Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée


Push

Dernière mise à jour : 2017-02-01T00:00 - 01.02.2017 - 00h00
29.09.2014 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mise à jour

Push - Technologie maintenant un ordinateur ouvert en réception dans une relation client-serveur inversée où c'est le serveur qui ouvre le dialogue.

Assiste.com :

PushPushPush

Push - Technologie maintenant un ordinateur ouvert en réception dans une relation client-serveur inversée où c'est le serveur qui ouvre le dialogue.

Le Push est utilisé, par exemple, dans les procédures de mises à jour où, contrairement aux procédures habituelles où le client (l'ordinateur) appelle le serveur à intervalles réguliers pour voir s'il y a une mise à jour à télécharger, c'est le serveur qui appelle tous les clients dès qu'il y a une mise à jour à livrer.

Le Push nécessite donc l'implantation d'un dispositif et l'autorisation de l'utilisateur (on emploi le terme d'"abonnement" à un "servive)).

Un autre usage du Push est celui des machines en attente permanente dans le cadre du P2P ou des messageried instantannées ou des mécanismes de visioconférences, etc. ...

Les clients de messagerie installés localement (Outlook, Thunderbird, etc. ...) peuvent recevoir un courrier assez rapidement mais en simulant le Push (en consultant les serveurs de messagerie à une fréquence rapide, paramétrable - par exemple toutes les minutes).

Les antivirus simulent le Push en consultant les serveurs de leur éditeur à une fréquence rapide, paramétrable, par exemple toutes les 10 minutes, pour voir s'il faut télécharger une mise à jour du code ou des bases de signatures.

Un usage des techniques de Push est utilisée dans le protocole FTP ou le client empêche le serveur de fermer une connexion en le trompant (en lui envoyant, à intervalle régulier, une pseudo communication qui fait croire au serveur qu'il y a un travail en cours).

Le même procédé est utilisé avec le protocole HTTP.