Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

IETF - Internet Engineering Task Force

IETF - Internet Engineering Task Force

IETF - Internet Engineering Task Force

L'IETF (Internet Engineering Task Force) est une organisation totalement informelle constituée (sic) de groupes de travail informels et de groupes de discussion tout autant informels.

Si quelqu'un de remarquable/visionnaire dans un domaine, dans le monde, a une idée, il propose à d'autres leaders remarquables et techniciens de la chose de se joindre à lui pour constituer un groupe de travail informel (pas de hiérarchie bien que chaque groupe ait un président ou un groupe de coprésidents, etc.). Ce groupe n'a même pas besoin de se réunir physiquement. Les travaux peuvent durer des mois ou des années et, lorsqu'un consensus est obtenu, une RFC est produite et le groupe s'autodissout.

Les RFCRequest for Comments » - « Demande de commentaires ») s'imposent comme des normes ouvertes. Même si une norme produite par l'IETF est mise sous copyright, elle est ouverte et publique.

L'IETF développe et promeut ces normes Internet volontairement. Les plus connues sont les normes constituant la suite de protocoles Internet TCP/IP.

Tous les participants et les gestionnaires sont volontaires (bien que leur travail soit généralement financé par leurs employeurs ou des sponsors voyant un intérêt dans l'émergence d'une norme internationale).

L’IETF a été fondée le 16 janvier 1986 et a commencé comme une activité soutenue par le gouvernement fédéral américain.

L'IETF est organisé en un grand nombre de groupes de travail et de groupes de discussion informels (BoF, Birds of a Feather), chacun traitant d'un sujet spécifique et opérant dans un mode de création de tâches ascendant, largement piloté par ces groupes de travail. Chaque groupe de travail a un président nommé (ou parfois plusieurs coprésidents), ainsi qu’une charte décrivant son objectif et quoi et quand on s'attend à ce qu'il produise. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent participer et tient des discussions sur une liste de diffusion ouverte ou lors des réunions de l’IETF, où les frais d’inscription en juillet 2014 étaient de 650 US$ par personne. Au milieu de 2018, les frais sont les suivants :

  • premiers inscrits : 700 US$
  • paiements tardifs : 875 US$
  • étudiant 150 US$
  • laissez-passer d'une journée : 375 US$

Un consensus brut est la base principale de la prise de décision. Il n'y a pas de procédures de vote officielles. Comme la majorité du travail de l'IETF se fait via des listes de diffusion, la présence aux réunions n'est pas requise pour les contributeurs. Chaque groupe de travail est censé terminer son travail sur son sujet et ensuite se dissoudre. Dans certains cas, le groupe de travail peut survivre et aura sa charte mise à jour pour assumer de nouvelles tâches.

Les groupes de travail sont organisés par domaines. Les domaines actuels sont :

  • les applications
  • les applications générales
  • Internet
  • les opérations et la gestion
  • les applications en temps réel et l’infrastructure
  • le routage
  • la sécurité et le transport

Chaque domaine est supervisé par un Directeur de Domaine (Area Director [AD]), la plupart des domaines ayant deux co-AD. Les AD sont responsables de la nomination des présidents des groupes de travail. Les directeurs de domaine, conjointement avec le président de l'IETF (Paul Mockapetris, l'inventeur du système DNS de 1994 à 1996, Alissa Cooper depuis 2017), forment le groupe de pilotage de l'ingénierie Internet (IESG), qui est responsable du fonctionnement général de l'IETF.

L'IETF est supervisé par l’Internet Architecture Board (IAB), qui supervise ses relations externes et ses relations avec l'éditeur RFC. [6] L'IAB est également responsable du comité de supervision administrative de l'IETF, qui supervise l'activité de soutien administratif de l'IETF (IASA), qui fournit un soutien logistique, etc., à l'IETF. L'IAB gère également le groupe de travail sur la recherche sur Internet (IRTF), avec lequel l'IETF entretient un certain nombre de relations entre les groupes.

Un comité de nomination (NomCom) composé de dix volontaires choisis au hasard qui participent régulièrement aux réunions est investi du pouvoir de nommer, de renouveler le mandat et de révoquer les membres de l'IESG, de l'IAB, de l'IASA et de l'OCIS. [7] À ce jour, personne n'a été démis de ses fonctions par un NomCom, bien que plusieurs personnes aient démissionné de leur poste, nécessitant des remplacements.

En 1993, l’IETF est passée d’une activité soutenue par le gouvernement américain à une activité internationale indépendante associée à l’Internet Society, une organisation internationale à but non lucratif basée sur l’adhésion [8]. Comme l'IETF elle-même n'a pas de membres ni une organisation en soi, l'Internet Society fournit le cadre financier et juridique des activités de l'IETF et de ses organismes apparentés (IAB, IRTF,…). Les activités de l'IETF sont financées par les frais de réunion, les sponsors de réunions et par l'Internet Society via son organisation et les recettes du registre d'intérêt public. [9]

En décembre 2005, l'IETF Trust a été créé pour gérer les documents protégés par copyright produits par l'IETF. [10]

Depuis 1993, l'IETF a ouvertement une fonction de création/élaboration volontaire de standards/normes afin de maintenir et améliorer la facilité d'usage et l'interopérabilité d'Internet.

L'IETF est, depuis cette date, sous les auspices de l’Internet Society (ISOC), une organisation internationale à but non lucratif, basée sur des membres, fondée en 1992 par Vint Cerf et Bob Kahn, les co-inventeurs de la suite de protocoles TCP/IP sur laquelle repose tout l'Internet. L'Internet Society est désormais la société mère de l’IETF. À ce titre, toutes les RFC de l'IETF, y compris les RFC décrivant les « normes Internet », sont protégées par le copyright de l'Internet Society (bien que librement accessible à tous, y compris aux non-membres, gratuitement).

IETF - IETF - Internet Engineering Task Force