Alertes de sécurité en cours Discussion Discussion
Faire un lien Lien
Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée Assiste.com - Sécurité informatique - Décontamination - Antivirus - Protection - Protection de la Vie Privée


Google+

Dernière mise à jour : 2017-02-01T00:00 - 01.02.2017 - 00h00
22.11.2014 - 00h00 - Paris - (Assiste - Pierre Pinard) - Nouvelle rédaction. Nombreux ajouts. Suppression de termes "excessifs" (suggestion de SHL sur nos forums).

Google+ : le réseau social de Google.

Assiste.com : Google+

Dossier : « Le Système Google »
ou
« Le principe d’encerclement »

Google - Premier espion du monde
Google - Les cinq cercles du pouvoir
Google - Le principe d'encercement

Google - Espion avec de la mémoire
Google - Vie privée
Google - Droit à l'oubli
Google - Droit à l'oubli - Google s'oppose à la CNIL
Google - 120 produits et services gratuits
Google - APIs - Espionner tout le monde
Google - Google+
Google - Account
Google - Wardriving
Google - Street View - Scandale
Google - Chrome - Le surfeur de plomb
Google - Pourquoi Google fait Google Chrome
Google - Espionne les cercles de connaissances
Google - Contributor
Google - Synchronisation
Google - Sollicitations de justice
Google - Espionne dans Chrome, Firefox, Safari
Google - Mon numéro de smartphone

Les moyens de votre encerclement et surveillance par Google

Google - Les APIs
Google - reCaptcha
Google - No Captcha reCaptcha
Google - Polices de caractères
Google - Analytics
Google - Moteur de recherches
Google - SafeBrowsing
Google - Youtube
Google - Youtube Channel Gadget
Google - Androïd - Tout savoir, voir, écouter, lire...
Google - GMail
Google - Agenda
Google - Actualités
Google - Bloc Note (Notebook)
Google - Google Maps
Google - Citation du jour
Google - Réseau social Google+
Google - Translate
Google - Compte à rebours
Google - Météo
Google - Montre - Heure
Google - Calendrier - Dates
Google - Bow Man
Google - PacMan
Google - Calculatrice
Google - Syndication
Google - Barre d'outils
Google - AdSence
Google - Location Service
Google - Google Now
Google - Google Update
Google - DoubleClic
Google - Synchronisation
Google - Alertes
Google - Updater
Google - Friend Connect
Google - Wallet
Google - OAuth - Bombe anti-vie privée
Google - Lattitude
Google - Blogger
Google - Froogle
Google - Answers
Google - Book Search
Google - Calendar
Google - Catalog Search
Google - Checkout
Google - Code Hosting
Google - Code Jam, Chasseur de têtes et d'idées
Google - Code Search
Google - Google Docs
Google - Google Finance
Google - Gapminder
Google - Groups
Google - Images
Google - Maps
Google - Mars
Google - Moon
Google - Movies
Google - Music
Google - News Archives Search
Google - Nik Collection
Google - Page Creator
Google - Patent Search
Google - Checkout
Google - Reader
Google - Recherches perso
Google - SMS
Google - Scholar
Google - Sitemaps
Google - Suggest
Google - Transit
Google - Trends
Google - Video Search
Google - Web API's
Google - Zeitgeist
Google - Web Albums
Google - Browser Sync
Google - Deskbar
Google - Aardvark
Google - Photos Sreensaver
Google - Video Player
Google - Earth
Google - Notifier
Google - O3D
Google - Google Pack
Google - SketchUp
Google - Talk
Google - Toolbar
Google - Web Accelerator
Google - Picasa
Google - Searchmash
Google - The Literacy Project
Google - VirusTotal
Google - iGoogle
Google - Prettify
Google - Google Drive Androïd
Google - Google Play store
Google - Desktop (abandonné)
Google - Fast Flip (abandonné)
Google - Directory (abandonné)

Google+ - Objectifs et finalitésGoogle+ - Objectifs et finalitésGoogle+ - Objectifs et finalités

Google+ est l'application de réseau social de Google, lancée le 28 juin 2011.

Google+ est parfois écrit Google Plus. Sur les sites Web, le lien ou le bouton pour y accéder est, généralement, g+.

Google+
Google+

Google+
Google+

Google+ est une application écrite en Java et JavaScript.

Google+ est également un service d'authentification pour accéder à l'un quelconque des autres services de Google, y compris pour commenter sur Youtube.

Google+ revendique 540 millions d'inscrits le 29 octobre 2013 (blog officiel Google+).

Selon une étude de Business Insider publiée le 05.09.2013 (article), Google+ serait la quatrième application la plus utilisée sur smartphone (30% des utilisateurs).

Depuis juillet 2014, il est possible d'utiliser n'importe quel pseudonyme en s'inscrivant sur Google+, ce qui était interdit auparavant (identité réelle sinon blocage total du compte et exclusion de tous les services). Il est légitime de penser que Google a permis cela après avoir développé les outils de consolidation suffisant pour lui permettre de remonter, dans de nombreux cas, d'un pseudo à l'identité réelle de la personne derrière ce pseudo.

Le Tracking et le Profiling sont la clé de voute du "Système Google d'espionnage global" et de ses plus de 120 " services ". Google+ est l'un de ces " services " au service du Principe d'encerclement de Google.

Google+ commence, en toute simplicité, par vous demander de révéler vos cercles de connaissances !

Google+
Google+

Ce n'est pas quelque chose de nouveau. L'une des manières de connaître quelqu'un est de connaître ses fréquentations. Ceci a déjà été dit et écrit il y a longtemps :

Cercles de connaissances et centres d'intérêts

Le principe du tracking et du profiling expliqué en 1833 :

Johann Wolfgang von Goethe

« Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. » Comprendre « On juge une personne d'après la société qu'elle fréquente. »
« Dis-moi de quoi tu t’occupes, je te dirai ce que tu deviendras. »

Goethe, en 1833, dans « Maximes et Réflexions. » - Traduction par Sigismond Sklover, 1842.

Bien évidemment, le " service " Google+ est gratuit. Vous êtes-vous demandé pourquoi et comment c'est gratuit ?

  • Lorsque le produit est gratuit, c'est que vous êtes le produit.
  • Lorsque le service est gratuit, c'est que vous êtes le service.

Google+ - C'est nouveau et c'est donc la vie de demain. Il faut en être.Google+ - C'est nouveau et c'est donc la vie de demain. Il faut en être.Google+ - C'est nouveau et c'est donc la vie de demain. Il faut en être.

Google+, c'est la tentative de Google de faire ce qui lui a totalement échappé : un FaceBook made in Google. Les réseaux sociaux étant faits pour avoir une vie " publiée " (publique), et non pas une vie privée, ils représentent une source d'informations en or pour les profilers. On peut le voir avec les recrutements et endoctrinements très médiatisés dans les affaires de terrorisme (novembre 2014, par exemple).

Depuis quand le changement est systématiquement synonyme d'évolution ou de progrès ? Le changement n'est que le changement ! Ce n'est pas forcément le progrès ! Le changement est souvent la manipulation de l'esprit, l'abrutissement, le conditionnement, la zombification des individus (voir, par exemple, les phénomènes de "mode", par finalité démodés et dont le seul intérêt est la consommation au profit des marchands et industriels, tandis que les suiveurs font preuve d'absence totale de personnalité, d'esprit de mimetisme et de mouton de Panurge cédant à des pressions sociales, l'ingénierie sociale, etc. ...), le recul, l'involution, la régression (voir, par exemple, l'indispensable, inéluctable et salvatrice fabrication de biocarburants à partir de céréales alors qu'une partie de la population mondiale crève de faim et qu'on leur vole leurs terres agricoles).

On vous l'a bien vendue, cette idée de Google+ ! Vous ne sauriez désormais vivre sans ? On vous l'a bien enfoncée dans le crâne !

  • Vous voulez une vie privée ? C'est que vous avez quelque chose à cacher ! Donc vous êtes suspect.
  • Vous n'avez rien à cacher ? Alors de quoi vous plaignez-vous ?

Google+, encore une brique du Système global de Google d'enfermement de tous les individus de la planète dans un profiling total dont la partie visible de l'iceberg est justifié par le vertueux adage publicitaire (mais quelle est la partie invisible de l'iceberg ?) :

Ce qui compte, c'est ce que l'on cache, que l'on garde pour soi, pas ce que l'on étale qui n'à, par destination, plus aucun intérêt. Or, les réseaux sociaux pensent exactement l'inverse. Google l'a dit, par la voix de l'un de ses fondateurs :

La déclaration de Larry Page, Président fondateur de GoogleLa déclaration de Larry Page, cofondateur de Google, et président de Google à ce moment-làLa déclaration de Larry Page, Président fondateur de Google

Larry Page - Google - La machine à espionner

La position de Google

Les régies publicitaires ont parfaitement compris la maxime de Goethe, et Google, première régie publicitaire du monde et de très loin, l'explique, des fois que vous n'ayez pas très bien compris :

Larry Page (Lawrence Edward Page), cofondateur de Google le 27 septembre 1998, prend la présidence de Google le 4 avril 2012. Il exprime clairement, dès le lendemain, dans une déclaration écrite du 5 avril 2012 (1, 2), l'état d'esprit dans lequel travaillent les acteurs de l'Internet, à propos du tracking (une forme d'espionnage de la vie privée). Le tracking que nous subissons va aller en s'amplifiant et en se diversifiant afin d'affiner le profiling dont nous sommes victimes. Cette déclaration justifie la course au tracking et au profiling comme un grand progrès, actant par la même occasion du fait qu'elle s'exerce en flux continu, qu'elle est constante et acquise une bonne fois pour toutes.

Les attaques en tracking et en profiling sont le fait de la vie quotidienne et sont normales. On n'en parle plus ! Nous n'avons plus à discuter de leur bien-fondé et encore moins de leur remise en cause. Il cherche à nous convaincre que tout le monde les a admises. Ceux qui considèrent encore qu'il s'agit de la sphère privée n'ont pas voix au chapitre (c'est le même discours que celui du fondateur de FaceBook (vidéo de l'interview de Mark Zuckerberg) qui déclare que la notion de vie privée n'existe plus et que nous entrons dans une nouvelle civilisation, le chagement étant vu, systématiquement, comme un progrès et jamais envisagé comme une regression).

Mieux : il convient, urgemment, de décupler les tracking et profiling afin d'augmenter la pression publicitaire et commerciale sur les internautes. La lute contre le tracking et le profiling est reléguée au rang de combat d'arrière-garde qu'il ne convient même pas d'évoquer ! Encore plus de publicités, encore plus ciblées, pour encore plus de moutons !

Un sous-produit de ce tracking et profiling n'est pas évoqué : l'intelligence (espionnage pur) économique, industrielle et commerciale, au profit des États-Unis d'Amérique, sur lequel on est réduit à la spéculation, dans la mouvance d'Échelon et de Vent Stellaire ou de Prism (Google donne à la NSA et au FBI, accès à toutes les données de tous les internautes).

Il faut espionner les internautes et pénétrer leurs cercles de connaissances, les gens qu'ils fréquentent, car :

La déclaration de Larry Page, Président fondateur de Google

« Avec plus de 120 intégrations Google+ à venir (dont la recherche Google, YouTube et Android), nous sommes sur la bonne piste » - « La connaissance de l'identité et des relations (Ndlr : de l'Internaute) peut aussi nous aider à améliorer la recherche. » - « ce sont des problèmes difficiles à résoudre sans connaître votre identité, vos centres d'intérêts ou les personnes qui vous intéressent ».

« These are hard problems to solve without knowing your identity, your interests, or the people you care about. »

Rappel : Le publiciste et le besoin impérieux d'espionner

L'adage du publiciste (les quatre règles) est :

« Délivrer le bon message publicitaire, à la bonne personne, au bon moment, par le bon canal. »

Cela implique de parfaitement connaître la personne, donc de l'espionner. Or tout le modèle économique du Web gratuit repose sur la publicité, donc tout le Web n'est qu'un immense système d'espionnage, auquel les 11 septembre 2001 aux USA et 7 janvier 2015 en France ont ajouté une couche de justification légale du recul de la notion de vie privée conduisant à Prism et compagnie (révélation de Snowden - NSA...).

Et les adages et maximes dont plus personne ne comprend le sens, même lorsqu'il n'est qu'au premier degré, sont foisons :

Google - Connaître (découvrir et piller) et espionner vos cercles de connaissances - Pourquoi - Comment.
Google et le principe d'encerclement : Null n'échappera à Google.

A moins d'être réellement un personnage public et intéressant, vous ne serez jamais qu'un anonyme, vite oublié sauf des chasseurs de vies privées, comme RIOT, ce qui pourrira votre vie réelle. Les réseaux sociaux, dont Google+, vous permettent de vous afficher pour le plus grand profit des annonceurs publicitaires, comme Google (première régie publicitaire du monde, et de très loin, grâce à sa connaissance approfondie de tous et de chacun) et des vendeurs de profils comme Facebook (qui évolue aussi vers sa propre régie publicitaire).

Ils vous ont manipulé et convaincu que vous dévoiler totalement est indispensable, vu que vous n'avez rien à cacher, pour rechercher la recette des frites molles !

Le problème est vraiment le virus PEBCAK.

Contre l'adage de la publicité, nous opposons l'adage :

Adage de la vie privée

Pour vivre heureux, vivons cachés !

Google espionne et viole la vie privée - Vous êtes enfermé dans le système Google
Google espionne et viole la vie privée - Vous êtes enfermé dans Le système Google

Sécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoirSécurité informatique - Comment je me fais avoir - Comment ne pas me faire avoir

Contre mesuresContre-mesures" Contre mesures "

Derrière le rideauDerrière le rideauDerrière le rideau

RéférencesRéférences" Références "

RessourcesRessources" Ressources "

 Requêtes similairesRequêtes similaires" Requêtes similaires "