Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet Assiste.com - Sécurité informatique - Vie privée sur le Web - Neutralité d'Internet

VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne

VirusCheckMate est un service multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne. Meilleure précision qu'un antivirus seul. VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne

Accès au service/à l'outil VirusCheckMate


Intérêt du service (Les services n'existant plus sont notés 0)

Underground - Privé - Web caché et malveillant
Ce service n'existe plus

Outil underground préservant anonymat et confidentialité du code analysé - aucune donnée soumise à l'analyse n'est envoyée aux éditeurs des antivirus utilisés dans le panel (Web plus ou moins caché (ils ont tout de même besoin de revenus donc de se faire connaître) et malveillant). 42 antivirus. Inscription nécessaire (sans fournir d'adresse e-mail). Un compte est crée immédiatement, avec une clé API et un solde à 0 $.

VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne - VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne

En savoir plus sur VirusCheckMate

VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne - VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne
VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne - VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne

VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne - VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne
VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne - VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne

VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne - VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne
VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne - VirusCheckMate - Service d'analyse multiantivirus (multimoteur d'antivirus) en ligne

Fermeture du service VirusCheckMate le 3 mai 2018

Dear users of our service!

We regret to inform from May 3, 2018, from 23:59:00 Moscow time, service will suspend work for an indefinite period due to technical reasons.
Please send to email support@viruscheckmate.com information for refund (login, BTC wallet, refund amount) before May 14, 2018.
Active subscriptions will be recalculated on May 3, 2018, the balance will be available for refund.
Thank you for your understanding!

Chers utilisateurs de notre service !

Nous avons le regret de vous informer qu'à partir du 3 mai 2018, à compter de 23h59 min heure de Moscou, le service suspendra ses travaux pour une durée indéterminée pour des raisons techniques.
Veuillez envoyer à l'adresse email support@viruscheckmate.com les informations de remboursement (identifiant, portefeuille BTC, montant du remboursement) avant le 14 mai 2018.
Les abonnements actifs seront recalculés le 3 mai 2018, le solde sera disponible pour remboursement.
Merci de votre compréhension !

Service payant et ne distribuant pas les échantillons entre éditeurs. Pour développeurs de virus.

Le service est payant (0,10 $ par analyse). Il faut alimenter le compte (payer) pour pouvoir l'utiliser. En version Premium (39 $ par mois), possibilité de choisir les antivirus à utiliser / ne pas utiliser, plusieurs jobs simultanément.

Possibilité de demander la destruction immédiate de l'objet envoyé à l'analyse (y compris pour les analyses " in the cloud " (actuellement 24.02.2016 : avast! CommunityIQ, Avira Protection Cloud, Dr.Web Security Space, ESAT ThreatSense.net, Kaspersky Network Security, Panda Cloud et Trend Micro Site Safety), sans le faire suivre aux éditeurs d'antivirus (cas des développeurs de virus et autres malveillances qui testent si leur code est détecté ou non).

Accepte les paiements en Bitcoin.

Service russe découvert le 24.02.2016

Moteurs d'antivirus utilisés en 2016 :

  1. Ad-Aware Pro
  2. AhnLab V3 Internet Security
  3. Arcavir Antivirus 2014
  4. avast! Internet Security
  5. AVG Anti-Virus
  6. Avira Antivirus Suite
  7. Bitdefender Antivirus Plus
  8. BullGuard Antivirus
  9. Clam AntiVirus
  10. COMODO Internet Security
  11. Dr.Web Anti-virus
  12. Emsisoft Anti-Malware
  13. eScan Antivirus
  14. ESET NOD32 Antivirus
  15. F-PROT Antivirus for Windows
  16. F-Secure Internet Security 2014
  17. FortiClient Lite
  18. G Data AntiVirus
  19. IKARUS anti.virus
  20. Jiangmin Antivirus 2011
  21. K7 UltimateSecurity
  22. Kaspersky Anti-Virus
  23. Malwarebytes Anti-Malware
  24. McAfee Total Protection
  25. McAfee VirusScan Enterprise
  26. Microsoft Security Essentials
  27. Nano Antivirus
  28. Outpost Antivirus Pro
  29. Panda Global Protection 2014
  30. Quick Heal Internet Security
  31. Solo Antivirus
  32. Sophos Anti-Virus
  33. SUPERAntiSpyware
  34. Symantec Endpoint Protection
  35. Total Defence Anti-Virus 2011
  36. Trend Micro Titanium IS
  37. TrustPort Antivirus
  38. Twister Antivirus
  39. VBA32 Anti-Virus
  40. VIPRE Internet Security 2015
  41. VirIT eXplorer
  42. Zillya! Internet Security

Moteurs d'antivirus utilisés (au 3 mai 2018, jour de la fermeture à priori définitive du service) :

  1. Ad-Aware Pro
  2. AhnLab V3 Internet Security
  3. ArcaVir Antivirus 2014
  4. avast! Internet Security
  5. AVG Anti-Virus Free Edition
  6. Avira Antivirus Suite
  7. Bitdefender Antivirus Plus 2013
  8. BullGuard Antivirus
  9. Clam AntiVirus
  10. COMODO Antivirus
  11. Dr.Web Anti-virus
  12. Emsisoft Anti-Malware
  13. eScan Antivirus
  14. ESET NOD32 Antivirus
  15. FortiClient Lite
  16. F-PROT Antivirus for Windows
  17. F-Secure Internet Security 2014
  18. G Data AntiVirus
  19. IKARUS anti.virus
  20. Jiangmin Antivirus 2011
  21. K7 UltimateSecurity
  22. Kaspersky Anti-Virus 2014
  23. Malwarebytes Anti-Malware
  24. McAfee VirusScan Enterprise
  25. Microsoft Security Essentials
  26. Norman Security Suite
  27. Outpost Antivirus Pro
  28. Panda Global Protection 2014
  29. Preventon Antivirus
  30. Qihoo 360 Total Security
  31. Quick Heal Internet Security
  32. Sophos Anti-Virus
  33. Symantec Endpoint Protection
  34. Total Defence Anti-Virus 2011
  35. Trend Micro Titanium IS
  36. TrustPort Antivirus
  37. Twister Antivirus
  38. VBA32 Anti-Virus
  39. VIPRE Internet Security 2014
  40. Zillya! Internet Security

Listes noires (black lists) consultées (au 3 mai 2018, jour de la fermeture à priori définitive du service) :

  1. AVG Threat Labs
  2. Barracuda Central
  3. BlockList.de
  4. BrowserDefender
  5. Clean MX
  6. COMODO Secure DNS
  7. Composite Blocking List
  8. DShield
  9. Emsisoft Anti-Malware
  10. Google
  11. hpHosts
  12. Malware Domain Block List
  13. Malware Domain List
  14. McAfee RBL
  15. McAfee SiteAdvisor
  16. McAfee Threat Intelligence
  17. Norton ConnectSafe
  18. Norton SafeWeb
  19. OpenDNS
  20. PhishTank
  21. Sophos Web Protection
  22. SORBS
  23. Spam404
  24. SpamCop
  25. Spamhaus Project
  26. Sucuri SiteCheck
  27. SURBL
  28. ThreatLog
  29. Web Of Trust
  30. Web Security Guard
  31. Yandex
  32. ZeuS Tracker

Informations sur : VirusCheckMate

  • Service payant : ?
  • Activité semble suspecte : Non
  • DarkWeb : Scanner multimoteur d'antivirus pour développeurs de virus - Les fichiers/documents ne sont pas remontés/partagés avec les éditeurs d'antivirus
  • Existance d'une API : Non
  • Langue(s) du service : Anglais
  • Plateforme d'exécution (version) des antivirus : ?
  • Nombre max de fichiers en une seule soumission : ?
  • Taille maximum par fichier : ?
  • Taille maximum totale : ?
  • Possibilité d'utiliser une archive compressée : ?
  • Algorithme(s) de compression autorisé(s) : ?
  • Nombre maximum de fichiers dans l'archive : ?
  • Mot(s) de passe à utiliser pour que l'archive traverse les défenses : ?
  • Date de création du domaine : 2013-03-04
  • Registrant : Information masquée
  • Localisation du serveur (législation nationale dont il dépend) : USA - Arizona - Phoenix - Cloudflare Inc.
  • Nom de domaine à vendre : Non
  • Date de dernière vérification : 2018-11-20

FAQ des scanners multiantivirus en ligne :

  • Je n'arrive pas à entrer sur le service
    La plupart des services multiantivirus dans le Dark Web (le Web caché et malveillant) n'existent plus (se reporter à nos informations détaillées sur la page du service).
    Les services subsistants sont presque constamment sous attaques en DDoS afin de faire « tomber » le service :
    • soit de la part de leurs concurrents (car il y a de l'argent à gagner avec ces services)
    • soit de la part de développeurs de virus qui n'ont pas apprécié que leurs virus soient détectés et distribués à tous les éditeurs d'antivirus
    • soit de la part d'autorités de lute contre le cybercrime
    Ces services se protègent contre les DDoS avec diverses techniques :
    • faire patienter quelques secondes chaque requête en la mettant en file d'attente, ce qui rend totalement inefficace une attaque en DDoS
    • obliger le visiteur à faire la preuve qu'il est bien un humain et non un robot (principe des tests de Turing). Les outils les plus utilisés contre les robots sont les captchas dont, particulièrement (et malheureusement), celui de Google.
    Si vous avez protégé votre navigation Web comme conseillé, vous devez désactiver Privacy Badger pour le service dans lequel vous cherchez à entrer.

    Privacy Badger - Gérer la liste blanche (ajouter/retirer un domaine)
    Privacy Badger - Gérer la liste blanche (ajouter/retirer un domaine)
  • Est-ce qu'un multiantivirus en ligne peut remplacer un antivirus local
    Non, jamais. Les multiantivirus en ligne fonctionnent/se déclenchent exclusivement « à la demande (de l’utilisateur) – on-demand » et ne vous protège pas du tout. Cela ne sert qu’à constater la présence/l'existence d’une malveillance alors qu’elle s’est déjà introduite (en sus, si vous avez déjà ouvert l’objet, elle s’est déjà exécutée). Les seules solutions qui vous protègent sont les antivirus fonctionnant en mode local et en temps réel, « on-access » ou, mieux, « on-execution ». Interdisez complètement les solutions antivirus temps réel déportées dans un cloud (vous n'avez pas transmettre en temps réel tout ce que vous faites (documents, applications, messages email, etc. à vous ne savez pas qui).
  • Est-ce que le résultat d'une analyse multiantivirus est fiable à 100% ?
    Non, jamais. Elle donne un résultat probablement plus fiable, plus proche de la vérité, par la convergence/divergence des résultats, mais il n'y a pas de réponse univoque à cette question. Les réponses tendent vers une certitude, mais une fiabilité à 100% n'existe pas. Il y a des antivirus qui :
    • Ne voient pas la malveillance d'un objet analysé - c'est un faux négatif.
    • Voient une malveillance là où il n'y en a pas - c'est un faux positif.
    • Ne s'intéressent pas à certains types de malveillances pour diverses raisons (un PUP (ou LPI) n'est pas une malveillance, c'est son approche commerciale qui est critiquable/mensongère/agressive et peut irriter certains éditeurs d'antivirus alors que d'autres décident que ce n'est pas du ressort d'un antivirus, mais de l'intelligence de l'utilisateur final, etc.)
  • Résistance des malwares aux sandbox ?
    Les malveillances avancées, et elles le sont de plus en plus, sont capables de tester l'environnement dans lequel elles tournent et détecter si elles sont en train de fonctionner dans une sandbox (on peut faire tourner une application de type sandbox dans une machine virtuelle (telles que VMWare ou VirtualBox) - Différence entre Machines virtuelles et Sandbox. La plupart, si ce n'est tous les antivirus et antimalwares, analysent tout ce qui est exécutable (incluant les documents contenant des scripts, etc. - Liste des types de fichiers dont il faut se méfier (dangereux)) à l'intérieur d'une sandbox, ce qui permet de voir ce que tente de faire le code analysé. Certaines malveillances intelligentes (les cybercriminels sont d'excellents informaticiens) arrivent à détecter si elles sont en train d'être testées/exécutées dans une sandbox. Elles se tuent (destruction de leurs fichiers, des diverses inscriptions (comme dans le Registre sous Windows), du processus et des traces dans les journaux) immédiatement pour empêcher que la sandbox ne trace ses activités malveillantes et que son code ne soit distribué aux éditeurs d'antivirus pour une analyse approfondie et une détection qui sera rapidement trouvée dans tous les antivirus.
  • Quel intérêt pour les éditeurs d'antivirus d'entrer en concurrence directe avec leurs confrères et néanmoins concurrents ?
    Les opérateurs de services multimoteurs d'antivirus (offerts gratuitement par des éditeurs d'antivirus à des professionnels de la sécurité disposant des infrastructures imposantes nécessaires) doivent permettre à chaque éditeur d'antivirus présent dans un panel de recevoir immédiatement tout fichier analysé dans lequel il n'aurait pas détecté de menace, dès lors qu'un autre antivirus en aurait détecté une. Ces panels multimoteurs sont un formidable moyen, pour les éditeurs, de collecter rapidement des échantillons de menaces.
    • Nota : le cas des services multiantivirus en ligne pour cybercriminels (développeurs de virus) est différent. Il s'agit de tester une malveillance et de s'assurer qu'aucun antivirus ne la détecte (qu'elle est totalement indétectée - FUD - Fully UnDetectable) avant de lancer une attaque. Ces services underground (dark web et hack) préservent anonymat du développeur et secret du code analysé. Ces services sont généralement payants, avec parfois des services de surveillance en continu d'un code malveillant (réanalyse automatique à fréquences très rapprochées et communications automatiques au développeur). Jamais aucune soumission n'est partagée/distribuée/remontée vers les éditeurs d'antivirus.

      Ces services ayant des objectifs criminels, affichés/avoués ou non, sont rapidement fermés par des divisions spécialisées des diverses polices anti-criminalité numérique et leurs opérateurs sont souvent arrêtés. Sur plus de quarante cinq scanners multiantivirus en ligne analysés dans notre dossier, seuls 7 services sont opérés par des sociétés de confiance, inscrites dans la durée (parfois plus de 15 ans). Tous les autres services poussent comme des champignons et meurent, parfois en quelques jours ou, au mieux, dans les 2 ou 3 ans.
  • Pourquoi le scanner de l'antivirus X n'est pas présent dans ce panel ?
    Il peut y avoir trois raisons à cela :
    • Soit l'éditeur ne souhaite pas ce genre de confrontation/comparaison, que les utilisateurs ne manqueront pas de faire, entre ses résultats et ceux des autres
    • Soit l'éditeur ne souhaite pas voir son scanner offert gratuitement en ligne, surtout si le service refuse de transmettre/distribuer les échantillons
    • Soit l'éditeur ne dispose pas d'une version sous le système d'exploitation utilisé par le service (machines Windows, machines Linux, machines BSD, etc.)
  • Pourquoi le même scanner de l'antivirus X en mode local, chez moi, donne un résultat différent de la version sur le panel ?
    Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, dont :
    • L'éditeur du scanner X a corrigé un faux positif ou un faux négatif et le service sur le panel en ligne est mis à jour plus rapidement que celui chez l'utilisateur final
    • Le moteur du scanner X peut connaître de légères variantes en fonction de la version utilisée sur le panel (version Linux ou Windows ou FreeBSD, etc.)

Avertissement : Produits et Services gratuits

Ne jamais utiliser un « service gratuit en ligne », ou un « outil gratuit à télécharger et installer localement » qui ne soit pas recommandé par Assiste.com. Si nous n'avons pas encore parlé de tous les produits ou services fiables existants, il est quasi certain que presque tous les produits ou services dont nous ne parlons pas sont des malveillances ou des crapuleries (ou des produits moins performants, donc inutiles - PUP, PUA, etc.).

Antivirus on-demand, on-access, on-execution

Attention : Un produit ou service antivirus « on-demand », en ligne ou local, ne remplace pas et ne remplacera jamais un véritable antivirus temps réel. Il permet uniquement de détecter une contamination si vous pensez à analyser quoi que ce soit, à chaque instant, à la main, avant ouverture (d'une application, d'une page Web, d'une image, d'un document de quelque format que ce soit, etc.).

Rien de ce qui est accédé, dans votre ordinateur, ne doit être ouvert avant d'avoir été analysé.

Faites analyser quoi que ce soit immédiatement, avant de l'ouvrir (d'y accéder), avec de multiples antivirus simultanés. Pour cela il y a :

Mais, ne vous reposez pas sur les versions gratuites, on-demand, des antivirus et suites de sécurité. Elles ne servent qu'à vous aider à estimer l'innocuité ou la dangerosité d'un objet si vous pensez à l'analyser avant de l'ouvrir/d'y accéder. Ces versions ne protègent pas votre ordinateur et ne vous protègent pas. Seules les versions on-acces (en temps réel), ou mieux, on-execution, vous protègent.

VirusCheckMate - VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne

VirusCheckMate - VirusCheckMate - Multiantivirus en ligne