Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée


Evolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansis

Dernière mise à jour : 2017-02-01T00:00 - 01.02.2017 - 00h00
04.01.2015 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Mises à jour

Evolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansis

Assiste.com : Evolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansis

Evolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansisEvolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansisEvolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansis

L'Homo imbecilis noreflectansis est une variante du genre Homo diamétralement opposé à l'Homo Sapiens.

Il ne s'en différencie pas en termes d'anatomie mais uniquement en termes comportementaux. Par exemple :

  • L'Homo imbecilis noreflectansis est capable de rester scotché devant un truc plus ou moins plat (et plus ou moins grand selon son rang social), immobile (corps et cerveau), sans aucune activité ni pensée. Ce comportement est extrêmement répandu et constitue la caractéristique principale dans la différenciation d'avec l'Homo Sapiens. Il semble qu'il s'agisse de longs moments de concentration extrême et, peut être, de communion avec un concept de Dieu qui s'appellerait Écran. Il y a de rares cas monothéistes mais le polythéisme et de très loin la forme la plus répandue.

Fixer un écran constituant la quasi unique activité d'Homo imbecilis noreflectansis, il ne faut jamais déranger l'Homo imbecilis noreflectansis. L'Homo imbecilis noreflectansis est capable de réactions réflexes. Ces réflexes sont, actuellement, des réflexes acquis, mais on observe de plus en plus souvent que ces réflexes s'inscrivent dans l'inné et se transmettent d'ascendants à descendants. Par exemple :

  • L'Homo imbecilis noreflectansis se met systématiquement à grogner, et parfois entre dans une colère noire, si on le dérange alors qu'il est en communion avec Écran, que ce soit dans sa niche fixe (appelé maison) ou dans sa niche mobile (plusieurs mots pour la désigner : voiture, métro, bus, pied, escalator, train, ascenseur, vélo, etc. ...) avec un dénominateur commun appelé " mobilité " que l'on ne comprend pas très bien, l'Homo imbecilis noreflectansis étant plutôt un Homo immobilis.

L'Homo imbecilis noreflectansis, cette variante de l'Homo Sapiens, semble, la majeure partie de son temps, claquemuré dans une solitude et un mutisme formant une sorte de cocon protecteur, évitant tout ce qui mettrait en relief sa perte totale de ses moyens de communication, dont le langage, sa syntaxe, son vocabulaire, le parler, l'écrit, etc. ...

Lorsqu'il communique, l'Homo imbecilis noreflectansis le fait par messages codés nommés SMS. Les chercheurs ont observé, après de longs calculs statistiques dans les trilliards de quadrillions de SMS trouvés dans les archives de pirates informatiques dont la NSA, Google et la DCRI, que l'Homo imbecilis noreflectansis n'a jamais produit de SMS de plus 160 caractères. On se perd en conjectures sur ce seuil que certains chercheurs rapprochent du nombre de neurones dans le cerveau d''Homo imbecilis noreflectansis. Le sigle SMS n'a pas été formellement décodé mais sa signification la plus souvent avancée est : Stimulation Mitochondriale Souffreteuse. Quant aux codes utilisés dans ce langage, ils sont indécodables dans l’état actuel de nos connaissances, comme kc ou :-)-~ ou CU, et semblent même avoir d'innombrables significations selon le contexte.

A propos de son Dieu Écran, l'Homo imbecilis noreflectansis ne supporte pas qu'on lui parle de sécurisation de son Dieu, ce qui sous-entendrait qu'il existe une insécurité, ce qui est impensable. Écran EST la sécurité d'Homo imbecilis noreflectansis.

Un comportement curieux a été relevé lors de tests : lorsque l'on prononce le mot " réfléchir " devant Homo imbecilis noreflectansis, il entre en sudation. Il est donc certain, selon plusieurs chercheurs, qu'une trace ancienne d'une grande douleur dans l'évolution d'Homo imbecilis noreflectansis est inscrite dans son inconscient collectif et le fait suer. On ne sait pas quel clic à déclenché cette pathologie très bien ancrée chez Homo imbecilis noreflectansis.

Un autre test comportemental a été conduit et a permis de mettre en évidence, dans le regard d'Homo imbecilis noreflectansis, un substantiel accroissement d'attention devant Écran, avec activité oculaire intense, dans une circonstance précise. Cette observation est reproductible sans erreur chaque fois qu'il est demandé à Écran d'interagir avec un Homo imbecilis noreflectansis en utilisant une œuvre précise (qui doit être de très haute technicité et de très grande profondeur, car totalement incomprise de nos chercheurs à ce jour) : Candy Crush Saga. On observe même, parfois, des agitations du corps et, plus rarement, une projection colérique d'Écran à distance, probablement lorsqu'Écran n'a pas accédé à une sollicitation de son adorateur. Des travaux de recherches sont en cours pour tenter d'expliquer ce comportement, l'anatomie d'Homo imbecilis noreflectansis étant habituellement vouée à l'immobilisme total.

Tout un pan des œuvres communicatives utilisées par le Dieu Écran pour interagir avec ses adorateurs sont classées dans une bibliothèque appelée " Crétiniseurs ", sans que l'on sache très bien ce que ce classement signifie. Certains chercheurs émettent l'idée qu'il s'agirait d'une forme de subordination faisant d'Homo imbecilis noreflectansis un aficionado imbécile et béat d'Écran, figé devant un canon à publicités, tandis que des profilers le mettent à poil et que des cybercriminels lui font les poches.

Selon certains chercheurs, le dieu Écran serait un usurpateur d'identité, dirigeant une secte ayant atteint un tel degré d'organisation méthodique et un tel nombre de membres, qu'elle revendiquerait prochainement le statut de religion afin de bénéficier des allègements fiscaux accordés aux églises.

Evolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansis
Evolution de l'homme : vers l'Homo imbecilis noreflectansis

Sécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoir

Contre mesuresContre mesures" Contre mesures "

Tout est dit avec les boutons sur la page d'accueil d'Assiste.com.

RéférencesRéférences" Références "

RessourcesRessources" Ressources "

 Requêtes similairesRequêtes similaires" Requêtes similaires "