anglais « GNU’s Not UNIX » - littéralement, « GNU n’est pas UNIX ») et accordent aux destinataires d'un programme informatique la définition des droits de logiciel libre. Les séries de licences GPL sont toutes des licences copyleft (sans copyright) ce qui signifie que toute œuvre dérivée doit être distribuée sous les mêmes termes ou des termes de licence équivalents. Cela se distingue des licences logicielles permissives, dont les licences BSD et la licence MIT sont des exemples largement utilisés, moins restrictifs. GPL a été la première licence copyleft (sans copyright) à usage général.

Historiquement, la famille de licences GPL a été l'une des licences logicielles les plus populaires dans le domaine des logiciels libres (copyleft) et open source. Les principaux logiciels libres sous licence GPL incluent le noyau Linux et la GNU Compiler Collection (GCC). David A. Wheeler soutient que le copyleft fourni par la GPL était crucial pour le succès des systèmes basés sur Linux, donnant aux programmeurs qui ont contribué au noyau l'assurance que leur travail profiterait au monde entier et resterait libre, plutôt que d'être exploité par les éditeurs de logiciels qui n'auraient rien à redonner à la communauté.

En 2007, la troisième version de la licence (GPLv3) a été publiée pour résoudre certains problèmes perçus avec la deuxième version (GPLv2) qui ont été découverts lors de l'utilisation de longue date de cette dernière. Pour maintenir la licence à jour, la licence GPL inclut une clause facultative « toute version ultérieure », permettant aux utilisateurs de choisir entre les conditions d'origine ou les conditions des nouvelles versions mises à jour par la FSF. Les développeurs peuvent l'omettre lors de la licence de leur logiciel. Le noyau Linux, par exemple, est sous licence GPLv2 sans la clause « any later version ».


Site officiel des licences GNU GPL (ou simplement GPL) et LGPL :

GNU LGPL GNU Lesser General Public License (recherches avec google)
GNU LGPL GNU Lesser General Public License (recherches avec qwant)