Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

cr  25.06.2021      r+  07.09.2022      r-  12.06.2024      Pierre Pinard.         (Alertes et avis de sécurité au jour le jour)

L'acronyme SGP (02) est utilisé pour : Syndicat général de la police.




Les premières formes de syndicalisme policier émergent à la fin du XIXe siècle, d'abord pour les commissaires. Ces groupements de policiers prennent d'abord la forme d' « amicales » ou d' « associations » et se transforment progressivement en syndicat, forme qui s’institutionnalise en 1924. L'ensemble des organisations syndicales sont dissoutes en 1940, sur décision du gouvernement de l’État Français (Philippe Pétain nommé président du Conseil le 16 juin 1940 - le « régime de Vichy », qu'il dirige jusqu'en juillet 1944, est déclaré « illégitime, nul et non avenu » par le général de Gaulle à la Libération.).

Dès 1944, la Fédération Nationale des Syndicats de Police de France et d'Outre-Mer (FNSPF) se reconstitue et hésite sur l'opportunité d'adhérer au syndicat CGT. Cette Fédération regroupe alors l'essentiel des syndicats et associations de policiers, dont le Syndicat Général de la Police (SGP). Le droit syndical de la Police nationale est alors institutionnalisé, à l'exclusion notable du droit de grève. Après une très brève période d'adhésion à la CGT (de juin 1946 à octobre 1946), la FNSPF opte finalement pour l'autonomie. Cette stratégie entraîne des scissions et réorganisations des syndicats membres, qui se stabilisent à partir de 1948 autour de trois principaux syndicats : le SGP, syndicat des policiers parisiens ; le Syndicat National des Policiers en Tenue (SNPT) ; et le Syndicat National Indépendant de la Police (SNIP), syndicat des CRS. Les confédérations CGT, Force Ouvrière et CFTC disposent chacune d'une section « Police », mais les effectifs restent modestes.

SGP Syndicat général de la police (recherches avec google)
SGP Syndicat général de la police (recherches avec qwant)