Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée


Histoire des fusées - Les propositions de la science fiction

Dernière mise à jour : 2017-02-01T00:00 - 01.02.2017 - 00h00
29.11.2013 - 00h00 - Paris - (Pierre et Pierre-Henri Pinard) - Mise à jour des liens (interne et externes) et séparation en 3 pages

Histoire des fusées - Les propositions de la science fiction

Lien permanentHistoire des fusées et Science-fiction : Autres méthodes de déplacement dans l’espaceEcrire

Les propositions de la science fiction
  • Fiction avant la science-fiction, les démons peuvent vous transporter ailleurs. Dans Somnium (« Le rêve » en latin), écrit par Johannes Kepler (le mathématicien, astronome et astrologue) entre 1620 et 1630, et publié en 1640, des forces occultes transportent un étudiant sur la Lune. Ceci permet à Johannes Kepler de présenter une vision de la Terre vue de la Lune et est considéré comme le premier traité sérieux d'astronomie lunaire.
  • Hyperespace d’Isaac Asimov (auteur des 3 lois de la robotique). Les vaisseaux spatiaux sont de petite taille et ne semblent pas pouvoir embarquer plus d'une dizaine de personnes. Le temps de déplacement est surtout celui nécessaire, en espace normal, pour s'éloigner du système de planètes de départ, à vitesse infraluminique puis s'approcher de la planète de destination, dans un autre système, également à vitesse infraluminique. Entre ces deux points, le vaisseau quitte le système où il se trouve pour apparaître immédiatement dans l'autre système, en une fraction de seconde, par un saut en hyperespace (une téléportation(une téléportation – mot inventé en 1934 par Charles Hoy Fort dans son troisième livre, Lo!).
  • Dune (1965) : Replier l’espace grâce aux navigateurs de la guilde spatiale et à leur consommation de « l’épice » trouvée sur la planète Dune. Le vaisseau reste immobile, c'est l'espace qui se déplace en se pliant, les points de destination et de départ se rencontrant.
  • Battlestar Galactica (1978 - 1979) : Déplacer l'Univers autour du vaisseau pour des sauts à vitesse supraluminique (le vaisseau reste immobile).
  • Star Trek (1966) : Vitesse dite " de distorsion ". L'espace est distordu. Il est contracté à l'avant et allongé à l'arrière de vaisseau, tandis que le vaisseau reste dans une bulle d'espace normal, dite de " subespace ", non distordu. Le vaisseau est aspiré par la distortion avant et dépasse la vitesse de la lumière pour atteindre des déplacements espace-temps à des vitesses progressant de manière exponentielle, de " distortion 1 " (vitesse de la lumière) à " distortion 10 " (présence dans tout l'espace et dans toute l'échelle de temps simultanément). La vitesse théorique maximum est d'une distortion de 9.965 (ce nombre, élevé au cube, donne le multiple de la vitesse de la lumière que le vaisseau peut atteindre). Seul le vaisseau Voyager peut atteindre le facteur 9.975 (dans la pratique, il atteindra une distortion théoriquement impossible de 10 en de très rares occasions).

    Vitesse de distorsion Nombre de fois la vitesse de la lumière
    299 792 458 mètres-seconde
    1 079 252 848,8 Km-H
    Durée de traversée du système solaire
    Distorsion 1 1x 11h
    Distorsion 2 10x 1h
    Distorsion 3 39x 17min
    Distorsion 4 102x 7min
    Distorsion 5 214x 3min
    Distorsion 6 392x 2min
    Distorsion 7 656x 1min
    Distorsion 8 1024x 39s
    Distorsion 9 1516x 29s
    Distorsion 9.6 1909x 21s
    Distorsion 9.99 7912x 5s
    Distortion 9.9999 199516x 0,2s
    Distorsion 10 Infini -

  • Star Wars (1977) : Générateur hyperdrive permettant des déplacements en hyperespace dans l’Univers Star Wars. Cette technologie aurait été inventée par un peuple aujourd’hui disparu, les Rakatas, vers 49000 avant la Bataille de Yavin (bataille qui a lieu durant le film La Guerre des étoiles IV – Un nouvel espoir, représentant l’an zéro de ce calendrier). Cette technologie était en partie basée sur la Force (un fluide émanant de toute vie et pénétrant toute vie et maintenant l'Univers en un tout cohérant).
  • Babylon V (1993 - 1998) : La théorie des « trous de vers » permettant d'atteindre un univers parallèle d'où il est possible d'atteindre d'autres parties de l'Univers normal, est utilisée dans cette série télévisée américaine.
  • Stargate (1997 - 2011) : Un sub-espace à 11 dimensions dans lequel on se déplace grâce à des générateurs d’hyper-propulsion qui créent des fenêtres d’hyper-espace déformant l’espace-temps conventionnel. L’énorme quantité d’énergie nécessaire est fournie par des réacteurs à Naquadah.
  • Propulsion ionique.
  • Propulsion gravitationnelle.
  • Anti-gravité.
  • Moteur à boucle plasmique (cette technologie serait d’ailleurs la seule à permettre de créer des sabres improprement appelés, en français, « sabre laser », mais, comme la pile à mettre dans la poignée du sabre aurait la taille de plusieurs centrales électriques, il serait difficile à manier ! - Voir l'explication de la notion de "Plasma confiné", par la Cité des Sciences et de l'Industrie).
  • Moteur à fusion nucléaire (ne pas confondre "fusion" et "fission")
  • Moteur à antimatière
  • Moteur à fission nucléaire parfois appelés (improprement) "moteurs atomiques" comme dans Tintin (Objectif Lune et On a marché sur la Lune). Le 30 mars 1950, début de la publication, dans le journal Tintin, de la bande dessinée "On a marché sur la Lune". L'album sera publié en 1954 et fait suite à l'album "Objectif Lune" publié en 1953. L'auteur, Hergé, se documente auprès de sources techniques dont les programmes et recherches de Wernher von Braun et Hermann Oberth. Par exemple, la « manœuvre de retournement », solution envisagée par Oberth pour résoudre l’épineuse question de la gravité artificielle par accélération continue, se retrouvent presque intégralement dans Objectif Lune et On a marché sur la Lune. Pour les parties de l’album "Objectif Lune" traitant de la réalisation du projet, Hergé plagie le film "Destination... Lune !" (Destination Moon) (Robert A. Heinlein/Chestley Bonestell) de 1950.

    Hergé devance de 11 ans le premier homme dans l'espace et de 15 ans le premier homme sur la Lune.

    Un astrophysicien au commissariat à l'énergie atomique de Saclay, dans un dossier du site "Futura Science", compare l'imaginaire d'Hergé et la réalité, les vérités et les inexactitudes

    Tintin - On a marché sur la Lune
    Tintin - On a marché sur la Lune

RéférencesRéférences" Références "


RessourcesRessources" Ressources "

Vitesse supraluminique dans la science-fiction
Vitesse supraluminique dans le monde scientifique
Transport en hyperespace

 Requêtes similairesRequêtes similaires" Requêtes similaires "