Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

cr  02.10.2023      r+  02.10.2023      r-  12.06.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

L'acronyme XDR est utilisée pour : eXternal Data Representation.

En français : Représentation externe des données.




eXternal Data Representation (XDR) (représentation externe des données) est un format standard de sérialisation de données, destiné à des utilisations telles que les protocoles de réseau informatique. C’est un standard IETF (Internet Engineering Task Force) de la couche de présentation du modèle OSI (Open Systems Interconnect).

XDR permet d'encoder des données de manière indépendante de l'architecture des systèmes informatiques, afin de pouvoir les transférer entre systèmes hétérogènes.

  • La conversion de la représentation locale en XDR est appelée encodage ou marshalling.

  • La conversion de XDR vers la représentation locale est appelée décodage ou unmarshalling.

XDR est implémenté comme une bibliothèque logicielle de fonctions :

  • Portable entre différents systèmes d'exploitation.

  • Indépendante de la couche de transport.

Pour les données numériques, XDR utilise une unité de base en blocs de 4 octets, sérialisée dans l'ordre big-endian (big-end, gros-boutiste) dans laquelle les octets de valeurs de poids fort sont à une adresse inférieure aux octets de poids faible (c'est-à-dire le « gros bout » en premier, le tout codifié en blocs de 4 octets). Cette codification est donc contraire à la numérotation courante humaine occidentale où les valeurs de poids le plus fort son à gauche et les valeurs de poids le plus faible à droite).

Il y a complétion pour que chaque mot ait un total d’octets divisible par quatre. Les nombres à virgule flottante sont représentés au format IEEE 754.