Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

Web Bot ou « Web Bot Project » - Système de prédiction

Dernière mise à jour : 2017-04-28T00:00 - 28.04.2017
20.12.2012 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Initial

Initialement écrit pour prédire les mouvements boursiers, ce système de robots remontant de l'information (data mining), à travers tout le Web, vers un logiciel d'analyses prédictives, est désormais utilisé tous azimuts.

Web Bot - Systeme de prédiction par analyse des données sur le WebWeb Bot - Systeme de prédiction par analyse des données sur le WebWeb Bot - Systeme de prédiction par analyse des données sur le Web

La propagation par le buzz et les coups médiatiques de ce système prédictif fait dire à certains observateurs qu'il pourrait ne s'agir que d'une vaste arnaque.

« Web Bot » (en deux mots - a ne pas confondre avec les Zombies et les BotNet), ou « Web Bot Project », fait référence à un programme informatique de type « Robot Internet », et plus particulièrement, « Robot Web », qui prétend être en mesure de prévoir les événements futurs par le suivi de mots-clés trouvés dans les pages du Web.

Le « Web Bot Project », a été développé dans les années 1990, à l'origine afin de prédire les tendances du marché boursier. Le créateur du « Web Bot Project », Clif High, et son associé Ure George, se font appeler « Les moines du temps » ("The Time Monks"). Ils gardent leur technologie et leurs algorithmes totalement secrets et vendent leurs prédictions.

Le buzz marketing autour du « Web Bot Project » utilise des techniques de type « Ingénierie sociale » dans des déclarations lors d’interviews, instillant l’idée, bien entendu totalement invérifiable, que des États, des Gouvernements, des Capitaines d’industries, des Grands de ce monde, etc. ... les consultent.

Les données (les « mots clés ») peuvent être inconnus du grand public et donner accès à des documents confidentiels ou très « pointus » dont l’analyse peut donner des résultats probants (cas des analyses d’informations à propos d’une société cotée en Bourse ou d’informations sur le chœur de métier de cette société ou sur les personnes la dirigeant ou sur les « mouvements » de mêmes natures dans son cercle d’influence ou son cercle de concurrence.

Les « mots clés » peuvent être populaires et le simple fait d’en parler fait qu’ils se répandent sur le Web comme une trainée de poudre. Il en est ainsi des « mots clés » comme « fin du monde », « 21 décembre 2012 », « calendrier Maya », Etc. ... La rumeur s’amplifie et s’auto alimente, constituant une véritable attaque de type DDoS « Distributed Denial of Service » contre les sondes d’outils de type « Web Bot Project », dont les sondes (les robots qui cherchent inlassablement sur le Web) finissent par saturer et la « prédiction » devient certitude simplement parce qu’elle se répand et se multiplie. C’est de « l’intox ». Plus la rumeur enfle, plus elle devient probable aux yeux d’outils de type « Web Bot Project ».

Une autre forme de buzz à propos de ce système dit « prédictif » relève de la même « intelligence » que celle que l’on a des prédictions de Nostradamus : les prédictions n’ont rien prédit du tout avant l’évènement, mais, après l’évènement, on découvre qu’elles l’avaient prédit. Ces postprédictions sont alors justifiées par notre imbécilité crasse qui nous empêche de « lire » les prédictions. Nous ne sommes pas assez intelligents pour les comprendre ! La boucle est bouclée. La prédiction, ou le système prédictif, a toujours raison ! Qu’il ait raison a posteriori, ne change rien au fait qu’il ait raison.

Le buzz consiste donc à convaincre qu'il est intelligent d'acheter ce type de prédictions. C'est, surtout, vendre ce type de prédictions qui est intelligent ! Ce n’est pas de la faute du système prédictif si l’acheteur est un primaire qui ne sait pas interpréter la prédiction, même si on ne sait pas aujourd'hui de quoi elle parle. On lui trouvera bien, un jour, un évènement auquel la rapprocher approximativement, parmi les milliards d’évènements qui ont lieu chaque jour. On touche au paranormal.

Contre mesuresContre-mesures" Contre mesures "


Derrière le rideauDerrière le rideauDerrière le rideau


RéférencesRéférences" Références "


RessourcesRessources" Ressources "

Wikipedia fr - Web Bot
Wikipedia en - Web Bot
Data mining

 Requêtes similairesRequêtes similaires" Requêtes similaires "