Flux RSS - La vie du site - Nouveautés et mises à jour
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique préventive - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée

WWW - Naissance du World Wide Web

Avant le WEB, il y avait une interconnexion de réseaux, pas encore appelée Internet, et pas d'hypertexte

WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS : 1966 - ARPA - DARPA - ArpaNet - TCP/IP Hosts et DNS : 1966 - ARPA - DARPA - ArpaNet - TCP/IPEcrire à Assiste.com - WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS : 1966 - ARPA - DARPA - ArpaNet - TCP/IP WWW - Naissance du World Wide Web WWW - Naissance du World Wide Web

En 1966, le directeur de l'Arpa (l'agence du département de la Défense des États-Unis chargé des nouvelles technologies militaires, qui sera renommée DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) en 1972) accorde un budget d'un million de dollars pour le développement d'un réseau informatique délocalisé, reliant les universités en contrat avec l'ARPA.

Le réseau ARPA, ArpaNet, est pensé :

  1. Afin d'unifier les techniques de connexion pour qu'un terminal informatique, quel que soit son constructeur, se raccorde à distance à des ordinateurs de constructeurs différents.
  2. Afin de permettre aux chercheurs, aux Etats Unis, de consulter et échanger leurs travaux et partager leurs ressources, surtout pour que des travaux de recherches identiques ne soient pas entrepris plusieurs fois en pures pertes.

Une équipe de sept personnes se met en place avec Frank Heart à sa tête et ils vont concevoir le réseau avec des « nœuds » faits de petits ordinateurs (les IMP (Interfaces Messages Processors) - ancêtres des actuels routeurs) qui assurent la connexion des ordinateurs hotes au réseau et permettent le transfert de données par la commutation de paquets à la vitesse alors de 50kbits par seconde.

Un mythe veut que l'objectif fixé à Arpanet soit de permettre aux réseaux de communication militaires (on est en pleine « guerre froide » entre l'ex URSS et les États-Unis) de continuer à fonctionner malgré une attaque nucléaire massive de la part de l'Union soviétique, c’est-à-dire : « garder ouvertes des voies de communication quel que soit l'état de destruction des États-Unis ». Ce mythe est alimenté par des déclarations de la CIA qui conclut à l'invulnérabilité d'Arpanet (dans les faits, ce n'est pas le cas).

Le projet Arpanet est opérationnel le 20 août 1969. R. Taylor, de l'ARPA, contre l'avis des fabricants d'ordinateurs (ils souhaitent développer des protocoles propriétaires afin d'empêcher la concurence), relie 4 ordinateurs de quatre universités différentes, entre eux. Le premier message, le simple mot "login", sera envoyé sur le réseau le 29 octobre 1969, entre l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et l'Institut de recherche de Stanford (et mettra une heure à arriver entier, suite à un bug).

Première démonstration officielle en octobre 1972, par Robert E. Kahn, au cours de la première ICCC (International Conference on Computer Communications) à Washington.

En 1971, le réseau compte 23 « nœuds », 35 en 1973, 111 en 1977, mais, depuis 1972, apparaît la nécessité d'utiliser un protocole commun de communication, non entre ordinateurs d'un même réseau mais entre réseaux concurrents (de constructeurs d'ordinateurs différents qui, bien entendu, s'y opposent, ayant, chacun, leur langage et leurs objectifs commerciaux de parts de marché).

Il faudra bien, un jour, INTERconnecter ces NETs (réseaux).

Dès mai 1974, Vinton Cerf et Robert Elliot "Bob" Kahn publient "A Protocol for Packet Network Intercommunication". Il s'agit d'une "suite" de deux protocoles :

  • TCP (Transmission Control Protocol)
  • IP (Internet Protocol)

On les appèlera désormais TCP/IP, toujours utilisés de nos jours.

TCP/IP sera totalement libre et dans le domaine public. Immédiatement, d'autres réseaux sont créés et utilisent TCP/IP, pour communiquer entre eux, dont les deux réseaux provenant de l'éclatement d'Arpanet, en 1980, l'un militaire, MILNET (Military Network), qui deviendra le DDN (Defense Data Network) et l'autre, universitaire (NSFnet), que les militaires abandonnent au monde civil.

WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS : 1966 - ARPA - DARPA - ArpaNet - TCP/IP

WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS - 1er janvier 1983 - ArpaNet devient officiellement Internet - Mécanisme HOSTSHosts et DNS - 1er janvier 1983 - ArpaNet devient officiellement Internet - Mécanisme HOSTSEcrire à Assiste.com - WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS - 1er janvier 1983 - ArpaNet devient officiellement Internet - Mécanisme HOSTS WWW - Naissance du World Wide WebWWW - Naissance du World Wide Web

WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS - 1983 - DNS remplace HostsHosts et DNS - 1983 - DNS remplace HostsEcrire à Assiste.com - WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS - 1983 - DNS remplace Hosts WWW - Naissance du World Wide Web WWW - Naissance du World Wide Web

WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS : Schéma de principe de la résolution des noms de domaineHosts et DNS : Schéma de principe de la résolution des noms de domaineEcrire à Assiste.com - WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS : Schéma de principe de la résolution des noms de domaine WWW - Naissance du World Wide Web WWW - Naissance du World Wide Web

WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS - Le fichier HOSTS et le mécanisme Hosts existent toujours, inchangésHosts et DNS - Le fichier HOSTS et le mécanisme Hosts existent toujours, inchangésEcrire à Assiste.com - WWW - Naissance du World Wide Web - Hosts et DNS - Le fichier HOSTS et le mécanisme Hosts existent toujours, inchangés WWW - Naissance du World Wide Web