Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

IMINT

IMINT - le « renseignement d'origine image » (ROIM) ou, en anglais, « Imagery Intelligence » (IMINT) est une discipline de collecte de renseignements.

Le « renseignement d'origine image » (ROIM) ou, en anglais, « Imagery Intelligence » (IMINT) est une discipline de collecte de renseignements qui recueille des informations par satellite et photographie aérienne (dont avec des drones).

IMINT est un sous-ensemble de la gestion de la collecte de renseignements qui est elle-même un sous-ensemble de la gestion du cycle du renseignement.

IMINT est complété par des capteurs électro-optiques (OPTINT - Intelligence Otique) et radar (RADINT - Radar Intelligence).


Si l’analyse d’images peut donner des renseignements précis et exacts, avec une très grande résolution, ceux qui savent lire ces images ne sont pas toujours honnêtes auprès de ceux vers lesquels ils communiquent. L’exemple de plus flagrant et frappant (sans jeu de mots) est celui du 5 février 2003. Colin Powell, général et secrétaire d'État des États-Unis (chef du département d'État chargé des Affaires étrangères, équivalent de « ministre des Affaires étrangères ») fait, devant l’ONU, un tissu de fausses déclarations et « preuves » fabriquées. Elles portent, entre autres, sur des pseudos analyses d’images du territoire irakien « prouvant » l'existence d'armes de destruction massive (les « images » servent de « preuves » à la pseudo capacité de produire rapidement beaucoup plus d’armes biologiques et obtenir des composants clefs pour produire des armes nucléaires). C’est le prologue de la guerre américaine contre l’Irak qui est « officiellement » déclenchée le 20 mars 2003. Deux jours plus tard, le 7 février 2003, des journalistes d’investigation anglais apportent la preuve qu’il s’agit de plagiat de documents universitaires et de sources suspectes. En 2005, Colin Powell exprime son « amertume » à propos de sa présentation du dossier irakien devant l’ONU : interrogé sur ABC, il explique que cette présentation, en grande partie fausse, fait « tache » dans sa carrière. En 2011, Colin Powell demande à la CIA et au Pentagone des explications sur les fausses informations qui lui avaient été communiquées en 2003. Dans un entretien en 2013, Colin Powell reconnaît qu'au sujet des armes de destruction massive en Irak « Saddam Hussein (...) n'en possédait pas un gramme ». Selon le journaliste Jon Schwartz, Powell aurait délibérément menti durant son discours du 5 février 2003 et n'ignorait pas que l'Irak ne disposait plus d'armes de destruction massive.

IMINT -
IMINT - IMINT

Outils d'investigations pour chercheurs

Recherches sur le Web avec les huit principaux moteurs de recherches (et comparaison de ces moteurs). Attention aux milliers de sites Web trompeurs et mensongers apparaissant en premier
Alerte Virus dans mon ordinateur - Vrai ou Faux ?

Recherches dans Assiste.com.